AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez|

Arizona ✘ Je veux pas m’en remettre, je veux la récupérer.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

R. Kelian Grarewyn
► Date d'inscription : 11/11/2013
► Messages : 64
► Ma petite bouille : Sexy Colin O'Donoghue.
► Copyright : Bazzart, Liloon & Tumblr.
► Age du personnage : Vingt-sept ans.
► Race : Loup-garou.
► Double Compte : Aslan évidemment.


postrow.displayed.POSTER_RPG}


MessageSujet: Arizona ✘ Je veux pas m’en remettre, je veux la récupérer. Ven 22 Nov - 13:36

Si j'avais su...
Arizona & Kelian
La convocation après mes deux premières semaines de travail à Telmar arriva un soir plutôt froid. Je revenais de l'atelier quand ma soeur me tendit la lettre. Je reconnus immédiatement le cachet, et une profonde amertume s'empara de moi. Le roi souhaitait savoir comment nous avancions, si son travail était bien fait, avec soin, et surtout si nous suivions bien les ordres. Je ne pus m'empêcher de sourire. Suivre les ordres... J'hésitais de plus en plus à fuir avec ma soeur vers d'autres horizons, trouver du réconfort auprès d'un autre peuple. Je n'étais pas chez moi à Telmar, je ressemblais à trop de personnes contraintes et forcées à devenir Telmarins. Sauf que moi, ma place était dans mon île, j'étais né Calormin, je finirais un jour par retourner chez moi, quand le roi aura eu assez de mon travail, ce qui j'espérais, arriverait le plus vite possible.  

J'avais donc du prendre le bateau en compagnie de mes collègues forgerons pour retrouver une partie de nos terres natales. Au loin sur le quai, je pouvais dire au revoir au château de Telmar, tout en voyant le château de Doorn. Je soupirais ne pouvant supporter de retourner au pays sans revoir un temps ma famille. Eux qui vivait pourtant non loin de là et avec qui on m'interdisait tout contact. Je sentis une boule de stress se former dans ma gorge. Malheureusement, il n'y avait pas que le roi que je refusais de revoir. Il y avait aussi Arizona, qui m'avait trahit, et que j'avais trahi à mon tour. Elle m'avait caché sa nature, et moi je n'avais pas eu la possibilité de lui avouer ce que j'étais devenu. Qu'est ce qu'elle dirait ? En face d'elle se tenait maintenant un monstre, qui ne savait pas ce qui se passerait à  la prochaine pleine lune. Je ne savais pas ce que je deviendrais, ni le mal que je pourrais faire. A chaque mouvement de trop, je pouvais ressentir une douleur dans tout mon dos, qui se propageait tels des milliers de frissons dans mon corps. J'avais peur de prendre autant de risque en m'approchant à nouveau d'elle. Pourquoi, pour une fois, une fois qu'enfin je trouvais une personne semblable à moi, il fallait qu'elle soit la princesse des îles solitaires ?

Sans me rendre compte, le bateau était arrivé à bon port. Je descendis et marchais sans conviction vers le château. Je ne parlais pas, je respirais si bas que personne ne semblait l'entendre, mais au fond de moi, mon coeur s'emballait de peur de perdre à nouveau mes mots face à elle et de partir à nouveau. Je montais difficilement les marches ayant l'impression d'avoir du plomb dans chaque jambe. La grande salle s'ouvrit à nous et je fus le dernier à entrer. Le dernier à prendre la parole, et le premier à la regarder. Toujours assise à coté de son frère, elle était si jolie. Avec cet air un peu hautain que prenait toutes les filles de roi, mais son sourire fragile, que moi seul savait à quel point il était brisé, comme elle.

Ce fut une conférence longue, sans départ et sans point d'arrivé. J'étais totalement à coté de ses paroles, des demandes, on répondait pour moi, ou on me sortait de ma rêverie. Après une longue heure assit sur une chaise, le roi nous donna enfin le droit d'aller dire un mot à nos familles, manger et passer la nuit en leur compagnie, puis il nous faudrait reprendre la route à l'aube. Je soupirais me relevant. Je n'avais pas la chance d'avoir une famille à la capitale. Et je n'osais pas demander au roi un logis pour la nuit. J'avais une autre mission avant de penser à tout cela. Je sortais de la grande salle me dirigeant dans les couloirs, la suivant de loin. Elle marchait plutôt vite, droit devant, sans détourner le regard. Je la suivais du mieux que je le pouvais et réussis à la rattraper, en lui prenant le bras pour l'obliger à se retourner. Je savais dès mon départ que cette idée était une erreur de la pure folie. Mais quand je vis son visage si près du mien, mes pensées négatives s'envolèrent. Je devais lui expliquer ce qui m'arrivait, j'avais besoin d'aide et qu'on m'écoute. Et j'avais besoin qu'elle explique son mensonge. J'avalais ma salive, retenais ma respiration et sans réussir à dire d'avantage, laissa sortir un seul mot. « Pourquoi ? » Je sus qu'elle avait comprit rien qu'à son regard de quoi je parlais. Et elle su que j'attendais une réponse. Pas un mensonge.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Arizona M. Dwegaz
► Date d'inscription : 18/06/2013
► Messages : 503
► Ma petite bouille : Natalie Portman
► Copyright : Elora
► Age du personnage : 26 ans
► Race : Humaine
► Double Compte : Eden et Eros


postrow.displayed.POSTER_RPG}


MessageSujet: Re: Arizona ✘ Je veux pas m’en remettre, je veux la récupérer. Mar 26 Nov - 14:01

And the kindest of kisses
break the hardest of hearts
Kelian & Arizona



Un long soupir m’échappa alors que j’observais la vue depuis ce qui était mon ancienne appartement. La vue qu’offrait la tour qui abritait mon ancienne chambre de petite fille était toujours aussi époustouflante, bien que certainement ternies par les sombres heures qu’endurait mon royaume. Replaçant une même de ma longue chevelure brune, je détournais le regard de l’océan pour le porter sur les murs de pierre de ce château, de ma maison. Je regrettais le temps, où je n’étais qu’une simple enfant innocente et insouciante, entourée de ses parents. Les choses avaient tant changées aujourd’hui, et il ne me restait plus que mes souvenirs et ma nostalgie pour me rappeler ce passé que je chérissais temps. Portant doucement la main à mon ventre, mes pensées divaguèrent vers cet enfant que je portais. Et lui dans quel monde naîtrait-il ? Pas dans celui-ci en tout cas, c’était certains. Je ne permettrais pas que mon fils ou ma fille grandisse dans les sombres heures de Narnia à côtoyer la mort et le sang. Je voulais un monde meilleur pour lui, pour Jordane, pour Mia, pour Elora, pour Neda, pour Kelian… J’avais sacrifié mon enfance, mon adolescence a apprendre comment une reine devait se comporter et voilà que reine je ne pouvais être. Devancée par Nolan, je m’étais laissé entraîné dans ce tourbillon où ces êtres passaient à mes cotés, tels des masses de couleurs difformes, des fantômes. Figée dans ma peur, mon angoisse, je n’avais pas pu, je n’avais pu su me soulever contre Nolan pour le stopper dans sa frénésie de fureur et de violence.
Mais les choses avaient changé n’est ce pas ? J’avais changé. Mon corps entier changeait. Je portais un enfant issue d’un homme qui j’avais aimé passionnément pour une nuit et qui hantait toujours mes rêves. Quand diable allait-il accepter de m’écouter… Nolan l’avait brisé lui aussi, probablement de la même manière qu’il m’avait détruite, en écrasant notre famille. Entendant le bruit des armures en mouvement, j’avançais enfin pour rejoindre la salle du trône que Nolan avait toujours tant convoitée. Cette même salle dans laquelle nous avions exposé nos querelles aux yeux de tous. Tout cela me paraissait si loin à présent. A l’époque je pensais encore que mon frère pouvait être sauvé, mais ce n’était pas le cas. Ce n’était plus le cas. Peu importe qui il était à présent, il n’était certainement plus mon frère.
Descendant doucement les marches de pierre, je rejoignis à mon tour la salle du trône au bon nombre d’hommes étaient déjà réunis. A peine fus je entrer que mon regard croisa le sien et que mon cœur serra, loupant un ou deux battements avant de se mettre à cogner furieusement contre ma poitrine. Kelian. Je lui avais couru après pour lui annoncer ma grossesse, mais sans cesse j’avais été rejetée. Je comprenais ses raisons, et pourtant je me devais de faire tout ce que je pouvais pour le mettre au courant que d’ici neuf mois il aurait un fils ou une fille.

Stoïquement, tel un automate, je viens me place aux cotés du souverain sans dire un mot, sans faire un signe, simplement en tentant encore et toujours de croiser son regard. La conférence tenue par mon frère vu longue et bien vite je n’en suivis plus le court. Rien de tout cela ne m’intéressait, je savais pertinemment que tous ses hommes avaient été arrachés à leur famille et qu’ils travaillaient pour frère dans l’unique but de les protéger. Une heure plus tard chacun d’entre nous fut autorisé à quitter la salle. Telle une flèche tirée et portée par le vent, je fus certainement la première à m’éloigner de ses murs trop imprégner de moi, de mon histoire pour me laisser vivre en paix. Alors qu’en entrant ici mon but était de coincer Kelian pour l’obliger à me parler, je n’avais à présent plus qu’une envie : fuir loin de tout.
Contre toute attente cependant, mes plans ne se déroulèrent pas comme prévu et dans la pénombre des dédalles de couloirs du château, une main, sa main m’attrapa et me stoppa net dans mon élan. Nos visages se retrouvèrent alors à quelques centimètres l’un de l’autre, exactement comme lors de cette nuit à Calormen et de nouveau je ne pus que me perdre dans la contemplation de son visage. Ses traits étaient tirés, le voyage avait du être pénible pour lui, mais certainement pas autant que le manque de sa fille, de ses sœurs. Un silence de mort s’installa entre nous, à peine rompu par le souffle de nos respirations. Un silence qu’il fut le premier à briser. « Pourquoi ? » . Huit lettres uniquement furent nécessaires pour que je comprenne à quoi il faisait allusion. Mon mensonge. Car oui je lui avais caché mon identité le soir de notre rencontre. Et oui, je lui devais certainement une explication à ce sujet. « Parce que c’était plus simple de ne pas être la princesse des îles solitaires, parce que c’était plus facile de ne pas être la sœur d’un tyran, parce que je pensais ne jamais te revoir, parce que… Parce que de cette façon je n’avais pas à cacher qui je suis réellement. Parce que je ne voulais pas être regardé parce que j’étais la princesse mais juste parce que je suis Arizona. ». Mon explication valait ce qu’elle valait et peut être ne la comprendrait-il pas après tout… Mais au moins j’avais été honnête et sincère. Je n’avais pas menti pas cette fois. Je ne lui mentirai plus jamais. « Kelian, je me doute que tu attendes beaucoup plus que ses simples explications et que tu ne me pardonnera pas comme ça ce qui s’est passé, mais j’ai vraiment besoin de te parler. Il s’agit de quelque chose de très important, il faut que tu m’écoutes cette fois…. S’il te plait.  ». Mes mots étaient à peine prononcer, simplement chuchoter comme si je craignais qu’en ne parlant trop fort, je le fasse fuir à nouveau. Ma voie était faible, douce et suppliante. J’avais besoin qu’il sache pour moi, pour nous. Pour notre enfant.


_________________
- it's where my demons hide -
Vous êtes vous déjà demandé quelle trace laisse notre passage su terre. Si une seule vie peut réellement avoir un effet sur le monde, ou si les choses que nous faisons ont une quelconque importance ? Moi je crois que oui.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

R. Kelian Grarewyn
► Date d'inscription : 11/11/2013
► Messages : 64
► Ma petite bouille : Sexy Colin O'Donoghue.
► Copyright : Bazzart, Liloon & Tumblr.
► Age du personnage : Vingt-sept ans.
► Race : Loup-garou.
► Double Compte : Aslan évidemment.


postrow.displayed.POSTER_RPG}


MessageSujet: Re: Arizona ✘ Je veux pas m’en remettre, je veux la récupérer. Mer 27 Nov - 14:20

Si j'avais su...
Arizona & Kelian
« Parce que c’était plus simple de ne pas être la princesse des îles solitaires, parce que c’était plus facile de ne pas être la sœur d’un tyran, parce que je pensais ne jamais te revoir, parce que… Parce que de cette façon je n’avais pas à cacher qui je suis réellement. Parce que je ne voulais pas être regardé parce que j’étais la princesse mais juste parce que je suis Arizona. ». Je retenais mon souffle face à ses révélations. J'avais déjà des milliers de fois imaginé cette explication, cette nouvelle rencontre, et de nombreuses fois, j'avais imaginé le discours qu'elle venait de me dire. Pourtant, cela me percutait beaucoup plus lorsque ses yeux me suppliaient de la comprendre, de lui laisser une autre chance, juste le temps d'une discussion. Je relâchais son bras, et me posait contre le mur à coté de moi. Je ne savais plus quoi penser. Pour moi, elle n'avait fait que de me trahir depuis le début, ce moquant bien qu'elle pouvait me plaire. J'avais pensé qu'elle m'avait séduite pour que je rejoigne plus simplement les troupes de son frère, car je pouvais être l'élément perturbateur. Pourtant, face à elle, j'avais l'impression qu'il y avait finalement autre chose, que peut-être, ne me mentait-elle pas et qu'elle n'était pas forcément là pour me faire souffrir. Je n'osais pas reprendre la parole, trop plongé dans mes pensées à essayer de digérer ce qu'elle avait pu me dire. « Kelian, je me doute que tu attendes beaucoup plus que ses simples explications et que tu ne me pardonnera pas comme ça ce qui s’est passé, mais j’ai vraiment besoin de te parler. Il s’agit de quelque chose de très important, il faut que tu m’écoutes cette fois…. S’il te plait.  » Je posais mon regard sur elle. A peine si elle osait me parler, comme si elle avait peur de quelque chose. ¨Pourtant, je ne bougeais pas, je restais là, essayant de comprendre ce qui se passait entre nous, ce qu'on allait devenir. Si bien sûr, j'avais le droit à penser à un « nous ».

Je n'avais pas l'intention de partir, j'avais encore besoin de la regarder, de ne pas oublier ses traits ni son visage ou encore sa voix. En fait, je refusais totalement de fuir à nouveau les îles pour repartir à Telmar sans elle. Mais avant d'effacer cette carapace qui s'était installée autour de moi pour me protéger du mal qu'elle pouvait me faire, j'avais besoin d'une réponse à une nouvelle question. « Est ce que tu as joué avec moi pour que j'aide ton frère ?» Bien qu'elle avouait ouvertement qu'elle détestait son frère, c'était une jeune femme fragile et elle avait très bien put être manipulée, jouer avec tous les hommes qui avaient été réunis dans la même pièce que moi. Au fond de moi, je ne croyais pas à ça. Je ne pouvais l'imaginer aussi manipulatrice, aussi sale que son frère. Elle ressemblait plus à la colombe blanche qu'à l'horrible corbeau. Je me demandais aussi ce qu'elle pouvait avoir d'aussi important à me dire. Depuis cette nuit, nous nous étions revus que lorsque j'avais découvert sa véritable classe. Et ensuite elle était venue me voir à l'atelier, réclamant déjà un moment pour discuter de quelque chose d'important. Si c'était à nouveau la même chose alors il était peut-être temps que je lui accepte cette discussion et qu'elle m'informe de ce qui se passait. « Je t'écoute, mais je n'ai pas beaucoup de temps, je ne suis pas censé suivre la princesse dans tout le château.» Je souriais espérant que cela la détendrait un petit peu puisqu'elle semblait tendue depuis que je l'avais rattrapé.
Code by Silver Lungs


Spoiler:
 

_________________
i just feel sort of empty these days + And there's no remedy for memory your face is like a melody, it won't leave my head your soul is haunting me and telling me that everything is fine but I wish I was dead every time I close my eyes It's like a dark paradise.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Arizona M. Dwegaz
► Date d'inscription : 18/06/2013
► Messages : 503
► Ma petite bouille : Natalie Portman
► Copyright : Elora
► Age du personnage : 26 ans
► Race : Humaine
► Double Compte : Eden et Eros


postrow.displayed.POSTER_RPG}


MessageSujet: Re: Arizona ✘ Je veux pas m’en remettre, je veux la récupérer. Sam 30 Nov - 18:32

And the kindest of kisses
break the hardest of hearts
Kelian & Arizona



Depuis le temps que j'avais cherché à coincer Kelian pour enfin pouvoir lui dire ce que j'avais sur le cœur, j'avais presque du mal à croire que c'était lui qui m'avait rattrapé et qu'il était bel et bien en phase de moi. Au fond de moi, je craignais que ce ne soit un mirage, une illusion envoyée par mon esprit pour satisfaire mes désirs inconscients. Pourtant il était bien là. Je sentais sa présence prêt de moi, le souffle de sa respiration et son regard intense posé sur moi. Je l'observais quelqu'un peu nerveusement, ne sachant pas vraiment comment réagir. Pendant des semaines, il m'avait fui, refusant de m'accorder ne serait ce qu'un instant pour m'expliquer et voilà qu'aujourd'hui c'était lui qui me cherchait, lui qui voulait parler avec moi. Les raisons de son acte me préoccupaient, mais comme à son habitude, il se montra direct et franc avec moi. Et en retour je fis de même lui expliquant clairement pourquoi je lui avais caché ma véritable identité lors de notre première rencontre. Mes raisons n'étaient certainement pas les meilleurs au monde, et j'avais conscience d'avoir été parfaitement égoïste sur le coup. Mais j'avais choisi de lui mentir. Ce que j'avais amèrement regretté lorsque j'avais de nouveau croisé son regard dans le palais du Tirsoc de Calormen.

Il finit par relâcher mon bras et la perte de ce contact me permit de reprendre contact avec la réalité. Nous n'étions plus dans cette bulle qui m'enveloppait chaque fois qu'il était prêt de moi. De nouveau la réalité nous rattrapait. Il s'adossa au mur de pierre de façon nonchalante sans dire quoique ce soit, me laissant dans le noir le plus total. Je n'avais absolument aucune idée de ce qu'il pensait réellement, si il prenait mon explication comme plausible ou si il doutait encore de moi. Ses pensées semblaient s'embrouiller dans sa tête et je savais que j'aurai pas deux fois la possibilité de lui annoncer que je portais son enfant aussi je repris la parole, en venant presque à le supplier pour qu'il m'écoute jusqu'au bout cette fois. Il ne bougea d'un pouce et j'osais en conclure qu'il ne comptait pas fuit cette fois. Aussitôt, je me détendis, mes épaules s'abaissèrent légèrement et ma respiration reprit un court normal. « Est ce que tu as joué avec moi pour que j'aide ton frère ?  » . Sous le choc d'un telle question, je restais la bouche entre ouverte incapable de répondre quoique ce soit. J'aurai pu être outrée par ce qui ressemblait à un affront, mais je savais que de telles pratiques existaient à Calormen. Livia était bien soumise au souverain du pays qui vendait son corps pour obtenir des négociations plus facilement... Restant un instant silencieux, un peu vexée qu'il puisse penser que j'étais ce genre de personne, je finis tout de même par lui répondre.« Je suis peut être naïve et faible mais j'ai le sens de l'honneur et de la dignité. Je ne reste aux cotés de Nolan que pour tenter de savoir ce qu'il prépare et pouvoir faire échouer chacun de ses plants. Il... Nous sommes de la même famille mais ce n'est plus mon frère. Cette personne, ce n'est pas le petit garçon avec qui j'ai grandi. Et si j'ai passé cette nuit avec toi, c'était parce que j'en avais envie. Rien de plus. Tu peux me reprocher de t'avoir menti sur mon identité, mais sur tous le reste j'ai été sincère. ». Je l'avais regardé droit dans les yeux en prononçant ses mots, pour qu'il puisse lire dans mon regard que je ne mentais pas, que je ne mentirai plus.

Je croyais sincèrement que cette nuit que nous avions passé ensemble signifiait quelque chose. Mais avant de pouvoir oser croire en ce quelque chose, je devais lui avouer que j'étais enceinte. Ce qui était plus facile à dire qu'à faire. Maintenant que je me retrouvais face à lui, je perdrais tout mes moyens et je ne savais plus comment lui dire, alors que j'avais cent fois imaginer cette scène dans ma tête. « Je t'écoute, mais je n'ai pas beaucoup de temps, je ne suis pas censé suivre la princesse dans tout le château. » . Son sourire illumina pendant une petite dizaine de seconde son visage, ce qui me rassura un instant. Il ne semblait plus être en colère après moi pour le moment. Il ne me restait plus qu'à me lancer, à prononcer trois petits mots et tout serait fini. Il serait au courant et je serais enfin libéré de ce poids qui pesait sur mes épaules. « Tu sais que je n'ai rien calculé de cette nuit qu'on a passé ensemble. Absolument rien à tel point que.... ». Ma voix tremblait légèrement. Je craignais plus que tout sa réaction. Allait-il me planter là , me prendre dans ses bras, me hurler dessus... ? « J'ai découvert il y a quelques semaines que cette nuit a laissé des traces en moi... Je... Je suis enceinte Kelian. ». La bombe était lancée, restait à savoir si allait la rattraper en vol et l'assumer ou si il allait simplement fuir à nouveau, me laissant seule avec cet enfant. Notre enfant.


_________________
- it's where my demons hide -
Vous êtes vous déjà demandé quelle trace laisse notre passage su terre. Si une seule vie peut réellement avoir un effet sur le monde, ou si les choses que nous faisons ont une quelconque importance ? Moi je crois que oui.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

R. Kelian Grarewyn
► Date d'inscription : 11/11/2013
► Messages : 64
► Ma petite bouille : Sexy Colin O'Donoghue.
► Copyright : Bazzart, Liloon & Tumblr.
► Age du personnage : Vingt-sept ans.
► Race : Loup-garou.
► Double Compte : Aslan évidemment.


postrow.displayed.POSTER_RPG}


MessageSujet: Re: Arizona ✘ Je veux pas m’en remettre, je veux la récupérer. Mer 4 Déc - 11:35

Si j'avais su...
Arizona & Kelian
«Je suis peut être naïve et faible mais j'ai le sens de l'honneur et de la dignité. Je ne reste aux cotés de Nolan que pour tenter de savoir ce qu'il prépare et pouvoir faire échouer chacun de ses plants. Il... Nous sommes de la même famille mais ce n'est plus mon frère. Cette personne, ce n'est pas le petit garçon avec qui j'ai grandi. Et si j'ai passé cette nuit avec toi, c'était parce que j'en avais envie. Rien de plus. Tu peux me reprocher de t'avoir menti sur mon identité, mais sur tous le reste j'ai été sincère.  ». Je me sentais tel un petit garçon qu'on punissait. C'est vrai, je n'aurais pas du douter d'elle, mais il était tellement difficile de faire la part des choses aujourd'hui. Tout le monde se manipulait, se tuait, sans jamais se soucier des conséquences que cela allait apporter, et j'avais cru pendant de longues heures à ruminer qu'elle aussi, elle avait pu me mentir, jouer, comme moi je jouais avec les autres. Bien sûr, tout cela elle ne le savait pas. Mieux valait d'ailleurs pour moi qu'elle ne sache pas cette réputation de Don Juan que je portais en moi. « Arizona, je suis désolée.. Mais comprend moi. Tu arrives dans ma vie comme ça, et le lendemain on me demande de quitter ma famille ? Et ensuite, je découvre que tu es une princesse ! Ca faisait beaucoup de choses à accepter d'un coup, sans aucune explication de ta part. » Je ne lui reprochais rien, j'essayais de lui expliquer dans quelle situation je mettais retrouver le jour où je l'avais vu auprès du trône du Roi. Au début, je n'avais pas réellement réagit, j'étais tellement sous le choc... Mais après, j'étais tiraillé entre de la colère, de l'incompréhension, mais surtout de la tristesse. J'avais été si triste de perdre Arizona, et j'avais compris, qu'entre nous, il n'y aurait jamais plus qu'une nuit puisqu'elle devait déjà être promise depuis bien longtemps à un autre roi, pour celer une nouvelle alliance. Après tout, c'était ça le destin non ? Il nous mettait à l'épreuve, nous obligeait à se surpasser, mais finalement, les plus forts étaient les premiers récompensés.  « « Tu sais que je n'ai rien calculé de cette nuit qu'on a passé ensemble. Absolument rien à tel point que.... »  » Elle tremblait de tous ses membres. C'était une nouvelle facette d'elle que je découvrais, mais elle me faisait bien peur et me donnait envie de la rassurer. Je sentais qu'elle avait un lourd secret qui nous concernait tous les deux sur ses épaules et qu'elle voulait absolument me le dire, mais je n'arrivais pas à savoir de quoi il s'agissait et pourquoi elle avait autant de difficulté à me le dire. « J'ai découvert il y a quelques semaines que cette nuit a laissé des traces en moi... Je... Je suis enceinte Kelian. ».

Ce fut un tel choc que je ne réagis même pas. Je ne criais pas, ne courait pas en la laissant seule, non je n'avais aucune réaction. Je me laissais glisser le long du mur attendant que mon cerveau arrive à décrypter un mot par un mot ce qu'elle venait de dire. Surtout sa dernière phrase, je n'arrivais plus à me souvenir du début. Cela devait être une erreur, elle s'était trompée évidemment, ce n'était pas possible, pas imaginable qu'elle puisse porter un enfant d'un père forgeron alors qu'elle était future reine ! Qu'avais-je fais pour qu'on s'acharne autant sur mon sort ? Sur son sort ? Sur le notre, sur celui du futur enfant qu'elle portait et qui allait naitre sous quelques mois ! Je n'étais pas préparer à être père, elle non plus et je savais déjà qu'elle garderait ce bébé parce qu'elle était bien trop douce et attentive aux autres pour faire du mal à un nouveau-né. Arizona allait tout perdre avec cet enfant. Sa place au château, ses droits, ses beaux habits, son or, son rang de princesse, et le roi pourrait enfin la bannir, après tout, il ne devait attendre que cela. Et moi, je n'imaginais même pas. J'allais perdre la tête d'ici quelques mois, Keira allait mourir de faim, et ma famille pleurerait la perte de ses deux enfants.  Cependant, je finis par revenir à la réalité. Certes, nous avions fait une erreur, ce n'était pas prévu, mais cet enfant, ce n'était pas de sa faute. Il n'avait rien demandé. « D'accord. Bon.. Ok.. Un problème à la fois.» Je me relevais pour me calmer et pour retrouver un peu de force. Il ne fallait pas se laisser abattre. Au moins, il n'aurait pas ma foutue malédiction sur ses épaules. C'était déjà une bonne chose, il allait pouvoir vivre tranquillement sans trop de souci, si on oubliait les troupes du roi qui voudront sa tête.   « Tu sais ça depuis longtemps ? Je suppose que ton frère ne sait rien ? T'as pas de solution pour quand le bébé va naitre n'est ce pas ? On part vivre dans la forêt ou comment on fait ? Et moi je vais mourir d'ici neuf mois ? » Je me rendais bien compte que mon débit de parole allait vraiment trop vite et que je posais des questions à la minute, mais ça me permettait d'exprimer un petit peu mon manque de confiance en moi, et qu'à ce moment là, c'était à elle de me montrer qu'elle avait la solution à tout. Sans réellement savoir ce que je faisais je la prie dans mes bras. J'avais besoin de la sentir contre moi, de me rassurer, tout en la rassurant. « Ne t'inquiète pas. On va trouver une solution, on va trouver une solution, je te laisserais pas seule dans cette histoire.  » Même si je devais y laisser ma vie, je ferais tout pour qu'elle puisse donner naissance et qu'on puisse avoir aussi une chance d'être heureux tous les deux.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Arizona M. Dwegaz
► Date d'inscription : 18/06/2013
► Messages : 503
► Ma petite bouille : Natalie Portman
► Copyright : Elora
► Age du personnage : 26 ans
► Race : Humaine
► Double Compte : Eden et Eros


postrow.displayed.POSTER_RPG}


MessageSujet: Re: Arizona ✘ Je veux pas m’en remettre, je veux la récupérer. Dim 8 Déc - 13:10

And the kindest of kisses
break the hardest of hearts
Kelian & Arizona



Les couloirs du château était déserts. Après le petit discours de mon frère cela n'avait rien d'étonnant. Toutes les personnes qu'il avait embrigadé de gré ou de force étaient partis passer un moment avec leur famille ou leur ami. Tous sauf Kelian. Il n'y avait rien de surprenant à cela à vrai dire. Je savais qu'il avait du laisser la plupart de sa famille derrière lui, en quittant le royaume de Calormen et qu'il était seul ici sur les îles. Mis à part moi, je n'étais pas sûre qu'il connaissent quelqu'un... Ce qui m'attristait grandement. Je n'aimais pas le savoir solitaire, lui qui était habitué à être toujours entouré cela ne devait pas être facile à vivre... A ma grande surprise alors qu'il avait décidé de m'ignorer depuis plusieurs semaines, il avait pourtant décidé de me suivre aujourd'hui, d'enfin me rattraper pour que nous puissions parler de tout ce qu'il s'était passé. C'était pour l'occasion où jamais de lui annoncer que je portais son enfant... Cette perspective était aussi effrayante que rassurante. Mais pour moi, pour lui, pour ce futur bébé, je devais lui dire. J'avais toujours attachée un point d'honneur à l'honnêteté et je n'allais pas flancher et renoncer à mes valeurs aujourd'hui.

Lui aussi semblait fortement tenir à cette valeur, tout autant qu'à la franchise d'ailleurs puisqu'il me demanda sans prendre la peine de mettre les formes si j'avais passé cette nuit avec lui, sous les ordres de mon frère... Sa question bien que légitime me blessa dans mon amour propre, mais je conservais tout de même mon sang froid pour lui répondre en choisissant soigneusement mes mots et surtout en ne détachant pas mes yeux des siens. Je devais lui faire comprendre que je ne me jouais pas de lui. « Arizona, je suis désolée.. Mais comprend moi. Tu arrives dans ma vie comme ça, et le lendemain on me demande de quitter ma famille ? Et ensuite, je découvre que tu es une princesse ! Ca faisait beaucoup de choses à accepter d'un coup, sans aucune explication de ta part. » . J'esquissais un faible sourire. Oui tout cela je l'avais bien compris lorsqu'il s'était appliqué à me rejeter encore et encore. Et à sa place, j'aurai probablement pensé la même chose, émis les mêmes hypothèses... C'était un moyen de se protéger, de tout quitter sans se haïr soit même, mais plutôt en détestant les autres. Il était toujours tellement plus facile de reporter la faute sur autrui plutôt que sur soi même. J'hochais simplement la tête pour lui faire comprendre que je pouvais me mettre à sa place, mais je n'ajoutais pas un mot. Il n'y avait rien de plus à dire. Ce qui était arrivé était arrivé, je ne pouvais de toute façon pas changer le passé. En revanche, j'allais clairement avoir un impact sur son futur. Il était à présent temps qu'il sache la vérité. Le pourquoi du comment. Ma grossesse.

Les mots étaient sortis, tremblants, hésitants. Mais j'étais parvenue à lui avouer ce que j'avais sur le cœur depuis quelques semaines déjà. Je n'avais pas la moindre idée de qu'elle serait sa réaction... Un silence lourd et pesant s'installa entre nous. Je me mordis la lèvre inférieure, sachant que je ne pouvais qu'attendre un mot ou un geste de sa part pour enfin comprendre tout ce qui se passait dans sa tête en cet instant. Je le vis doucement glissé contre la pierre des murs qui m'avait vu grandir et ne pouvant supporter une seconde de plus son silence, je m'appuyais à mon tour contre ses solides paroi afin de ne pas défaillir. La grossesse me rendait faible, malade mais pas autant que l'absence de réaction de Kelian. « D'accord. Bon.. Ok.. Un problème à la fois. » , finit-il par lâcher avant de se relever et de reprendre. « Tu sais ça depuis longtemps ? Je suppose que ton frère ne sait rien ? T'as pas de solution pour quand le bébé va naitre n'est ce pas ? On part vivre dans la forêt ou comment on fait ? Et moi je vais mourir d'ici neuf mois ?  » . Son débit de question me surpris autant qu'il me frappa de plein fouet. J'avais à de nombreuses reprises tenter de répondre à ses questions. Sans franc succès d'ailleurs. Car à chaque nouvelles réponses que j'apportais, une autre question surgissait et m'assaillait, ne m'accordant aucun répit. « Nolan n'est pas au courant. Personne ne l'est. Juste toi et moi. J'ai découvert ma grossesses, il y a un peu plus d'une semaine maintenant, je peux la garder secrète pour le moment... mais il y a un moment où tout le monde pourra voir ce qui m'arrive...  ». Je m'arrêtais un instant avant de répondre à la suite de ces questions. Il était évident que je ne laisserai pas Nolan le tuer. J'étais prête à tout pour cela. Personne ne toucherait ni à Kelian, ni à notre enfant. « J'ai vaguement pensé que je pourrai revenir me cacher ici... Nolan ne m'empêchera pas de revenir sur les îles et j'ai des amies ici, des alliés qui pourrait m'aider et cacher cet enfant... Tu pourrais venir aussi. Il ne viendrait pas te chercher ici tu sais... Et je ne te laisserai pas tomber c'est hors de question. ». J'étais en cet instant de nouveau déterminée à faire tomber mon frère. Il y ruinait trop de vie depuis déjà trop longtemps et cela devait cesser.

Mon regard presque flamboyant s'était planté de Kelian. Je sentais qu'il avait besoin de moi autant que j'avais besoin de lui dans cette histoire et je voulais être à la hauteur. « Ne t'inquiète pas. On va trouver une solution, on va trouver une solution, je te laisserais pas seule dans cette histoire. » . Ses mots, ses bras qui m'entourèrent soudainement eurent l'effet de faire bondir mon cœur dans ma poitrine mais aussi de me donner plus de force. Il ne me laissait pas  tomber, peu importe ce qui arriverait, il était prêt à prendre ses responsabilités, à assumer cet enfant. Je resserrais mon étreinte autour de lui, cherchant à puiser encore et encore cette force, cette sensation de bien être que seul lui m'avait procuré jusqu'à maintenant. « Je ne te laisserais pas tomber non plus Kelian, je te le promets. Nolan ne te tuera pas, je ne lui en laisserai jamais l'occasion. Jamais. Tu restera en vie et cet enfant aussi. ». Je desserrai mon étreinte pour le regard. Je le savais inquiet et je savais aussi, que je n'étais pas forcément apte à le rassurer. Mais j'essayais. Vraiment. « Je voulais suivre Nolan à Telmar tant que je peux dissimuler ma grossesse... tu penses que c'est une bonne idée ? Je ne veux pas rester cacher... on aura suffisamment à le faire plus tard, et si je ne le suis pas je ne pourrai pas avoir un œil sur ce qu'il fait non plus... Et je pourrai ainsi faire en sorte qu'il ne soit pas au courant pour cet enfant. ». Je terminais ma phrase, inquiète de voir Kelian aussi pâle. Je savais que cette annonce allait être un choc mais je ne pensais pas que cela le marquerait à un tel point. D'ailleurs une question totalement hors sujet me vient à l'esprit.... « Tu es sur que ca va Kelian … ? Je suis désolée mais il fallait que je te mette au courant... J'en avais besoin, et je voulais que tu le saches.... Mais dis moi juste une chose... Pourquoi m'avoir couru après aujourd'hui alors que tu m'as rejeté si souvent ? Pourquoi maintenant ? »


_________________
- it's where my demons hide -
Vous êtes vous déjà demandé quelle trace laisse notre passage su terre. Si une seule vie peut réellement avoir un effet sur le monde, ou si les choses que nous faisons ont une quelconque importance ? Moi je crois que oui.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

R. Kelian Grarewyn
► Date d'inscription : 11/11/2013
► Messages : 64
► Ma petite bouille : Sexy Colin O'Donoghue.
► Copyright : Bazzart, Liloon & Tumblr.
► Age du personnage : Vingt-sept ans.
► Race : Loup-garou.
► Double Compte : Aslan évidemment.


postrow.displayed.POSTER_RPG}


MessageSujet: Re: Arizona ✘ Je veux pas m’en remettre, je veux la récupérer. Ven 20 Déc - 21:09

Si j'avais su...
Arizona & Kelian
«Nolan n'est pas au courant. Personne ne l'est. Juste toi et moi. J'ai découvert ma grossesses, il y a un peu plus d'une semaine maintenant, je peux la garder secrète pour le moment... mais il y a un moment où tout le monde pourra voir ce qui m'arrive...   ». J Je me doutais bien que le roi n'allait pas être courant, après tout, cet enfant pouvait prendre sa place, normalement c'était elle la reine, elle qui devait recevoir la couronne et gouverner loyalement pas comme le roi pouvait le faire en ce moment en semant la tyrannie un peu partout à Narnia J'ai vaguement pensé que je pourrai revenir me cacher ici... Nolan ne m'empêchera pas de revenir sur les îles et j'ai des amies ici, des alliés qui pourrait m'aider et cacher cet enfant... Tu pourrais venir aussi. Il ne viendrait pas te chercher ici tu sais... Et je ne te laisserai pas tomber c'est hors de question. Je secouais la tête pour accepter ses idées. Cependant, je ne pouvais pas quitter ma soeur, et encore moins m'être ma famille de nouveau en danger. Je ne pouvais pas accepter mais en même temps il y avait Arizona, il y avait ce bébé. Pourtant... Je savais qu'elle pourrait se débrouiller sans moi, au moins le temps qu'elle accouche après tout, si on ne voulait pas se mettre en danger, peut-être fallait-il nous séparer.  « Je ne peux pas prendre le risque de venir Arizona. J'ai ma soeur à Telmar et ma famille toujours en danger si je ne travaille pas pour ton frère. Et rester sur les îles ce ne sera jamais sûr pour toi. Va sur le continent et … peut-être que les narniens t'aideront, mais ne prend pas le risque de venir à Telmar.  » Je respirais doucement son parfum afin de me remettre dans mon esprit les images de notre première rencontre. Elle me paressait bien loin maintenant. Mais je ne pouvais pas me permettre de mettre mes doutes en éveil devant la belle princesse, elle qui devait déjà être si inquiète. « « Je ne te laisserais pas tomber non plus Kelian, je te le promets. Nolan ne te tuera pas, je ne lui en laisserai jamais l'occasion. Jamais. Tu restera en vie et cet enfant aussi. ». » Je ne pus m'empêcher de sourire, même si le coeur n'était pas là. J'espérais réellement rester en vie, à dire vrai, si son frère m'attaquait une nuit de pleine lune il risquait même sa vie, et j'avais peur de ça. Imaginer, je tuais le roi. Je préférais ne rien dire, préférant profiter d'un petit moment avec elle, rien que nous deux. « Je voulais suivre Nolan à Telmar tant que je peux dissimuler ma grossesse... tu penses que c'est une bonne idée ? Je ne veux pas rester cacher... on aura suffisamment à le faire plus tard, et si je ne le suis pas je ne pourrai pas avoir un œil sur ce qu'il fait non plus... Et je pourrai ainsi faire en sorte qu'il ne soit pas au courant pour cet enfant. » Je n'étais pas contre son idée loin de là. Le roi devait venir souvent nous rendre visite alors nous pouvions bien nous aussi nous voir de temps à autre. Bien sûr l'attente serait longue mais qu'importe, elle le méritait. Et elle avait raison, on ne pouvait pas rester cacher pendant le temps qu'elle ne ressemblait pas à une baleine. Même si j'avais du mal à l'imaginer enceinte. « Je suis d'accord avec toi, mais fais attention. Une grossesse ça peut s'apprendre très vite, et tu risquerais de prendre des risques pour rien. »

J'avais réellement du mal à me remettre de la nouvelle surtout que moi aussi j'avais peur de lui annoncer ma nouvelle à moi. Lui avouer que j'étais devenu un loup-garou, un monstre un horrible monstre qui ne serait plus jamais le même.  « « Tu es sur que ca va Kelian … ? Je suis désolée mais il fallait que je te mette au courant... J'en avais besoin, et je voulais que tu le saches.... Mais dis moi juste une chose... Pourquoi m'avoir couru après aujourd'hui alors que tu m'as rejeté si souvent ? Pourquoi maintenant ? » » J'avais du mal à respirer et une bouffée de chaleur me monta dans tout le corps. Comment allais-je lui avouer tout cela ? Je lâchais Arizona et m'éloignait d'elle. C'est vrai ça ? Pourquoi lui dire aujourd'hui ? Pourquoi ne pas attendre encore un peu ? Je me retournais vers elle, et plongeais mon regard dans le sien, prêt à me battre contre moi même pour lui avouer la vérité.   « Parce qu'il y a très peu de temps, je me suis rendu compte que la vie ne tenait à rien. » Je lisais dans son visage de l'inquiétude et qu'elle ne comprenais rien à ce que je lui disais. Mince alors, comment lui avouer tout ça ? Peut-être qu'elle allait me rejeter, me laisser à son tour seul.   « J'ai faillis mourir. En fait, je crois que je suis mort pendant un moment.   » Des petites gouttes coulaient sur mon front, et je sentis que le moment était de lui avouer tout, sinon j'allais exploser et partir en courant. « Je suis devenu un loup-garou, j'ai été mordu par un loup-garou.   » Je me rapprochais d'elle, comme si j'étais fou et l'attrapais par les épaules. « Je suis devenu un monstre juste après mon arrivé à Telmar... Ton bébé ne sera pas affecté.. Et je m'excuse d'avoir été si horrible avec toi.  »  J'avais terriblement envie de lui dire que j'avais besoin d'elle, qu'il fallait pas qu'elle me laisse tomber... Mais je voyais dans ses yeux qu'elle était toute aussi perdue que moi..
Code by Silver Lungs

_________________
i just feel sort of empty these days + And there's no remedy for memory your face is like a melody, it won't leave my head your soul is haunting me and telling me that everything is fine but I wish I was dead every time I close my eyes It's like a dark paradise.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Arizona M. Dwegaz
► Date d'inscription : 18/06/2013
► Messages : 503
► Ma petite bouille : Natalie Portman
► Copyright : Elora
► Age du personnage : 26 ans
► Race : Humaine
► Double Compte : Eden et Eros


postrow.displayed.POSTER_RPG}


MessageSujet: Re: Arizona ✘ Je veux pas m’en remettre, je veux la récupérer. Ven 17 Jan - 17:19

[spoiler]Désolée pour l'attente :bril]

And the kindest of kisses
break the hardest of hearts
Kelian & Arizona



Je n'avais jamais imaginé qu'un jour je me retrouverai enceinte. J'avais cru que je n'étais pas faite pour être mère, que j'avais trop de soucis, trop de responsabilités pour pouvoir élevé correctement un enfant. Pourtant, depuis toute petite, on m'avait bien fait comprendre qu'un jour, j'épouserais un homme à qui je devrais donner des fils pour pouvoir faire en sorte que ma famille continue de diriger les îles solitaires. Mais les choses avaient tellement changé depuis le temps. Je n'étais plus une enfant, et surtout le trône ne m'appartenait plus. Depuis la révolution lancée par mon frère, son coup d'était, la mort de Miraz, j'étais consciente que la seule qui me restait à faire aujourd'hui était d'espionner Nolan afin d'aider le camp des Narniens à reprendre le pouvoir. Mes plans avait cependant été totalement bouleversé depuis que je m'étais rendue à Calormen. Je n'avais pas prévu l'arriver de Kelian dans ma vie, pas plus que l'arrivée d'un futur enfant. Les choses s'étaient enchaînées sans que je ne puisse avoir aucun contrôle dessus.... Je détestais cela. Ne pas pouvoir planifier quoique ce soit, ne pas pouvoir contrôlé les choses... Je devais me contenter de laisser les événements se dérouler, en les voyant passer et sans pouvoir agir dessus. C'était insupportable.
Mais à voir le visage de Kelian, je n'étais pas la seule à ne pas apprécier cela. Après tout cela se comprenait largement. Je lui imposais une grossesse, un enfant qu'il n'avait pas envisagé. Il pouvait tout aussi bien décidé de ne pas s'en occuper de me laisser seule. Ce n'était pas du tout son genre fort heureusement pour moi. J'avais craint sa réaction, et je n'aurai pas du. Il était tel que je l'avais connu lors de cette nuit passée à Calormen. Droit, honnête, juste. J'aurai du le savoir, il n'aurait jamais abandonné.

Et lui aussi devait savoir que je ne le laisserai jamais tomber. Malgré ses inquiétudes, malgré la puissance de mon frère, j'étais prête à tout pour le protéger. Il était hors de question que qui que ce soit apprenne qu'il était le père de l'enfant que je portais. Ce secret devrait rester entre nous afin de garantir sa sécurité. Pour ce qui concernait la suite des événements, j'avais déjà quelques idées en tête mais rien de véritablement concret. Le mieux pour le moment était avant tout de le rassurer, lui exposer mes idées et ensuite nous pourrions envisager certaines solutions. « Je ne peux pas prendre le risque de venir Arizona. J'ai ma soeur à Telmar et ma famille toujours en danger si je ne travaille pas pour ton frère. Et rester sur les îles ce ne sera jamais sûr pour toi. Va sur le continent et … peut-être que les narniens t'aideront, mais ne prend pas le risque de venir à Telmar.  » . Je me mordis la lèvre inférieure. Il avait raison, il ne pouvait pas laisser tomber les siens, simplement pour moi. Je pouvais totalement comprendre sa réaction, ses émotions qui le tiraillait. C'était totalement justifié. A sa place, j'aurai probablement agit de la même manière que lui. Les narniens.... Oui je les avais longtemps aidé, et j'étais prête à continuer mais m'accepteraient-ils moi l'insulaire ? La sœur du traître ? Je n'en étais pas sur. Le roi Peter n'était pas réputé pour accorder son pardon facilement et quelque chose me disait qu'il m'associerait immédiatement aux méfaits de Nolan... Je ne fis cependant pas part de mes réflexions à Kelian. Cela ne servirait à rien, et ne ferait que l'inquiéter davantage. « Tu penses que je pourrais me réfugier chez les Narniens après mon accouchement ? Tu crois que je peux leur faire confiance ? ». Savoir son avis sur les narniens m'aiderait sans doute à me décider.

Inspirant une grande bouffée d'air, j'essayais péniblement de mettre de l'ordre dans mes idées. Ce bébé allait chambouler nos vies à jamais, mais le plus important dans tous cela c'était de le protéger lui, ce petit être inoffensif que nous avions crées. Lui n'avait rien demandé et il ne méritait pas de vivre dans un monde aussi hostile que celui ci. Le silence me ramena à la réalité, je réalisais qu'aucun de nous deux n'ajoutait un mot. Soudain, un léger sourire se dessina sur mon visage. J'avais longtemps attendu le moment, où enfin je pouvais me retrouver seule avec lui et maintenant que nous y étions... Les choses ne tournaient plus vraiment autour de nous et de la nuit que nous avions passé ensemble mais autour de cet enfant. C'était dingue de voir comme une nuit, une seule nuit avait pu tout bouleverser... « Je suis d'accord avec toi, mais fais attention. Une grossesse ça peut s'apprendre très vite, et tu risquerais de prendre des risques pour rien. ». Sa voix résonna comme un douce mélodie. Faire attention.... Si il me demandait d'agir ainsi peut être s'inquiétait-il pour moi. Peut que cette nuit avait compter un peu pour lui. J'étais toujours suffisamment proche de lui pour respirer son parfum, pour m'enivrer de sa présence. Je savais que bientôt il devrait repartir et que cette entrevue ne durerait pas indéfiniment. Je me devais de profiter de ces quelques instants qu'il m'accordait.

Je repris le fil de mes pensées et finit par lâcher une question qui me turlupinait. Pourquoi aujourd'hui, pourquoi maintenant alors qu'il m'avait longtemps fuit. J'avais besoin de le savoir. Cependant.... Ma question sembla le déstabiliser et c'est à contre cœur que je le laissais s'éloigner de moi. Finalement il se retourna vers moi, planta son regard dans le mien, créant ainsi un frisson qui me parcourut l'échine et reprit. « Parce qu'il y a très peu de temps, je me suis rendu compte que la vie ne tenait à rien. J'ai faillis mourir. En fait, je crois que je suis mort pendant un moment. ». Ma bouche s'ouvrit et se referma à plusieurs reprises sans que je ne puisse dire quoique ce soit. Je le laissais finalement finir. « Je suis devenu un loup-garou, j'ai été mordu par un loup-garou. Je suis devenu un monstre juste après mon arrivé à Telmar... Ton bébé ne sera pas affecté.. Et je m'excuse d'avoir été si horrible avec toi. ». Horrible... non ce qui était horrible c'est ce qui lui était arrivée. J'avais du mal à assimiler tout ce qu'il venait de m'avouer. Le bébé serait épargné mais lui à chaque pleine lune il souffrirait le martyr. Je m'approchais de lui, pour lui montrer que je n'avais pas peur de lui pour autant. Cela ne changeait rien à ce que j'avais éprouvé pour lui, à ce que j'éprouvais encore. Rien ne pourrait changer cela. « Kelian, je suis désolée.... ». Ma main attrapa la sienne. Je ne voulais pas le brusquer et ça n'aurait tenu qu'à moi, je serai venu me blottir dans ses bras, mais je ne voulais pas lui imposer encore plus de choses. La vie l'avait fait bien assez vite. « Est ce que je peux faire quelque chose pour toi ? N'importe quoi, tu peux me demander n'importe quoi, si je peux  t'aider je veux le faire. ». Ma main caressait doucement la sienne. C'était bête comme réaction, mais je ne savais pas quoi faire d'autre. «Comment c'est arrivé ? Qui t'as fait ça ? ». Peut être que dans sa rage, le loup-garou qu'il avait rencontré l'avait mordu, mais dans la réalité, cet individu pouvait peut être l'aider à gérer sa douleur, sa transformation... Je l'espérais en tout cas, je ne supporterai pas de le voir partir chaque soir de pleine lune pour ne pas blesser sa sœur, de le savoir seul à subir ce fardeau qu'il portait à présent pour le reste de sa vie.


_________________
- it's where my demons hide -
Vous êtes vous déjà demandé quelle trace laisse notre passage su terre. Si une seule vie peut réellement avoir un effet sur le monde, ou si les choses que nous faisons ont une quelconque importance ? Moi je crois que oui.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé


postrow.displayed.POSTER_RPG}


MessageSujet: Re: Arizona ✘ Je veux pas m’en remettre, je veux la récupérer.

Revenir en haut Aller en bas

Arizona ✘ Je veux pas m’en remettre, je veux la récupérer.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
New-Chronique-of-Narnia :: Doorn :: Le château des Dwegaz-