AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez|

Who are you ? feat Neda

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Jace A. Waegaan
► Date d'inscription : 27/11/2013
► Messages : 100
► Ma petite bouille : Hunter Parrish
► Copyright : JACAGE. (avatar) & Silver-Lungs (signature) et Tumblr
► Age du personnage : 27 ans
► Race : Humain
► Double Compte : Cenred & Peter


postrow.displayed.POSTER_RPG}


MessageSujet: Who are you ? feat Neda Mer 18 Déc - 13:36


Neda&Jace❧ Who are you Girl ?
Encore une journée à passer dans les îles. Oh n'allez pas croire que je ne suis pas heureux d'être ic, vous feriez fausse route. J'aime ma vie dans les îles. Certes moins depuis que Nolan s'en est allé en guerre contre je ne sais qui et je ne sais où ! Mais ma vie ici restera tout de même bien meilleure que celle que j'avais à Calormen. En fait ça n'est pas vraiment comparable, tout est si différent ici et là-bas. Enfin je ne vais pas vous ennuyer plus longtemps avec mes histoires passées. Comme on le dit si bien, le passé est fait pour apprendre de ses erreurs, j'ai appris des miennes, il me faut maintenant l'oublier pour avancer et être un homme heureux. Désolé de paraitre aussi brouillon, mais je ne suis pas le genre de type qui sait où il va alors oui je suis souvent à regarder dans le rétroviseur, alors que je ne devrais pas. Pas la peine de me faire un sermon, je sais déjà ce que vous pensez tous de moi. Nan nan ne faites pas les ignorants, je sais que vous me prenez pour le mec pommé, un peu bizarre et surtout pour le mec qui n'est pas d'ici. Bref comme je le disais, j'arrête de parler de tout ça. Il est trop tôt pour vous faire tourner en bourrique. A en juger par la hauteur du soleil dans le ciel, il doit être huit heure à tout casser. Huit heure et je suis déjà dans un bâteau pour aller monter la garde sur l'île de Felimath. Nan là non plus je ne vais surtout pas me plaindre, j'ai tout fait pour rester loin, très loin des combats. J'estime que se ne sont pas les miens, alors rester à l'arrière comme un petit planqué ça me va très bien quoique l'on puisse dire là dessus. je laissais paraitre un petit sourire sur mon visage. La mer est si calme le matin et les reflets orangés du soleil levant sur cette grande nappe bleue sont tout simplements magnifiques. Pour un Insulaire pur sang ces quelques mots doivent faire sourire, mais lorsque l'on est né loin, très loin de l'océan dans un désert, tout vous parait plus beau. J'ai donc passé le reste du voyage en bateau à contempler cette étendue bleuté.

Lorsque le bateau arriva à quai, le reste de la garde descendit comme un seul homme. Je crois que mes petits camarades du jour étaient eux aussi heureux de ne pas être sur le continet à se battre pour je ne sais quelle motif. Enfin bon, vous savez ce que c'est, quand on arrive au pouvoir, on en veut d'avantage. Nous voici donc dans la grande capitale. Nous ne sommes pas là par hasard, aujourd'hui c'est jour de marché et les Insulaires peuvent se montrer un peu sanguin lorsqu'il s'agit de marchandage. Nolan a donc décidé de renforcer la présence de ses soldats pour maintenir l'ordre. Aujourd'hui, je crois que de tous les soldats des îles j'étais le moins chanceux. Quand le chef de garde m'a affecté à la surveillance du bateau, j'ai tout d'abord pensé à une blague et puis il m'a regardé droit dans les yeux et j'ai compris qu'il était plus que sérieux. Pas d'action pour moi aujourd'hui, je vais rester sur les quais à surveiller ce vieux rafiot. Tu parles d'une journée bien pourrie. J'aurais pu tomber plus bas, ici tout le monde se connait alors il n'est pas bien difficile de trouver des visages connus et de papoter en attendant le retour des collègues. Après tout attendre sur le ponton sans dire un mot et sans sourire ce n'est pas mon style et tout le monde le sait. Les heures passaient les unes après les autres. Il devait être près de quinze heure lorsqu'une jeune femme passa devant moi. Son visage ne me disait rien, mais elle avait laissé tomber quelque chose sur le sol. "Mademoiselle, arrêtez-vous !" Malgré mon injonction elle continuait de tracer sa route comme si je ne l'avait pas interpelé. Le fait qu'elle soit une inconnue et qu'elle ne s'arrête pas rendait donc ma journée bien plus passionnante. Quittant mon poste je lui agrippais le bras pour qu'elle s'arrête. "Mademoiselle, vous avez laissé ceci tomber..." Elle avait les yeux d'un bleu. Ils étaient aussi clair que l'océan, je perdi mon regard dans le sien, incapable de dire le moindre mot.
©️flawless


Hi :
 

_________________
Loose in this war
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Neda Chimaemann
► Date d'inscription : 24/02/2013
► Messages : 190
► Ma petite bouille : Gabriella Wild
► Copyright : Roxy
► Age du personnage : 20ans
► Race : Sirène


postrow.displayed.POSTER_RPG}


MessageSujet: Re: Who are you ? feat Neda Mer 18 Déc - 18:05

Hellooow:
 

Les liens nous font faire parfois de drole de chose. Un groupe se dissout et on perd quelques amis. Le tout, maintenant, c'est d'en retrouver.
Amitié perdue


Un soupir franchit les lèvres rosées de la sirène tandis qu’elle prenait le chemin du port. Il fallait bien l’avouer, elle s’était trompée d’île. Neda désirait rendre visite à Arizona mais sa connaissance des lieux était nulle et elle avait dû faire un choix entre les trois îles solitaires. A vrai dire, elle fut poussée par la joie et la bonne humeur qui s’en dégageait, par la foule qui s’y pressait. Cela lui donnait réellement envie. De plus, la dynamique populaire l’avait incité à croire qu’il s’agissait de l’île royale, Arizona n’était-elle pas princesse ? Il lui restait deux autres îles, elle ne mettrait pas bien longtemps. Sa main étouffa à peine le petit rire qui s’échappa d’entre ses doigts au souvenir de ce garde, le regard exorbité lorsqu’elle lui avait demandé si c’était bien l’île de Doorn. « Mais vous venez d’où pour ne pas savoir où vous vous trouvez ? ». Elle lui avait fait un si joli sourire contrit qu’il en resta muet et la jeune femme en avait profité pour s’évader parmi la foule.

C’était tellement plus vivant, plus joyeux qu’à Telmar, tout était d’une rare beauté, et si proche de l’océan que cela lui rappelait sa maison. Cependant, lorsqu’un poissonnier mit pratiquement sous son nez un Eglefin, ses écailles anthracite brillant sous les rayons puissant du soleil à peine levé. Un cri de surprise et d’horreur résonna dans le marché, attirant les regards sur elle. Les doigts sur ses lèvres, elle ne pouvait s’empêcher de regarder avec horreur et pitié le pauvre poisson qui ne pourrait plus nager librement dans les eaux de Narnia. Ses yeux d’un bleu profond se remplir de larmes et elle tourna les talons aussi rapidement que possible, se soustrayant aux regards surpris de tous les passants.

Ce n’était qu’un poisson diront certains, mais pour Neda, tuer un poisson c’était … comme un assassinat. Elle aimait nager avec eux, former un banc et découvrir les abysses océaniques, effleurant les algues et les laissant caresser sa peau. La jeune femme désirait plus que tout ressembler à une humaine, agir comme eux, vivre comme eux, mais elle ne pouvait rester trop longtemps hors de l’eau. Trois jours suffiraient à la dessécher complètement et à laisser son âme s’échapper et prendre le chemin de l’éternité. Et puis, c’était son monde, elle ne pouvait totalement le renier. Un regard autour d’elle lui indiqua qu’elle avait laissé le plus gros de la foule derrière elle. Une grimace déforma légèrement son visage tandis qu’elle massait ses pieds à travers le cuir de ses sandales. C’était tellement … inconfortable. Oh et puis ! D’un geste rageur, Neda enleva ses chaussures en poussant un soupir de soulagement. Libération ! Elle put alors continuer sa marche à travers le port tranquillement.

Son regard traversait les navires avec intérêt. Combien de fois les avait-elle vus traverser les océans, observant secrètement les marins s’afférer sur le pont. Les mats étaient d’une telle majesté, si haut, si grand, si impressionnant. Soudainement, une main s’empara de son bras, la faisant sursauter. « Mademoiselle, vous avez laissé ceci tomber ». Le regard de la blonde descendit sur ce qu’elle avait fait tomber. Instinctivement, sa main libre se porta à son cou lorsqu’elle reconnut le collier de coquillage. Rien n’y était accroché et cet homme le lui avait rapporté. Ce n’était pas un objet sentimental, ni de réellement important à ses yeux, mais elle aimait porter cela en ce moment. Son nœud ne devait pas être assez serré. « Je vous remercie. » Et elle lui offrit alors un éclatant sourire empli de gratitude. Mais la main de l’homme refusait de lâcher son bras et de rendre ledit collier qui restait prisonnier de ses doigts. Surprise par son manque de réaction, Neda inclina légèrement la tête sur le côté. « Tout va bien ? … J’ai fait quelque chose de mal ? » Cette emprise sur son bras lui rappelait son expérience de Telmar, mauvais souvenir, mais ses intentions ne pouvaient pas être mauvaises, n’est-ce pas ? Il était venu la rejoindre pour lui rendre son collier, tout simplement …
made by pandora.

_________________
+ KEEP ON CRYING BABY FOR YOU +
La main qui les suspend dans l’espace n’a écrit qu’un mot en lettres de feux. Ils vivent parce qu’ils se cherchent et les soleils tomberaient en poussières si l’un d’entre eux cessait d’aimer.unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas

Who are you ? feat Neda

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Papa Wemba feat Ophelie Winter
» Fally I. feat Olivia(candy shop) ADBM
» Poison feat. Sam Tshintu
» (Clip) Eluphant - Kidult (Feat DuJun - BEAST)
» [jeu] Million dollar poker feat gus hansen

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
New-Chronique-of-Narnia :: Felimath :: La capitale-