AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez|

Erylis ✘ People always leave

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Eden F. Niliys
► Date d'inscription : 16/12/2012
► Messages : 2423
► Ma petite bouille : Amber Heard
► Copyright : Bazzart
► Age du personnage : 22 ans
► Race : Esprit du feu
► Double Compte : Eros & Arizona


postrow.displayed.POSTER_RPG}


MessageSujet: Erylis ✘ People always leave Sam 21 Déc - 16:54

Erylis & Eden ❥Sometime people change.

L'attaque des Telmarins sur notre campement avait ravagé les lieux mais pas seulement. La guerre, le sang versé, la violence nous avait totalement submergé. Nous n'avions rien vu venir, l'attaque surprise de nos ennemis nous avait foudroyé, m'avait foudroyé. Jamais je n'avais autant souffert. En réalité jusqu'à ce que nos ennemis me tombent dessus, je crois que je n'avais pas réalisé ce qu'était vraiment la guerre. J'avais naïvement cru que nous pouvions trouver un terrain d'entente, que tous pouvait s'arranger sans que nous en passions par les morts. Mais j'avais tord. Croire que la guerre était encore inévitable était illusoire, je l'avais bien compris à présent. Et j'étais prêt à y faire face et à l'affronter de la bonne manière lorsqu'elle se présenterait à moi cette fois.
Ramassant quelques vivres dans une besace, je m'arrêtais pour effleurer la cicatrice que se trouvait à présent le long de mon flan gauche. Je pouvais encore ressentir le brûlure de l'épée qui avait déchiré ma chair cette nuit. Malgré mes cris, malgré ma douleur, malgré mes demandes, les hommes qui m'avaient pris pour cible, ne s'était pas arrêté pour autant. Non ils avaient poursuivit leur tâche y prenant presque un malin plaisir ce qui m'avait d'autant plus dégoûtée d'eux. Cela avait aussi pour effet de faire naître en moi des sentiments que j'avais rarement expérimentée depuis que j'étais humaine : la colère, le désir de vengeance, la haine. Oui je voulais faire payer ses hommes qui m'avait torturé. Non pas par plaisir comme eux l'avait fait avec moi, mais bien pour être sûre et certaine que plus jamais ils n'auraient l'occasion de blesser quelqu'un d'autre.

Continuant à préparer mes bagages, je m'arrêtais soudain hésitante. Chacun devinerait aisément le pourquoi de mon départ, mais si il y en avait bien qui méritait une explication c'était bien Sixteen. Je ne pouvais pas partir sans laisser un mot à mon petit frère. Lui qui avait tant fait pour moi... il m'en voudrait probablement de partir sans lui, mais seule j'irai plus vite et j'étais à présent suffisamment entraîné pour me défendre. Je ne craignais rien. Ceux qui se trouveraient sur mon chemin, auront affaire au feu qui brûlait en moi.
Saisissant un morceau de parchemin, je laissais quelques lignes d'explications à mon frère. Je ne voulais pas l'inquiéter. Dès qu'il saurait que j'avais quitté le campement il penserait sûrement que ce serait pour rendre justice, mais il n'en était rien. Aujourd'hui, je ne partais pas à cause de la colère ou de la haine. Non je partais par amour. Une semaine auparavant Peter m'avait fait part de son projet de rejoindre les contrées extérieures à Narnia pour y trouver des alliées. Son voyage ne m’enchantait pas et je fus encore moins emballé lorsqu'il précisa qu'il partirait seul. Malgré mes protestations, il n'avait rien voulu entendre. Mais si il était têtu, je l'étais également, et je ne comptais pas le laisser partir ainsi. C'est pourquoi je préparais quelques affaires.

Il y avait à présent une heure peut être que Peter était parti et il était temps pour moi de suivre sa trace. Je ne comptais pas le laisser seul dans cette épreuve. J'avais entendu au détour de quelques conversations qu'il comptait dans un premier temps se rendre dans les contrées de Calormen. Je ne connaissais pas son itinéraire exact, mais peu importait, j'étais prête à me perdre et à passer des jours après lui si il le fallait. Il était hors de question que je le laisse tomber. C'est donc discrètement que je passais par la tente de mon frère, déposait le parchemin sur sa couche avant de partir, de quitter ce campement et ces personnes qui m'était si chère.
Je laissais mes pas me guider. Je savais que mon chemin serait long jusqu'à Calormen, mais je n'avais pas peur. Je me sentais portée par quelque chose d'invincible. Je ne craignais pas le froid en tant qu'esprit du feu, et je pouvais me débrouiller par moi même. Partir à la recherche de Peter, c'était aussi une façon de tester l'entraînement dont m'avait fait bénéficier Etlios....

Quelques jours plus tard.

Cela fait à présent plusieurs jours et nuits que je marchais sans relâche tentant de retrouver la trace de Peter. Sans succès. C'était comme si il s'était évanoui dans la nature. Je devais le reconnaître, il était bien meilleur que moi dans l'art du camouflage. C'était pour ma part, la première fois que je pratiquais cet exercice, et visiblement, je n'y étais pas très douée.... La nuit commençait à tomber, le ciel se couvrait et je savais que d'ici quelques heures, je n'y verrais plus rien. Il était donc inutile de poursuivre mon chemin pour le moment. Je savais que j'étais dans les contrées de Calormen mais je n'avais pour le moment repéré aucun village pour m'abriter cette nuit. Ce serait donc une nouvelle nuit à la belle étoile qui s'offrirait à moi. Réunissant quelques morceaux de bois, je les plaçais dans un cercle de pierre pour que le feu ne se propage pas autour de moi, puis plaçant mes mains au dessus du bois, je me concentrais et réussis à faire apparaître quelques petites flammes qui se transformèrent bientôt en un joli feu. La présence de mon élément à mes cotés me rassuraient et me donnaient de la force bien plus que la nourriture.

Prenant en main ma besace, j'en sortis quelques fruits et baies ainsi qu'un morceau de pain, avant de me sentir observée. Là dans la nuit entre deux buissons deux yeux me fixaient. Pourtant, étrangement, je ne me sentais absolument pas en danger. Non j'étais sereine comme si j'allais à la rencontre d'un vieil ami. « Pourquoi ne pas vous joindre à moi, j'ai suffisamment de nourriture pour deux ! ». lançais je alors invitant l'inconnu à se joindre à moi. Etlios m'avait appris à me méfier, mais j'avais aussi appris de lui qu'être un grand loup solitaire n'était pas toujours la meilleure solution. Et il n'était sûrement pas le moment pour moi de me faire des ennemis, surtout pas dans un pays que je ne connaissais pas.

©flawless

_________________
sweet dreams are made of this + If this is to end in fire, Then we should all burn together Watch the flames climb high into the night Calling out father, stand by and we will Watch the flames burn auburn on the mountain side
Revenir en haut Aller en bas

Erylis ✘ People always leave

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [RESOLU] Supprimer les icones HTC Calendar, Twitter, Music, People, Footprints dans Demarrer.
» [REQUETE] Recherche HTC PEOPLE dans la base de registre ....
» Les séries TV qui ont changé nos vies [Magazine People]
» People's Choice Awards 2009
» [Les tentacules du Mal] Erylis et Chiam

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
New-Chronique-of-Narnia :: Les villages alentours-