AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez|

Il y a du bon dans ce monde, et il faut se battre pour y ✘ Arizona

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Mia I. Fial
► Date d'inscription : 02/03/2013
► Messages : 648
► Ma petite bouille : Clemence Poesy
► Copyright : rossylover & tumblr
► Age du personnage : 23 ans
► Race : Fée
► Double Compte : Lucy et Jasonou


postrow.displayed.POSTER_RPG}


MessageSujet: Il y a du bon dans ce monde, et il faut se battre pour y ✘ Arizona Lun 11 Nov - 21:29

Arizona & Mia ❥ Les amitiés les plus sincères sont celles qu'on ne soupçonne pas

Je voyais le soleil disparaître derrière la vaste forêt qui recouvrait le pays narnien. Bientôt, nous allions être enveloppé dans une nuit épaisse, mais les derniers rayons tentaient encore de se diffuser au travers des épais feuillage. Pourtant, cette boule de feu n'avait plus aucun sens désormais, elle n'apportait aucune chaleur, aucun réconfort, elle ne servait plus qu'à nous éclairer. Le monde était ténébreux, Narnia avait sombré, plus rien n'était comme auparavant. Les ruines qui m'entouraient étaient sans doute l'une des preuves matérielles les plus visibles. Qu'avions nous fait à Aslan pour que celui-ci décide de nous abandonner de la sorte ? Toute ma vie n'avait été que châtiments et punitions. Je le savais pertinemment, je n'avais guère fait de bons choix, seulement, aujourd'hui, j'étais décidée à changer les choses. Cela ne pouvait plus durer, pour la première fois de ma vie, il fallait que j'accomplisse quelque chose de bien, que je participe au retour de la paix. Et plus qu'une idée grandissante, cela en devenait un besoin vital. Seulement, je n'étais toujours pas assez forte, je naviguais encore à travers les eaux troubles des sombres années que je venais de vivre, et j'avais besoin d'aide pour réaliser ce désir pacifiste qui mûrissait dans mon coeur. Seulement, je ne connaissais qu'une seule personne capable de ramener les jours heureux à Narnia, ma chère amie Arizona.

Cachée dans l'obscurité, j'attendais l'arrivée de mon amie, inquiète et espérant que rien ne lui soit arrivé au cours de son périple. Je supposais sans mal que la paranoïa de Nolan l'avait poussé à redoubler ses efforts afin de retrouver sa soeur, mais je priais pour que cela échoue. Je ne pouvais perdre Arizona, elle était sans le moindre doute l'une des personnes les plus chères à mon coeur, la seule qui faisait ressortir ce qu'il y avait de bien en moi. Mais elle même me l'avait dit au travers de sa lettre, elle était surveillé de près.
Après avoir reçu sa missive, j'avais rassemblé quelques bagages, et rédigé un mot pour le roi Peter, avant de prendre la route. Nous nous étions donné rendez vous à Cair Paravel, lieu symbolisant l'harmonie passée. J'avais également proposé ce lieu car je savais qu'il était sûr et que nous y seront tranquille. Depuis l'échec des telmarins, l'endroit était souvent vide ...

L'air se rafraîchissait, il s'infiltrait au travers de mes vêtements, me soutirant un long frisson. Les secondes paraissaient des heures, et je me retrouvais seule avec mes pensées torturantes dont j'essayais de chasser les plus mauvaises, à savoir ma vengeance sur Eros, les images douloureuses de l'attaque telmarine, et bien sûr, le corps de ma mère étendue sur l'herbe verte. Cela pouvait paraître étrange mais depuis quelques temps, je n'étais plus en colère. Non j'étais triste, seulement très triste. Ou peut être résignée, je ne savais plus ..
Finalement, les événements m'avaient transformaient, ils m'avaient fait prendre conscience de mes erreurs passés, et mine de rien, je tentais tant bien que mal de me racheter. Je ne pouvais devenir brave et bienveillante car j'étais trop détruite pour cela, néanmoins, je voulais espérer à des lendemains meilleurs.

Je m'assis alors sur un rocher, tout en commençant à ressentir un sentiment d'inquiétude. Peut être n'avais-je pas eu une bonne idée en demandant cette rencontre à Arizona .. Si jamais il lui arrivait quelque chose, cela serait entièrement ma faute !
Mais finalement, un craquement se fit entendre à ma gauche. Bizarrement, je fus rassurée. Bien sûr, cela aurait pu être un ennemi, seulement j'avais la certitude que c'était mon amie qui allait apparaître derrière les taillis. Bon sang, qu'est-ce que que j'avais hâte de la revoir, et de l'étreindre ! Elle m'avait terriblement manqué .. Un nouveau craquement. " Arizona ? fis-je d'une voix posée mais teintée d'excitation. " Et je sortis de l'obscurité pour être vue, espérant de tout coeur que ce soit bien mon amie qui soit en face de moi.

©flawless

_________________
❝Cracks in the road❞
L’abîme de l’éternité nous hante. Ainsi, s’interroge-t-on : nos actes retentiront-ils à travers les siècles ? Des inconnus entendront-ils notre nom bien après notre mort et se demanderont-ils qui l’on était, si l’on bataillait avec bravoure, et si l’on aimait avec fougue ? TROIE


Dernière édition par Mia I. Fial le Mar 10 Déc - 18:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Arizona M. Dwegaz
► Date d'inscription : 18/06/2013
► Messages : 503
► Ma petite bouille : Natalie Portman
► Copyright : Elora
► Age du personnage : 26 ans
► Race : Humaine
► Double Compte : Eden et Eros


postrow.displayed.POSTER_RPG}


MessageSujet: Re: Il y a du bon dans ce monde, et il faut se battre pour y ✘ Arizona Ven 15 Nov - 21:45

Mia & Arizona ❥ Les amitiés les plus sincères sont celles qu'on ne soupçonne pas

Le jour J était enfin arrivé. Depuis une semaine à présent, j'attendais ce jour. Ce soir, sur le haut des ruines de Cair Paravel, je retrouverai mon amie Mia. La jeune fée m'avait donné rendez vous dans sa dernière lettre et pour rien au monde, je n'aurai manqué cela. Me trouvant sur les terres narniens depuis l'invasion de mon frère ici, je pouvais facilement me rendre sur ces lieux chargés d'histoire dont j'avais été éloigné toute ma vie. L'impatience me gagnait, mais portant je devais me montrer relativement discrète. Nolan surveillait le moindre de mes faits et gestes même si avec le temps, la charge d'un royaume, les choses commençaient à changer. Je devais donc attendre que le soleil vienne se coucher sur l'Océan pour pouvoir m'éclipser discrètement. J'avais demandé à Maximus de me couvrir pour pouvoir filer en douce. Il avait bien sur insisté pour m'accompagner mais deux départs seraient beaucoup trop louche et je pouvais très bien me rendre seule à Cair Paravel. Bien sur ce n'était pas sans risque.... J'avais longuement hésité ayant découvert récemment que j'étais enceinte.... Personne n'était au courant cependant. Même le père n'avait aucune idée de ce qu'il se passait actuellement dans mon ventre...

Je soupirai ressassant ma dernière tentative de lui parler. Comme lors des fois précédentes, il m'avait simplement ignoré malgré mes supplications pour lui faire entendre la réalité. Kelian était têtu mais c'était aussi ce qui faisait son charme sans doute... Il avait cependant toute les raisons d'en vouloir aux insulaires, à mon peuple, à moi même. Laissant mon regard se perdre çà l'horizon, je n'entendis pas Maximus se rapprocher de moi et sursautais lorsqu'il m'annonça que je pouvais quitter le château sans risque. Enfilant ma cape noire par dessus ma robe bleue nuit, je le suivis dans le dédale des couloirs sombre de ce nouveau château avant de retrouver ma monture et de partir pour Cair Paravel.
Le voyage me prit plusieurs heures, mais je ne déviais pas de ma trajectoire. Au contraire, l'idée de retrouver Mia me réchauffait le cœur, et me donnait à nouveau espoir. En ces temps sombres, elle avait été la seule à maintenir la lumière en moi, à me donner force et courage. Et après tout ce temps éloignée l'une de l'autre, je voulais m'assurer qu'elle allait au mieux. Traversant les bois, j'apercevais enfin ma destination et je décidais de poursuivre à pied. Ma progression fut ainsi plus simple, et plus rapide.

Je finis par faire craquer une branche sous mes pas alors que j'atteignais le haut des ruines. Une voix parvient alors jusqu'à mes oreilles. Une voix que je connaissais bien et qu'il m'avait terriblement manqué. " Arizona ? ". Je sortais de ma cachette pour me retrouver face  à une jeune femme à la taille élancée et à la longue chevelure blonde. Aussitôt un large sourire se dessina sur mon visage et sans plus attendre je viens serrer ma douce Mia dans mes bras. « Mia, tu m'as manqué, comment vas tu ? » fis en me reculant pour pouvoir l'observer de plus prêt. Elle semblait en bonne santé. Posant mes mains sur ses joues, je relevais son visage pour l'observer attentivement. Je savais que la vie n'était simple pour personne en ce moment et certainement encore mois pour elle. « Je ne t'ai pas fait attendre au moins ? Si tu savais comme je suis heureuse de te voir, nous avons tellement à rattraper toi et moi... »

©flawless

_________________
- it's where my demons hide -
Vous êtes vous déjà demandé quelle trace laisse notre passage su terre. Si une seule vie peut réellement avoir un effet sur le monde, ou si les choses que nous faisons ont une quelconque importance ? Moi je crois que oui.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Mia I. Fial
► Date d'inscription : 02/03/2013
► Messages : 648
► Ma petite bouille : Clemence Poesy
► Copyright : rossylover & tumblr
► Age du personnage : 23 ans
► Race : Fée
► Double Compte : Lucy et Jasonou


postrow.displayed.POSTER_RPG}


MessageSujet: Re: Il y a du bon dans ce monde, et il faut se battre pour y ✘ Arizona Mar 10 Déc - 19:51

Arizona & Mia ❥ Les amitiés les plus sincères sont celles qu'on ne soupçonne pas

Dans la pénombre qui enveloppait les ruines de Cair Paravel, j'attendais, impatiente de revoir mon amie. Bien que nous nous étions écrit maintes fois, cela faisait bien trop de temps que je ne l'avais pas vu en chair et en os, que je n'avais pu l'étreindre, rire en sa compagnie et passer d'agréables moments. Il fallait bien se l'avouer, mon séjour à ses cotés m'avait redonné le sourire, et je savais pertinemment que ma vie sur les îles aurait été plus simple que celle sur le campement narnien. Oui, avec Arizona, ma soif de vengeance aurait été plus douce, et j'aurais peut être pu enfin connaître la joie, et rencontrer à nouveau quelqu'un avec qui la partager. Seulement, je m'étais refusée ce privilège, préférant quitter les îles pour sombrer dans les ténèbres, l'endroit exact dans lequel je devais me trouver pour pouvoir être prêtre au moment où je rencontrerais à nouveau affronter Eros et pouvoir assouvir ma vengeance. Se fermer au bonheur pour se forger une carapace et devenir plus forte.
Toutefois, depuis quelques temps, mon existence avait pris un nouveau tournant, et si je ne m'en était rendue qu'après l'attaque telmarine et la prise de pouvoir de Nolan, ce virage n'était pas récent. Non, ils avaient mûrit depuis que j'avais repris mes échanges épistolaires avec Arizona, et peu à peu, un nouvel objectif avaient grandi en mon esprit, celui d'aider mon amie à ramener la paix.

Après avoir prononcé son nom, je vis une silhouette se découper dans l'obscurité, et je l'identifiai rapidement. Devant moi, Arizona était emmitouflée dans une cape noire, qui dévoilait une jolie robe bleue nuit. Ses cheveux tombaient gracieusement sur ses épaules, et des belles boucles encadraient ses traits fins. Elle n'avait pas changé depuis notre dernière rencontre, toujours aussi fine élancée, bien que les événements récents avaient sans doute dus la fatiguer et l'affaiblir. Je fis un pas vers elle un grand sourire au sourire aux lèvres, et distinguai le même mouvement sur son visage. L'instant d'après, je sentis ses bras m'entourer et j'étreignis doucement ma chère Arizona. " Mia, tu m'as manqué, comment vas tu ? " Se reculant, elle m'observa quelques secondes. J'étais si heureuse de la revoir que mon sourire semblait être cousu sur ma face. Elle posa alors ses mains sur mes joues, désirant visiblement s'assurer de mon bon état de santé. Notre monde était si dangereux désormais... Je saisis alors ses mains, et les enveloppai des miennes. " Et toi donc ! J'avais tellement hâte de te revoir, m'exclamai-je. Ne t'en fais pas, je vais bien, j'ai plutôt de la chance. Et toi, comment vas-tu ? Comment supportes-tu le choc ? Nolan ne te fais pas trop de misère ? " Je me stoppai d'un coup, consciente d'être en train de l'harceler de question.

Souriant timidement, je m'emparai de ma besace, où se trouvaient mes vivres et tout ce dont j'avais besoin pour guérir les blessures, à l'affût de sa réponse. En tant que fée, j'avais l'habitude de me munir de plantes diverses, capable de soigner bon nombre de plaies. Je comprenais la nature, même si, depuis la mort de ma mère, j'avais l'impression que celle-ci, en revanche, ne me comprenait plus. Dame nature m'avait abandonné, mais cela était une toute autre histoire. " Je ne t'ai pas fait attendre au moins ? Si tu savais comme je suis heureuse de te voir, nous avons tellement à rattraper toi et moi... " Souriante, je l'entraînais vers un recoin plus caché, où personne ne pourrait ne voir. Si Cair Paravel était bien souvent désert, mieux valait être prévoyante, surtout compte tenu la situation. Narnia n'était plus un endroit sur, la violence se cachait partout, comme au temps de la sorcière blanche, temps qui n'avait été narré par ma famille. " Non, ne t'en fais pas, j'espère d'ailleurs que ton voyage n'a pas été trop difficile. J'ai regretté un instant de t'avoir fixer ce rendez-vous, car s'il t'était arriver quelque chose, je ne me le serais jamais pardonner. " Aussi excité qu'une enfant, j'avais l'impression qu'une petite lueur s'était éclairé au coeur de la noirceur de mon existence. Bizarrement, une sensation que je n'avais pas ressenti depuis longtemps s'empara de moi, et j'en fus toute déstabilisée. L'espoir. " Oh oui, nous avons passé trop de temps sans nous voir, il est temps de remédier à tout cela. Tu n'imagines pas à quel point nos moments ensembles m'ont manqué. Mais avant toute chose, rassures moi, dis moi que tu as été prudente, et que tu le seras encore. "
Car oui, Nolan était à ses trousses, et pour elle, plus que pour personne, le pays n'était pas un lieu sûr.

©flawless

_________________
❝Cracks in the road❞
L’abîme de l’éternité nous hante. Ainsi, s’interroge-t-on : nos actes retentiront-ils à travers les siècles ? Des inconnus entendront-ils notre nom bien après notre mort et se demanderont-ils qui l’on était, si l’on bataillait avec bravoure, et si l’on aimait avec fougue ? TROIE
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Arizona M. Dwegaz
► Date d'inscription : 18/06/2013
► Messages : 503
► Ma petite bouille : Natalie Portman
► Copyright : Elora
► Age du personnage : 26 ans
► Race : Humaine
► Double Compte : Eden et Eros


postrow.displayed.POSTER_RPG}


MessageSujet: Re: Il y a du bon dans ce monde, et il faut se battre pour y ✘ Arizona Sam 14 Déc - 11:52

Mia & Arizona ❥ Les amitiés les plus sincères sont celles qu'on ne soupçonne pas

Un visage d'ange, une longue chevelure blonde, une silhouette frêle et amaigrie, un sourire dès plus sincères. Mon cœur se serra lorsque je reconnue ma douce Mia. Certes nous étions restée en contact pendant tous ces longs moi où nous nous étions pas vu, mais la voir se tenir devant c'était totalement différent. Je pouvais enfin m'assurer qu'elle allait bien, qu'elle n'était pas blessée et surtout que sa soif de revanche s'était suffisamment atténuée pour qu'elle pense un peu à autre chose et vive enfin sa vie. Spontanément, je viens la serrer dans mes bras, afin de m'assurer qu'elle était belle et bien là, que je ne rêvais pas une fois de plus de nos retrouvailles. Mon amie, mon pilier m'avait vraiment manqué. J'avais longtemps craint pour sa vie, surtout sachant qu'elle n'hésitait pas à s'aventurer à Telmar pour trouver Eros. La voir et la sentir vivante me soulageait.
Desserrant mon étreinte, je pris son visage entre mes mains pour l'observer attentivement. Elle n'avait pas l'air blessée physiquement, mais je connaissais bien Mia. Ces blessures les plus profondes étaient loin d'être visible. Il s'agissait du genre de cicatrices qu'ils étaient simples à cacher mais qui étaient aussi les plus douloureuses, les plus complexes à combattre. Entourant mes mains des siennes, la voix rassurante de la jolie blonde s'éleva autour de moi. "Et toi donc ! J'avais tellement hâte de te revoir ! Ne t'en fais pas, je vais bien, j'ai plutôt de la chance. Et toi, comment vas-tu ? Comment supportes-tu le choc ? Nolan ne te fais pas trop de misère ? ". Elle se stoppa net dans son élan de question, ce qui me fit rire. Il était bon de la retrouver en fin, de pouvoir entendre sa voix. La relâchant enfin, je la laissais récupérer ses affaires tout en lui répondant. « Ne t'inquiètes pas, je vais bien. Nolan n'a pas le temps de me faire la misère. Il n'a sans doute pas réaliser que diriger tout un royaume nécessitait autant de temps, alors il me fiche la paix. Ainsi je peux vaguer à mes occupations, sans être constamment suivi... ». Certes, il arrivait que Nolan envoie des gardes pour me surveiller mes dans ces cas là, je me contentais alors de sortir dans les rues de Telmar pour rassurer le peuple, accorder un moment à chacun, être souriante. Tout ce que ne savait pas faire mon frère en somme, je le faisais. Et cela me permettait de recueillir des informations. Nolan était peu être roi, mais... le véritable souverain c'était le peuple et le jour où celui ci se soulèverait contre lui, il ne pourrait alors rien faire.

Toujours aussi souriante que moi, Mia m'entraîna dans un coin plus reculé de Cair Paravel, afin que sans doute de s'assurer que personne ne nous espionnerait. Je doutais fort que quelqu'un d'autre que nous se trouverait ici, et quand bien même ce serait le cas, je savais que Maximus n'était pas loin et qu'il pourrait nous venir en aide... "Non, ne t'en fais pas, j'espère d'ailleurs que ton voyage n'a pas été trop difficile. J'ai regretté un instant de t'avoir fixer ce rendez-vous, car s'il t'était arriver quelque chose, je ne me le serais jamais pardonner. ". Un sourire se dessina sur mon visage. Peu de personne connaissait cet aspect de la personnalité de la jolie fée. Je faisais partie des rares privilégiés qui avait accès à sa véritable personne. « Je n'aurai manqué ce rendez vous pour rien au monde, tu le sais bien. J'ai pris toutes mes précautions pour ne pas être repéré. Certaines personnes se trouvent être toujours de mon coté à la cours, je ne suis pas seule contre tous. » ajoutais-je, me voulant rassurante. Certes, une minorité des soldats de mon père se trouvait à mon coté, mais j'aimais penser qu'il s'agissait des meilleurs, des plus loyaux,  des plus forts. Avec eux, tout comme avec Mia, je n'avais absolument rien à craindre. M'installant sur un rocher qui semblait solide, je pris un peu de repos. Le voyage en soi n'avait pas été épuisant, mais je sentais depuis quelques temps, les effets de la grossesse sur mon corps. Je portais instinctivement la main sur mon ventre en pensant à ce petit être qui vivait en moi. Voilà quelque chose que j'avais tenu à annoncer de vive voix à Mia. Elle comme Kelian devait être au courant.

"Oh oui, nous avons passé trop de temps sans nous voir, il est temps de remédier à tout cela. Tu n'imagines pas à quel point nos moments ensembles m'ont manqué. Mais avant toute chose, rassures moi, dis moi que tu as été prudente, et que tu le seras encore ". La voix soudain inquiète de la fée me ramena à la réalité et je saisissais à nouveau ces mains pour l'inviter à venir s'installer à mes cotés. La prudence... elle m'amusait à utiliser ce terme alors que je savais qu'elle avait été bien moins prudente que moi ces derniers temps...« Je l'ai été et je le suis toujours Mia, je t'assure. En réalité, je pense même l'être encore davantage que par le passé... Certaines choses se sont passé depuis nos dernières lettres, des choses que j'ai préféré taire pour ne pas mettre certaines personnes en danger.... », resserrant l'emprise de mes mains sur les siennes, je la regardais droit dans les yeux. J'avais confiance en elle, plus qu'en n'importe qui, je lui aurai tous confié. Ma vie, mon peuple, mon enfant. « Depuis ma dernière missive, j'ai beaucoup voyagé, j'ai fait des rencontres et une particulièrement qui m'a totalement changé... Mia... J'attends un enfant...». Sa réaction comptait pour moi, au moins autant que celle de Kelian, et maintenant que je savais que le Calormen ne me laisserait pas tomber, j'espérais que cette nouvelle n'effrayerait pas mon amie non plus. « Alors tu peux être sûre, que je fais preuve d'un extrême prudence. », terminais-je en souriant. Elle me connaissait mieux que personne, elle savait pertinemment que jamais, je ne mettrais la vie d'un enfant et surtout pas du mien en danger.

©flawless

_________________
- it's where my demons hide -
Vous êtes vous déjà demandé quelle trace laisse notre passage su terre. Si une seule vie peut réellement avoir un effet sur le monde, ou si les choses que nous faisons ont une quelconque importance ? Moi je crois que oui.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Mia I. Fial
► Date d'inscription : 02/03/2013
► Messages : 648
► Ma petite bouille : Clemence Poesy
► Copyright : rossylover & tumblr
► Age du personnage : 23 ans
► Race : Fée
► Double Compte : Lucy et Jasonou


postrow.displayed.POSTER_RPG}


MessageSujet: Re: Il y a du bon dans ce monde, et il faut se battre pour y ✘ Arizona Dim 19 Jan - 23:36

Arizona & Mia ❥ Les amitiés les plus sincères sont celles qu'on ne soupçonne pas

J'avais tant attendu ce moment, je m'étais tellement inquiétée pour mon amie, que je ne parvenais à réaliser qu'elle se tenait là, en face de moi, en chair et en os, et surtout, en bonne santé. Bien que ses lettres me faisaient chaud au coeur, nous avions été séparée bien trop longtemps, et la retrouver me procurait un plaisir immense. Son étreinte et son sourire me permettait d'oublier tout mes maux, de penser à une paix future, possible grâce à Arizona. J'avais envie d'être heureuse à présent, de tirer un trait sur le passé, et si j'avais douté de la force de ma détermination, ses retrouvailles me confortaient dans mon choix. Certes mes blessures étaient profondes et sans doute inguérissable, mais je pouvais les réprimer un moment, le temps que la paix soit rétablie à Narnia, et que je croise à nouveau la route de Eros.
En attendant je profitais de mon amie, lui affirmant à quel point elle m'avait manqué, et commençant à l'harceler de questions. La fin brutale de ma tirade la fit rire, et je me joignis à elle, tandis qu'elle lâchait mes mains pour que je puisse récupérer mes affaires. " Ne t'inquiètes pas, je vais bien. Nolan n'a pas le temps de me faire la misère. Il n'a sans doute pas réaliser que diriger tout un royaume nécessitait autant de temps, alors il me fiche la paix. Ainsi je peux vaguer à mes occupations, sans être constamment suivi.. " Je secouai la tête en signe de compréhension, même si je restais méfiante envers Nolan. Il m'avait toujours inspiré l'antipathie, mais Arizona avait raison, d'autres occupations lui dévorer son temps, même si j'imaginais sans mal qu'il avait du tenter une ou deux actions contre sa soeur. Quoi qu'il en soit, le manque de temps de l'usurpateur était un bon point pour nous. Il était aveugle au besoin du peuple, qui cela allait de soit, préférer Arizona. Il serait toujours derrière elle, et pourrait un jour se soulever pour faire entendre sa voix. Après tout, tel était l'ordre des choses. Le pouvoir était une chose, qu'en tant que fée, je ne comprenais pas.

Toujours craintive mais souriante, je l'avais conduit dans un coin plus isolé pour lui confier mes craintes. Il était vrai que son voyage m'avait causé bien des troubles, mais le sourire aux lèvres, Arizona rassura mes craintes. " Je n'aurai manqué ce rendez vous pour rien au monde, tu le sais bien. J'ai pris toutes mes précautions pour ne pas être repéré. Certaines personnes se trouvent être toujours de mon coté à la cours, je ne suis pas seule contre tous. " Je n'avais pas besoin d'ajouter quoi que ce soit, je faisais confiance au jugement de mon amie, et lui conseiller la méfiance ne me parut pas nécessaire. Elle savait ce qu'elle faisait, et elle disposait d'une clairvoyance qui me manquait terriblement.
Elle s'installa alors sur un rocher, et sembla reprendre des forces. Son voyage l'avait-elle épuisé ? Je ne voulais point encore l'accabler de question, aussi, me contentai-je de lui demander encore quelques paroles rassurantes. Elle avait posé sa main sur son ventre, sans que je n'en comprenne le sens, exprimant toujours le besoin de faire disparaître mes peurs avant d'elle plus loin. Elle saisit mes mains et je m'installai à ses cotés avant que sa voix mélodieuse mais soudain grave ne me parvienne. " Je l'ai été et je le suis toujours Mia, je t'assure. En réalité, je pense même l'être encore davantage que par le passé... Certaines choses se sont passé depuis nos dernières lettres, des choses que j'ai préféré taire pour ne pas mettre certaines personnes en danger.... " Me regardant droit dans les yeux, elle serra mes mains d'une poigne plus ferme, alors que je demeurais pendues à ses lèvres. Qu'allait-elle m'annoncer ? Qu'avait-elle tut ? J'eus soudainement une peur intense. Oui, j'avais peur pour elle, si peur pour elle ... " Depuis ma dernière missive, j'ai beaucoup voyagé, j'ai fait des rencontres et une particulièrement qui m'a totalement changé... Mia... J'attends un enfant... "

La nouvelle vint me cueillir comme une coup de poing dans l'estomac. Arizona, enceinte ? J'en étais toute secouée. Mais une fois l'effet de surprise passée, mon visage s'illumina et je lui sautai au cou. Quoi de plus beau au monde qu'en enfant ? Si je me comportais comme un être sans coeur, j'étais en réalité très sensible, et apprendre que mon amie de toujours était enceinte me comblait de joie. Elle avait droit au bonheur, et comme on disait chez les fées, le bonheur profond réside dans le sourire d'un enfant. " Alors tu peux être sûre, que je fais preuve d'un extrême prudence. " Soudainement rassurée par des propos que je croyais sans problème, je la scrutai en train de sourire, avant de l'étreindre à nouveau. J'étais également reconnaissante de la confiance qu'elle m'offrait. Elle était la seule qui continuait de croire en moi. " Oh Arizona, c'est fabuleux ! m'écriai-je. Vraiment fabuleux ! Tu mérites ce bonheur. Tu sais, je n'y connais pas grand chose en bonheur, mais ma mère m'avait toujours dit qu'avoir un bébé était la plus belle chose du monde. "
J'agitai la tête subitement toute excitée. J'avais milles questions à lui poser, mais je me retins pour ne pas l'accabler tout d'un coup. J'ôtai alors un pendentif que je gardais toujours sur moi pour le lui donner. " Prend ceci. Ce sont des résidus de narcissia delia. Chez nous, ça porte chance durant la grossesse. " Je marquais une pause, posant dans ses mains ce présent de ma mère, lui souriant timidement. J'observais son ventre avec une folle envie de poser ma main dessus pour sentir le battement de ce petit être qui grandissait au sein d'Arizona. Mais mes yeux dérivèrent sur ma dague, et je pris conscience de la gravité de la situation. Nous étions en guerre, Narnia partait en miette. Et mon regard s'assombrit comme si j'étais destinée à vivre dans la tristesse. " Cela fait combien de temps ? J'espère que le père sera là pour toi ... Sinon, c'est simple je l'étripe ! " J'essayais de faire un peu d'humour, mais le coeur n'y était pas. J'étais extrêmement heureuse pour mon amie, mais je craignais aussi ce qu'il pouvait advenir. " Nolan n'est pas au courant j'espère ? Par Aslan Arizona, il faut rétablir la paix, il ne peut en être autrement. Sinon quel monde attend cet enfant ? Donne moi des directives, je les exécuterais. Je suis prête à me battre pour Narnia, pour l'entente des royaumes, pour ton bébé, et pour toi. Nous avons une raison de plus de nous battre. Oui, personne ne devrait grandir dans un climat de terreur. "
Et après ma longue tirade, je me levais pour regarder l'océan, priant pour qu'Aslan nous vienne en aide.
©flawless


Spoiler:
 

_________________
❝Cracks in the road❞
L’abîme de l’éternité nous hante. Ainsi, s’interroge-t-on : nos actes retentiront-ils à travers les siècles ? Des inconnus entendront-ils notre nom bien après notre mort et se demanderont-ils qui l’on était, si l’on bataillait avec bravoure, et si l’on aimait avec fougue ? TROIE
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Arizona M. Dwegaz
► Date d'inscription : 18/06/2013
► Messages : 503
► Ma petite bouille : Natalie Portman
► Copyright : Elora
► Age du personnage : 26 ans
► Race : Humaine
► Double Compte : Eden et Eros


postrow.displayed.POSTER_RPG}


MessageSujet: Re: Il y a du bon dans ce monde, et il faut se battre pour y ✘ Arizona Mer 29 Jan - 16:46

Mia & Arizona ❥ Les amitiés les plus sincères sont celles qu'on ne soupçonne pas

Mia était une jeune femme remplie de contradiction. J’ai toujours su qu’elle était à la fois douce, sensible et bienveillante, autant qu’elle pouvait être impulsive, revancharde et torturée. Mais cela ne m’avait jamais effrayé, jamais. J’avais toute confiance en ce bout de femme qui avait bien vite su gagner mon amitié. Mia était une partie entière de moi. Une qui me comprenait, me conseiller, me soutenait et me faisait confiance. Je n’aurai pu sincèrement pas trouver meilleure amie dans tout Narnia.
Aussi c’était sans aucune hésitation et en toute confiance que je lui avais avoué être enceinte. Plus que n’importe qui elle méritait de savoir. Je savais pertinemment qu’elle garderait mon secret et qu’elle saurait nous défendre moi et mon enfant en tant voulu. Je savais également, qu’elle serait heureuse pour moi, et j’espérais profondément que cette annonce lui permettrait d’aborder le monde d’une autre façon. Avec plus d’espoir et moins de désir de vengeance.


Sa réaction me fit chaud au cœur, et je ne retiens pas mon rire, lorsqu’elle vint me serrer dans ses bras visiblement ravie d’apprendre la nouvelle. J’étais heureuse de voir qu’elle n’était pas contre l’idée de me savoir portant un enfant en ces temps plus que compliqués. " Oh Arizona, c'est fabuleux !. Vraiment fabuleux ! Tu mérites ce bonheur. Tu sais, je n'y connais pas grand chose en bonheur, mais ma mère m'avait toujours dit qu'avoir un bébé était la plus belle chose du monde.". L’enthousiasme de Mia faisait plaisir à voir et était vraiment contagieux. En la voyant ainsi, si rayonnante, je ne pouvais m’empêcher de sourire moi aussi. Je n’aurai pas cru que cette nouvelle l’aurait autant comblée mais j’étais ravie de la voir sourire ainsi. Ces moments là n’étaient que bien trop rare. " Prend ceci. Ce sont des résidus de narcissia delia. Chez nous, ça porte chance durant la grossesse. " ajouta la fée, en déposant dans mes mains un petit pendentif. Je savais que Mia n’accepterait pas que je refuse son présent aussi je refermais mes mains sur le précieux présent, en la remerciant sincèrement. Pourtant une ombre se posa sur nous et vient assombrir le regard de la jolie blonde. " Cela fait combien de temps ? J'espère que le père sera là pour toi ... Sinon, c'est simple je l'étripe !". J’éclatais de rire en écoutant mon amie réagir ainsi. Je n’en attendais pas moins d’elle-même si elle n’avait absolument aucune raison de s’en faire à ce niveau là. Bien que la situation était complexe, Kelian n’avait pas l’intention d’abandonner cet enfant, il me l’avait assuré, et je lui faisais confiance. « Cela va bientôt faire un mois, ça reste discret pour le moment, je peux donc rester prêt de Nolan pour l’instant. Et n’inquiètes pas pour le père… Sa situation est au moins aussi compliqué que la mienne, mais il sera là. ». Pendant un instant, je me demandais d’ailleurs comment Kelian vivait son retour à Telmar, et je me promis de lui rendre visite dès que je serais rentrée. Il fallait absolument que je sache comment il allait à la venue de la pleine lune.

" Nolan n'est pas au courant j'espère ? Par Aslan Arizona, il faut rétablir la paix, il ne peut en être autrement. Sinon quel monde attend cet enfant ? Donne moi des directives, je les exécuterais. Je suis prête à me battre pour Narnia, pour l'entente des royaumes, pour ton bébé, et pour toi. Nous avons une raison de plus de nous battre. Oui, personne ne devrait grandir dans un climat de terreur. ". Son discours me toucha profondément. Je savais Mia acquise à ma cause depuis bien longtemps, mais je ne pensais pas qu’elle mettrait autant de ferveur dans son engagement. A croire que le règne de terreur de mon frère lui faisait presque oublier cet Eros… « Bien sur que non. Il ne sait rien pour le moment et en tant voulu je pense me retirer dans les îles pour mettre au monde cet enfant. Là bas, il devrait être plus en sécurité qu’à Telmar. Du moins cela me permettra de trouver une histoire correcte et solide pour l’introduire à la cours si besoin. ». J’observais Mia qui s’était levée pour contempler l’océan. Une légère brise faisait voler ses quelques mèches blondes ce qui lui donnait un air très mystérieux. Mia savait se battre j’en étais sure et je savais me débrouiller avec un arc. Mais ce n’était pas ce genre de bataille que je devrais mener, j’en étais consciente. Mes batailles à moi, elles trouveraient place dans les châteaux, dans les négociations. Après tout j’étais née pour cela. Je n’avais simplement jamais envisagée devoir assurer mon rôle en tant de guerre. « Pour Narnia oui. Pours les narniens, tu sais que j’ai toujours aidé les tiens et je ne compte pas changer ma façon de faire. Ce trône n’appartient pas aux insulaires, pas plus qu’il n’appartenait aux Telmarins. Ce sont les narniens doivent être au pouvoir. ». Restant pensive un instant, je repris bien vite, en exposant à Mia mes intentions. « Je compte me rendre bientôt sur le campement narnien, je dois parler au Roi Peter, lui montrer que je suis de son coté. Je ne prétends pas que ce sera simple, mais je me dois d’essayer de lui montrer que cette guerre n’est pas la mienne mais celle de mon frère. Que comptes tu faire de ton coté ? Je ne veux pas t’imposer quoi que ce soit Mia, quand bien même tu me soutiens, tu dois pouvoir être libre de tes mouvements, tu es mon amie pas un simple sujet à qui je vais donner des ordres. ». J’attendais de croiser son regard, dans l’espoir qu’elle puisse m’apporter une réponse, ou du moins approuver mon initiative. Je ne voyais pour le moment pas d’autres solutions. Je devais commencer quelques parts et rencontrer les narniens devaient être la première bataille à mener.

©flawless

_________________
- it's where my demons hide -
Vous êtes vous déjà demandé quelle trace laisse notre passage su terre. Si une seule vie peut réellement avoir un effet sur le monde, ou si les choses que nous faisons ont une quelconque importance ? Moi je crois que oui.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Mia I. Fial
► Date d'inscription : 02/03/2013
► Messages : 648
► Ma petite bouille : Clemence Poesy
► Copyright : rossylover & tumblr
► Age du personnage : 23 ans
► Race : Fée
► Double Compte : Lucy et Jasonou


postrow.displayed.POSTER_RPG}


MessageSujet: Re: Il y a du bon dans ce monde, et il faut se battre pour y ✘ Arizona Sam 8 Fév - 22:58

Arizona & Mia ❥ Les amitiés les plus sincères sont celles qu'on ne soupçonne pas

Un enfant. Ma douce amie portait un enfant. Un petit être de chair grandissait lentement dans son ventre, son coeur battant à l'unisson de celui d'Arizona, qui serait, sans nul doute, une mère formidable. Je l'imaginais déjà, son bébé dans les bras, souriant paisiblement sous un pâle rayon de soleil. Le visage détendu, apaisé. En temps de paix. Oui, nous devions ramener la paix coûte que coûte. Quitte à mettre de coté nos projets respectifs, quitte à abandonner nos amis pour quelques temps, un problème qui ne se posaient pas tellement dans mon cas, bien évidemment. Nous avions neuf mois. Neuf mois, peut être moins. Mais quand l'enfant d'Arizona viendrait au monde, Narnia ne serait plus en guerre, je m'en faisais la promesse intérieurement, bien que je me savais bercée d'une douce illusion. Le combat serait long et douloureux, cependant, nous n'avions pas d'autre choix. Et puis, nous devions garder espoir...
Je la regardais avec bienveillance, cette âme si bonne qui avait toujours été là pour me soutenir, qui avait toujours cru en moi, y compris dans mes moments les plus sombres, dans mes crises de colère, lorsque je touchais le fond. Elle se retenait de rire face à mon engouement, m'offrant un sourire qui me fit chaud au coeur. C'était tellement étrange, Arizona faisait ressortir le meilleur de moi-même, tout le bon qu'il restait encore dans les tréfonds de mon être. C'était donc sans la moindre hésitation que je lui offris ce pendentif porte-bonheur. S'il y avait une personne qui méritait le bonheur dans ce bas-monde, c'était bien la princesse des Îles Solitaires. C'est pourquoi, la crainte et les doutes n'étaient guère loin, à peine étouffés par mon enthousiasme. Je la questionnai alors sur l'état de sa grossesse, et bien sûr, sur le père de l'enfant. J'ignorai que mon amie fréquentait quelqu'un, à vrai dire, j'étais heureuse de savoir qu'elle avait peut être trouver l'amour, et l'envie de rencontrer ce jeune homme commençait à grandir en moi. Éclatant de rire, elle me rassura grâce à quelques mots. " Cela va bientôt faire un mois, ça reste discret pour le moment, je peux donc rester prêt de Nolan pour l’instant. Et n’inquiètes pas pour le père… Sa situation est au moins aussi compliqué que la mienne, mais il sera là. "

Bien qu'ayant une confiance totale envers mon amie et ne ressentant pas la moindre gêne en sa présence, je n'osai lui demander le nom de ce père, ni même la situation de celui-ci qu'elle m'avouait compliquée. Je me contentais d'hocher la tête, les traits un peu plus détendus, avant de vider mon coeur, de lui confier mes désirs, mais aussi mes services. Oui, à présent ma vie venait de prendre une toute autre tournure, et je me sentais traversée d'une profonde vague d'adrénaline. Je ne savais pas si cela était alimenté par mes retrouvailles avec mon amie, par la merveilleuse nouvelle qu'elle m'avait appris, ou bien par le désir intense de ramener la paix, mais je n'avais jamais ressenti cela auparavant. Mon essence guerrière vibrait en moi, tout mon corps était habitée par une sensation que j'imaginais percevoir le jour où le sang d'Eros se répandrait sur le sol. En attendant, je servais une cause meilleure, celle d'un monde pacifiste, et ce n'était pas plus mal ainsi. Je me rendais compte à présent que ma vie pouvait se résumer à autre chose qu'à ma vengeance et c'était particulièrement plaisant. Se dire que, par nos actions, certaines personnes pouvaient éviter les souffrances dont j'avais écopé avait quelque chose de particulièrement agréable. " Bien sur que non. Il ne sait rien pour le moment et en tant voulu je pense me retirer dans les îles pour mettre au monde cet enfant. Là bas, il devrait être plus en sécurité qu’à Telmar. Du moins cela me permettra de trouver une histoire correcte et solide pour l’introduire à la cours si besoin. " Je secouai la tête pour montrer mon accord. Les îles étaient sans nul doute les lieux le plus sûr, bien que le despotisme de Nolan paraissait inquiétant. Toutefois, il n'y était actuellement pas alors c'était plus prudent pour Arizona de se rendre là bas.
J'avais détourné mes yeux de l'océan pour scruter un instant mon amie. Une reine fabuleuse, voilà ce qu'elle serait. Le vent venait nous envelopper, comme un souffle léger présageant le début de la fin. Une fin interminable dont l'issue, je l'espérais, serait la meilleure pour tous. Je fermais les yeux, me rappelant le temps où je vivais parmi les fées. C'était un passé que j'avais trop longtemps préféré oublier, mais qui faisait néanmoins parti de moi. J'avais aimé cette époque-là, avant ma funeste rencontre, où mes seules préoccupations allaient aux narcissia delia. Je m'étais rendu compte que toutes mes capacités féeriques n'avaient pas disparues, cependant, j'étais terrifiée à l'idée de les utiliser à nouveau. Cela me rappelait ma mère, et était bien trop douloureux. Mais plus les conflits avancaient, plus je réfléchissais à l'idée de rassembler sous notre bannière une "armée" de fées, luttant pour des lendemains meilleurs. " Pour Narnia oui. Pours les narniens, tu sais que j’ai toujours aidé les tiens et je ne compte pas changer ma façon de faire. Ce trône n’appartient pas aux insulaires, pas plus qu’il n’appartenait aux Telmarins. Ce sont les narniens doivent être au pouvoir. " Je lui souris timidement, embrassant les ruines d'un regard nostalgique. Arizona avait l'air pensive, moi-même je me perdais dans les souvenirs du temps glorieux de Cair Paravel. Ce fut la voix de mon amie qui m'extirpa de ces pensées-là.

" Je compte me rendre bientôt sur le campement narnien, je dois parler au Roi Peter, lui montrer que je suis de son coté. Je ne prétends pas que ce sera simple, mais je me dois d’essayer de lui montrer que cette guerre n’est pas la mienne mais celle de mon frère. Que comptes tu faire de ton coté ? Je ne veux pas t’imposer quoi que ce soit Mia, quand bien même tu me soutiens, tu dois pouvoir être libre de tes mouvements, tu es mon amie pas un simple sujet à qui je vais donner des ordres. " Elle cherchait mon regard et je lui offris les secondes suivantes pour lui montrer mon accord. Elle était si juste, si brave ! Allez voir les narniens me paraissaient une bonne idée, d'autant plus que l'alliance entre insulaires et narniens semblait être ébranlée depuis le coup d'état de Nolan. Quant à ses derniers mots, ils me touchèrent profondément. Savoir qu'elle avait confiance en moi, qu'elle avait foi en mes initiative me mit d'une baume au coeur. Personne encore n'avait cru en moi, jamais. Passant une main dans mes cheveux, j'hochai la tête en signe d'approbation. " Je suis persuadée que Peter t'écouteras. Il peut parfois être têtu, mais tout comme toi, c'est une personne juste. " Si je n'avais jamais réellement soutenu les rois et reines des Anciens temps, je leur vouais un profond respect. Ils étaient grands, courageux, avaient déjà ramené la paix à Narnia un première fois, et alliés à Arizona, Nolan ne pourrait leur résister. Du moins, je l'espérais. " Très sincèrement, je l'ignore. Une idée me trotte dans la tête depuis quelques temps, mais je ne sais si elle est bonne... Sinon, peut être serait-il sage de chercher des appuies auprès d'autres nations... Je pense que tout les soutiens peuvent être bon à prendre, dans la mesure du raisonnable. Qu'en dis-tu ? Que préférais-tu me voir faire ? " Je m'avançai vers elle, comme pour la rassurer, lui souriant timidement. " Je sais très bien que tu ne me considères pas comme un sujet, mais j'ai confiance en ton jugement, et c'est pour cela que je veux suivre tes directives. " Et puis, je me détournai d'elle, avant de sentir le poids de la tristesse sur mes frêles épaules. Je n'avais rien fait de bien depuis le passage de l'étoile, et à vrai dire, je n'avais rien fait de bien au cours de ma pitoyable existence. Et la peur de décevoir était tellement présente. " Tu sais Arizona, personne ne m'a jamais confié de réelle responsabilités, personne n'a jamais cru en moi. Chez les fées, il fallait faire son travail, obéir et cela s'arrêter là. Chez les narniens, je n'avais aucun rôle important. Alors, j'ai vraiment peur de décevoir, de te décevoir. " Et je fermais les yeux, me remémorant mes erreurs passées qui semblaient dérisoires en comparaison à l'avenir incertain qui s'étirait devant nous.
©flawless

_________________
❝Cracks in the road❞
L’abîme de l’éternité nous hante. Ainsi, s’interroge-t-on : nos actes retentiront-ils à travers les siècles ? Des inconnus entendront-ils notre nom bien après notre mort et se demanderont-ils qui l’on était, si l’on bataillait avec bravoure, et si l’on aimait avec fougue ? TROIE
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Arizona M. Dwegaz
► Date d'inscription : 18/06/2013
► Messages : 503
► Ma petite bouille : Natalie Portman
► Copyright : Elora
► Age du personnage : 26 ans
► Race : Humaine
► Double Compte : Eden et Eros


postrow.displayed.POSTER_RPG}


MessageSujet: Re: Il y a du bon dans ce monde, et il faut se battre pour y ✘ Arizona Dim 23 Fév - 12:19

Mia & Arizona ❥ Les amitiés les plus sincères sont celles qu'on ne soupçonne pas

Mia était le genre d’amie qu’on ne croisait qu’une  fois dans sa vie. Nous avions beau être aux antipodes l’une de l’autre, nous avions su nous trouver et construire cette amitié solide, généreuse et emplie d’une confiance réciproque. Elle m’apportait tout son soutien dans cette nouvelle guerre qui démarrait quitte à laisser ses projets de vengeance de coté. Il n’était plus question pour elle de pourchasser Eros pour le détruire, elle avait trouvé un but plus large, plus grand, plus noble. Un but qui je l’espérais pourrait lui permettre de se reconstruire et d’oublier les drames terribles par lesquels elle avait du passer. Pour autant, je ne voulais pas non plus lui imposer quoique ce soit. J’avais toujours mis un point d’honneur à  ce que mes hommes puissent conserver leur liberté, qu’ils puissent être libres de faire ce qu’il voulait, quand il voulait. Et il en était de même avec Mia. Bien qu’elle veuille se battre, jamais je ne lui ordonnerais quoique ce soit. Notre amitié était basée sur la confiance et j’avais toute confiance en elle, en son jugement.

C’est sans doute pour cela que je n’avais pas hésité à lui confier ma grossesse. Je fus quelque peu étonnée de voir qu’elle ne m’interrogeait pas sur le père de cet enfant mais j’en fus toutefois soulagée. La situation avec Kelian était plutôt compliquée et pour sa propre sécurité je préférais taire son identité. Notre discussion s’éloigna par la suite sur des contrées bien moins joyeuses mais tout aussi importantes. Je fis part à la jeune fée de mon projet. Celui de trouver le roi Peter et de lui proposer mon aide. Elle qui l’avait côtoyé pendant des années pour s’en doute m’aider, me conseiller. " Je suis persuadée que Peter t'écouteras. Il peut parfois être têtu, mais tout comme toi, c'est une personne juste. ". Un bref sourire s’inscrit sur mon visage. Une personne juste mais bornée. C’est toujours ainsi qu’on m’avait décrit cet homme et c’est pour cela que je craignais de ne pas pouvoir le convaincre. Pourtant je me devais au moins d’essayer. " Très sincèrement, je l'ignore. Une idée me trotte dans la tête depuis quelques temps, mais je ne sais si elle est bonne... Sinon, peut être serait-il sage de chercher des appuies auprès d'autres nations... Je pense que tout les soutiens peuvent être bon à prendre, dans la mesure du raisonnable. Qu'en dis-tu ? Que préférais-tu me voir faire ? Je sais très bien que tu ne me considères pas comme un sujet, mais j'ai confiance en ton jugement, et c'est pour cela que je veux suivre tes directives. ". Cette fois, un sincère sourire se dessina sur mon visage. Mia était pleine de bonnes volontés et cela faisait plaisir à voir. J’avais en effet envisagé de contacter les pays voisins depuis mon voyage à Calormen. Mais je ne pouvais être partout à la fois, et si Mia se proposait pour rallier des hommes à notre cause, je n’allais pas refuser. « J’ai aussi pensé à rallier des hommes et femmes d’autres pays… J’ai été à Calormen il y a peu et je pense que certains seront prêt à nous rejoindre. Tout comme les Archelandais, j’ai entendu dire qu’il pouvait être intéressé par la cause Narnienne. Si tu te sens prête à entamer un tel voyage, je t’en serais infiniment reconnaissante Mia. Je ne peux le faire moi-même, Nolan ne le permettrait pas et je ne peux pas mettre la vie de cet enfant en danger. C’est mon rôle de le protéger. ». Je serais la main de mon amie avant de la laisser se détourner de moi ? Elle paraissait préoccupée, presque triste. Sans que je ne comprenne pourquoi.

Laissant le silence s’installer entre nous, j’attendais qu’elle se confie à moi. Elle savait qu’elle pouvait tout me confier mais que je ne la forcerais pas non plus à me dire ce qui la tracassait. " Tu sais Arizona, personne ne m'a jamais confié de réelle responsabilités, personne n'a jamais cru en moi. Chez les fées, il fallait faire son travail, obéir et cela s'arrêter là. Chez les narniens, je n'avais aucun rôle important. Alors, j'ai vraiment peur de décevoir, de te décevoir. ". Toujours dans son souci de bien faire Mia était vraiment très touchante. M’approchant d’elle, je déposais doucement ma main sur son épaule, avant de lui parler. « Mia. J’ai toute confiance en toi tu sais. Je comprends que tu puisses avoir peur des responsabilités, je suis bien placer pour savoir qu’elles sont un lourd fardeau. Mais tu es ce genre de personnes qui est tellement forte… Je suis sûre que tu ne me décevras pas. Chacun à son rôle à jouer dans cette guerre, peut importe l’importance de nos responsabilités. Tous nos actes peuvent changer quelque chose. Et tu sais Mia, moi je suis sûre que tu peux tout faire changer. Tu as une telle volonté, que jamais tu ne pourras échouer. ». Souriant à mon amie, j’espérais que mes sincères paroles sauraient la toucher et lui redonner confiance.

©flawless

_________________
- it's where my demons hide -
Vous êtes vous déjà demandé quelle trace laisse notre passage su terre. Si une seule vie peut réellement avoir un effet sur le monde, ou si les choses que nous faisons ont une quelconque importance ? Moi je crois que oui.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé


postrow.displayed.POSTER_RPG}


MessageSujet: Re: Il y a du bon dans ce monde, et il faut se battre pour y ✘ Arizona

Revenir en haut Aller en bas

Il y a du bon dans ce monde, et il faut se battre pour y ✘ Arizona

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Iron Fist -- Il y a du bon dans ce monde, et il faut se battre pour y arriver.
» Ce que vous aimeriez changer dans le monde du catch
» Episode 15 - Un trou dans le monde
» [5x15] Un trou dans le monde
» Le SIDA dans le monde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
New-Chronique-of-Narnia :: Les ruines-