AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez|

People couldn't believe what I'd become ~ ELIJAH

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Elijah J. Shèpes
► Date d'inscription : 24/01/2014
► Messages : 47
► Ma petite bouille : Richard Hot Madden
► Copyright : Castamere rains (gritsou) & tumblr
► Age du personnage : 31 ans
► Race : Humaine
► Double Compte : Oui, je suis schizo !


postrow.displayed.POSTER_RPG}


MessageSujet: People couldn't believe what I'd become ~ ELIJAH Ven 24 Jan - 17:56

Elijah Joan Shèpes
Just look up to the sky and believe who you are.



B
onjour! Je m'appelle Elijah mais mes amis me surnomment Eli. Je suis né(e) à Telmar et j'ai 31 ans. Côté coeur, je suis reclus, sachant que mon orientation sexuelle est vague. J'appartiens au groupe Archenlandais et je suis un(e) humain . Je suis une personne taciturne, solitaire, déçu, lunatique; mais aussi honnête, déterminée, franche, vide. On me dit que je ressemble beaucoup à Richard Madden.
this is my story

M
a très chère mère,
Une fois de plus je vous écris en sachant pertinemment que de là où vous êtes, ces quelques mots ne vous parviendront sans doute pas. Seulement, vous me manquez beaucoup, même si je suis heureux de savoir que vous ne pouvez pas découvrir l'homme que je suis devenu. Loin de toute vos espérances, une fois de plus je vous l'affirme. Peut être que si vous aviez été là, toutes ces erreurs qui ont jalonné mon chemin n'aurait été qu'une épaisse fumée que nous aurions traversé sans mal. Mais voilà, je suis terriblement seul, et personne ne semble pouvoir m'aider. Aujourd'hui plus que jamais, pourtant, il me faudrait une corde pour que je puisse émerger la tête de l'eau. Certains me disent lâche, d'autres idiot, mais en réalité, personne ne sait qui je suis vraiment. Vous mère, vous le savez, vous l'avez toujours su, et j'aurais du vous écouter. Milles fois, j'aurais du vous écouter. Mais je n'étais qu'un adolescent parcouru par une folle ambition, un idéaliste qui pensait servir la bonne cause. Et je peux maintenant vous le dire, je désirais également réparer l'honneur de la famille, souillé par cet homme dont le sang coulant dans ses veines est semblable au mien, mais que je pourrais jamais appeler père.
Avec le recul, je prend maintenant conscience que vous avez beaucoup culpabilisé de cette situation, seulement, vous n'étiez pas coupable mère, vous ne l'avez jamais été ... Mais j'ai peur voyez-vous. Peur d'être le même lâche que cet homme. Simplement, je ne veux pas m'engager à nouveau dans un combat perdu d'avance. Toute ces guerres, toutes ces tueries n'ont pas de sens, cette idée qui a bercé mon enfance se découpe à nouveau dans mon être. Celle d'un combat inutile, ne servant qu'à répandre la tristesse autour de lui. Et puis, j'ai déjà assez donné ...


Spoiler:
 

L'éclat du soleil diminuait petit à petit sur la vallée, tandis que le jeune Elijah, âgé de dix ans, taillait le bâton qui roulait entre ses doigts. Il espérait pouvoir lui faire prendre la forme d'une flèche, toutefois, il ne disposait pas encore du savoir-faire pour accomplir un tel acte. Le jeune garçon l'avait compris, tout n'était pas simple à faire, et petit à petit il prenait conscience de la valeur des choses. Les autres enfants avaient tord, un forgeron ou un ébéniste n'était pas un idiot, il était un maillon essentiel de l'état, sans lequel les Miraz ne pourraient disposer d'armes, et continuer leur interminable guerre contre les narniens. La guerre, Elijah ne l'aimait pas, elle lui avait pris son père pendant des mois, bien que celui-ci soit rentré la veille. Elle avait aussi transformé son pauvre papa. Oui, depuis qu'il était parti sur le front le général Shèpes semblait différent, et beaucoup plus sombre. Eli l'avait énormément pleuré, plus encore à son retour, où il n'avait retrouvé cet homme qu'il aimait tant, simplement une entité sans sourire, et sans doute sans sentiments. Il l'avait promis à sa mère, lui même n'irait jamais se battre, et occuperait son temps à faire de nouveau apparaître cette figure paternelle disparu. Oui, le jeune Eli aimait son père, bien que des racontars venaient d'heurter de plein fouet la confiance de l'enfant. Il n'en avait piper mot à sa mère, ne voulant la blesser par ces paroles infâmes, et, même s'il savait pertinemment que l'homme mentait pour faire du mal ou par jalousie, ces quelques mots le travaillaient depuis la veille. Son esprit repassait en boucle l'entrevue qu'il avait eu avec ses camarades chez leur précepteur commun.
Ils venaient de terminer une leçon très instructive sur la géographie de leur monde quand le vieux précepteur s'éloigna pour accueillir un garde royal venu récupérer son enfant. Assis dans son coin, le timide Elijah ne semblait guère à son aise, préférant la solitude de sa vaste plaine d'été à la ville trop fréquentée de Telmar. Il ne demandait rien à personne quand un idiot du nom de Bard s'approcha de lui pour lui rire au nez :
" Tu fais bien de te cacher, bâtard ! "
Alors qu'Eli se leva brutalement, l'insolent se tourna vers le reste du groupe pour hurler :
" Vous ne savez pas ce que j'ai appris hier en écoutant aux portes de mes parents ? Notre camarde Elijah Shèpes est un bâtard. Vous pouvez me croire, j'ai entendu ma mère dire que la sienne était déjà grosse quand le général Shèpes l'a épousé. "
Mais à peine avait-il terminé sa phrase que Elijah, pourtant si calme, l'empoigna par le cou et le plaqua contre le mur.
" Je t'interdis de dire du mal de ma mère !
- Ta mère est une putain !
- Et la tienne fait cocu ton père ! répliqua Eli en jetant Bard au sol, avant que celui-ci ne se relève pour donner un coup au visage de son adversaire. "

Le jeune Shèpes s'apprêta à contre-attaquer quand la voix du précepteur résonna, sévère et marquée par la colère.
" Arrêtez ça tout de suite ! Regardez-vous ! Vous êtes de futur chevalier de Telmar et vous n'êtes pas capable de vous tenir. Vous faîtes honte à votre patrie. "
Et Elijah lança un regard noir à Bard avant de bousculer ses camarades qui barraient l'entrée pour quitter les lieux, un air fier et grave ancré au visage.
A ce souvenir, le jeune garçon brisa la flèche qu'il essayait de travailler. Il avait beaucoup de colère en lui, déçu de n'avoir pu donner une bonne leçon à cet idiot et horrifié à l'idée que ces rumeurs soient vraies. Lui, un bâtard ? Il était un Shèpes. Point barre.
" Il te faudra plus de patience, mon fils, si tu veux devenir un bon soldat. "
Tournant la tête, Eli vit apparaître la silhouette massive de son père, qui le regardait avec des yeux complètement vides.
" Je ne veux pas être un bon soldat. Je ne veux pas être un soldat du tout ! "
L'homme s'approcha de son fils et posa une main sur son épaule, tapotant doucement.
" Tu ne veux pas suivre les traces de ton père. Devenir ce qu'il est devenu.
- Pas ce qu'il est devenu. Pas cette espèce de coquille vide. Si la guerre a cet effet sur les hommes, alors je refuse de l'alimenter. "

L'espace d'un instant, il crut voir une lueur de tristesse dans le regard de cette figure si longtemps rassurante, mais aujourd'hui, complètement inconnue. Cependant, celle-ci s'évanouit aussi rapidement qu'elle était apparue. Le général invita son fils à s'asseoir :
" Mon courageux Eli, dis moi ce qui te tracasse.
- Tu veux savoir tout ce qui me tracasse ? On risque d'en avoir pour la nuit, fit-il en secouant la tête.
- Alors raconte moi ce qui hante ton esprit à cet instant précis. Je le vois, je le sens, quelque chose assombri ton coeur.
- Ce n'est pas de la tristesse, mais de la colère. Et des doutes. "

Il marqua une pause avant de baisser la tête.
" Père, j'aimerais te poser une question, mais j'ai peur qu'elle te cause du chagrin, et je ne veux pas vous peiner, mère et toi ...
- Allez mon grand, n'aies pas peur.
- Je ... Est-ce que tu es vraiment mon père ? Je veux dire, est-ce que je suis la chair de ta chair, le sang de ton sang ? "

Le général Shèpes scruta un instant son fils, interloqué par cette révélation qu'il recevait comme un coup de poing à l'estomac. Non, Elijah n'était pas issu de ses entrailles, pourtant, il l'avait aimé comme tel, et encore aujourd'hui, malgré le traumatisme de la guerre, il restait, lui et Consuela, son épouse, les seuls rayons de soleil de son existence, la seule attache à sa vie. Lentement, il prit les mains du jeune garçon :
" Et si je n'étais pas ton père, cela changerait-il quelque chose ? "
Elijah ne répondit pas tout de suite. Bizarrement, il voulait prendre le temps de considérer la question. Vivace d'esprit, il n'était pas du genre à affirmer un tas de choses dont la moitié n'était que calomnie ou méprise. Malgré son jeune âge, il avait conscience que dans la vie, rien n'était tout beau, ni tout mauvais, qu'il s'agissait en réalité d'un équilibre fragile, difficile même, à préserver. Et il se refusait de tenir quelques propos qui n'étaient pas entièrement vrais. Alors pendant quelques secondes, il profita du silence pour se poser la question : cela aurait-il un impact sur cette relation ? Pourrait-il à nouveau voir ce père comme avant ? Oui. Qu'importait la chair, l'amour qu'il lui avait porté était plus important que le reste. C'était d'ailleurs pour cela qu'il avait promis à sa mère de lui ramener cet homme disparu, consumé par la guerre.
Il agita la tête en signe de négation :
" Non. Tu es mon père, celui qui m'a élevé et c'est tout ce qui compte pour moi.
- Dans ce cas, pourquoi m'interroges-tu ? "

Elijah sembla hésiter un instant. Comment avouer à son père qu'il voulait savoir si sa mère était réellement une putain ? :
" Je ne veux pas rester dans l'obscurité. Tu m'as appris une fois que tout homme doit chercher la lumière pour éclairer son esprit. Et pour me comprendre moi-même, je dois savoir d'où je viens.
- Tu es sage mon fils, fit le père, d'un ton résigné. Et je ne sais pas quel est la personne mesquine qui t'a dit cela, mais, je suis navré de t'apprendre qu'elle avait raison. "

La vérité vint cueillir le garçon comme une fatalité, bien qu'il s'attendait à cette réponse. Bard avait eu raison, lui, Elijah Joan Shèpes était un bâtard et sa mère ... :
" Alors maman est une putain ?
- Eli ! Comment peux-tu dire une chose pareille !
- Je n'affirme rien, je te questionne. C'est ce qu'il m'a raconté, le garçon qui m'a dit que j'étais un bâtard. "

Le père se leva, entraînant son enfant avec lui. Ôtant sa chevalière, il la posa dans le creux de la main du garçon :
" Elijah, mon grand, écoutes moi. Ta chair n'est pas le fruit de la mienne, toutefois, tu es taillé dans la même roche que moi, et nous partageons quelque chose de plus fort que le sang : l'amour, l'honnêteté et le courage. Ne permet à personne de te traiter de bâtard. Tu es mon fils Eli, je t'ai reconnu comme tel, tu portes mon nom et celui de mon père. Un nom synonyme de grandeur. Et tu le transmettras toi-même à ton enfant, tout comme cette chevalière. Quant à ta mère, ce n'est pas une putain. C'est une brave femme, qui t'aime, qui m'aime et qui nous aimeras toujours. Elle a sacrifié son existence pour ne pas t'abandonner, et elle a affronté bien des personnes pour que tu puisses grandir en paix. J'ai toujours été amoureux de ta mère, mais elle, était tombée sous le charme d'un pirate, à qui elle s'offrit sans penser aux conséquences. Bien sûr l'homme s'est enfuie en apprenant sa grossesse. Et j'ai décidé que tu serais mon fils. Je le sais bien Eli, depuis quelques années je ne suis pas à la hauteur, mais tu es ce que j'ai de plus cher au monde. Tu feras briller notre nom comme aucun de nous ne l'a fait auparavant, et tu montreras au reste du monde comment la justice et la bravoure ne dépende pas du sang mais bien de ce que l'on a au fond du coeur. Quant à ta mère et moi, nous serons toujours à tes cotés, quoi qu'il arrive. As-tu compris cela ? "
Elijah fixa un instant l'anneau, conscient alors des espoirs que fondait son père en lui, mesurant la grandeur de l'esprit de l'homme qui l'avait élevé :
" Oui père. J'espère ne pas vous décevoir mais s'il vous plait ... Ne nous laissez jamais plus. "
Et l'enfant se jeta dans les bras rassurant de l'homme perdu à la guerre.



La pluie battait les pavés de la cité telmarine tandis que ciel particulièrement noir recouvrait l'intégralité du royaume de Miraz. Elijah, assis sur le rebord de la fenêtre, regardait les gouttes s'éclater comme le sol, nostalgique de ses plaines d'été que Consuela et lui avaient dû quitter à l'arrivée de l'automne. Depuis huit mois, le général Shèrpes était au front, et la maison semblait particulièrement triste. Eli, à présent était un adolescent de treize ans, mais ces traits laissés déjà présager un futur bel homme. Continuant son apprentissage avec son précepteur, il avait retardé l'échéance où il devrait s'engager chez les soldats novices, préférant étudier l'art de tailler le bois. Les problèmes avec ses camarades s'étaient rapidement estompés lorsque ceux-ci avaient appris que Elijah en avait parlé à son père.
Il fallait être franc, beaucoup craignaient la colère de général, sachant pertinemment qu'il disposait d'une certain influence sur d'autres généraux supérieurs. Et son jeune fils jouissait d'une paix délicieuse, et continuait de s'isoler dans sa bulle de solitude qui lui plaisait beaucoup. Il n'avait pas besoin d'amis après tout.
Un éclair fendit le ciel suivit par un bruit sourd. Eli n'entendit pas que l'on frappait à la porte. Perdu dans son monde, il ne s'aperçut pas de la présence d'un émissaire du front à l'intérieur du salon, deux pièces plus loin. Pourtant, il réussit à percevoir les larmes de sa mère, lorsque celle-ci s'avança dans le couloir pour gagner la chambre de son fils.
Lorsque le garçon la vit apparaître, larmoyante et chancelante, il ne put s'empêcher d'être pris d'un frisson. Cette femme, pauvre victime de la vie et de sa crédulité, désavouée par l'amour et la confiance, il l'aimait plus que tout. Elle marchait lentement, avant de prendre la main de son fils et de l'asseoir sur son lit :
" Mon beau et grand Eli, je sais que tu es garçon fort, bientôt un jeune homme intelligent et habile. Tu es comme ton père, il t'a si bien élevé ...
- Mère, que vous arrive-t-il ? Je ne comprend pas.
- Chut, chut, fit-elle en posant doucement son doigt sur la bouche. Tu dois m'écouter mon chéri. Tu dois vraiment m'écouter. Je sais que tu as pu m'en vouloir pour mes erreurs passées, je sais que tu ne veux pas devenir soldat, et je sais aussi que ton petit coeur est fragile, déjà malmené par ton passé. Mais tu dois me faire une promesse.
- Laquelle mère, laquelle ? Que se passe-t-il ? Pourquoi pleurez-vous ?
- Promet moi que tu vas être fort. Que tu le seras toujours. "

Subitement, Elijah sembla comprendre, il agita la tête, prit d'une convulsion :
" Mère, dites moi que ce n'est pas vrai ! Dites moi le ! Il ne lui ai rien arrivé n'est-ce pas ? Père va bien ?
- Je suis désolé mon chéri ... "

Et la jeune femme s'effondra dans les bras de Eli, pleurant à chaude larme contre la peau de l'adolescent qui ne parvenait à réaliser ce qu'il venait d'apprendre. Cette colère toujours présente en lui se multiplia alors qu'il se levait, refusant d'admettre la triste réalité :
" Non, non ce n'est pas vrai ! Ce n'est pas possible ! Père vit ! Il me l'a promis ! Il m'a promis d'être toujours là pour ....
- Mon grand, répondit-elle à travers les sanglots. Ton père est toujours là dans ton coeur ...
- Mais ... Mais non ! Ce n'est pas juste, il ne devait pas mourir ! "

Attrapant un vase qui se trouvait sur son chevet, il le jeta dans les airs, et celui-ci s'écrasa contre le mur, sous un cri de terreur de la mère. Elle s'approcha de lui, pour essayer de le calme, caressant doucement sa main :
" Eli, mon Eli, calme toi, s'il te plait, calme toi. Il n'aurait pas voulu te voir ainsi, il aurait voulu que tu sois fort ... Il faut promettre ...
- Non ! Quelle valeur ont les promesses ? Je n'ai pas tenu la mienne, je t'avais promis de te le ramener et il est mort ! Mort à cause de la guerre, mort à cause des narniens, mort à cause de Miraz ...
- Non mon chéri, il est mort en sauvant son pays. Il est mort en héros, et il a apporté la gloire sur sa famille.
- Quelle importance a cette gloire mère ? Nous ramènera-t-elle père ? Bien sûr que non. "

La mère baissa la tête, puis impuissante, préféra se retirer, alors que le garçon se mit à hurler au rythme de la foudre qui martelait le sol.
Les jours suivant furent particulièrement difficiles pour les Shèpes. Les funérailles se déroulèrent dans une grande discrétion, bien que nombreuses furent les personnes qui vinrent prononcer leurs condoléances à la famille larmoyante. Entre Consuela et Elijah, peu de mots furent échangées, chacun vivait sa tristesse à sa manière, bien que celle d'Eli était plus semblable à de la colère, respectant le deuil de l'autre. Et puis, il fut décidé que la veuve et son fils partiraient quelques jours dans leur plaine d'été, pour s'éloigner du malheur et de la capitale.
Pendant quatre mois entiers, Elijah se réfugia dans la nature, de plus en plus seul, alimentant son aigreur, faisant naître en lui un sentiment de vengeance. Les paroles de son père résonnaient dans son esprit. " Tu feras briller notre nom comme aucun de nous ne l'a fait auparavant, et tu montreras au reste du monde comme la justice et la bravoure ne dépende pas du sang mais bien de ce que l'on a au fond du coeur. " Faire briller son nom. Voilà ce que son père voulait plus que tout. Il aurait tout donner pour voir son fils devenir chevalier de Telmar, et si Eli détestait la guerre, il commençait à envisager d'accomplir les dernières volontés de son père, en guise d'hommage. Et puis, qu'avait-il à perdre ? Toute sa cervelle cogitait, jusqu'à ce qu'un jour, ils durent retourner à Telmar. Sa famille n'ayant plus de source de revenu, il fallait que sa mère trouve un emploi, sinon, les plaines d'étés devraient être vendues. Et c'est d'ailleurs ce qu'il se produisit quelques temps plus tard. Oui. Car au retour à Telmar, tout avait changé pour les Shèpes. Il n'était justement plus les Shèpes mais bien le bâtard et la putain.
Sans la protection du père, les railleries et les commérages du peuple connaissaient une nouvelle jeunesse, et tout le monde refusa de donner un emploi à Consuela, qui dut se résoudre à vendre également la maison familiale pour en acheter une plus modeste. Eli tentait de la rassurer, d'obtenir à son tour un travail, mais comme pour sa mère, la seule réponse qu'il lui parvenait était douloureuse. " Les bâtards doivent être des servants, et les putains au bordel. "
Quelle injustice ! Et quelle honte ! Il avait déçu son père, il avait souillé son nom. Par Aslan, il n'avait rien fait comme l'avait désiré son père, lui l'enfant du péché. Alors il prit son courage à deux mains, et après mûres réflexions, il décida de se tourner vers ce que son père avait toujours voulu pour lui, un milieu où l'on se fichait pas mal de l'origine de chacun, seules importaient la bravoure et la gloire. Et Elijah alla trouver l'un des généraux, un ami du défunt père.
" Mère, fit-il quelques heures plus tard en pénétrant dans la maison. "
La jeune femme paraissait avoir pris dix ans, bien que quelques mois seulement s'étaient écoulés. Elle posa un regard sur l'assiette vide en face d'elle, et sur son fils qui affichait une mine grave :
" Mère, j'ai une solution à notre situation. Tout est réglé.
- Je ne comprend pas ...
- J'ai rejoint l'armée de Miraz. Nous sommes sauvés ! L'unique milieu où le nom de père n'est pas souillé .. "

La femme paniqua, agitant les bras, accourant vers son fils :
" Non, non tu ne peux pas faire ça ! La guerre, c'est ce qui a tué ton père !
- C'est aussi ce qui lui a apporté la gloire. Vous me l'avez dit vous-même, et vous aviez raison.
- Mais je ne pensais pas que tu ferais de même Eli ! Tu ... Tu as toujours détesté la guerre ..
- J'ai changé mère, je veux une carrière à mon tour, je ne veux plus être dans l'ombre, et je veux pouvoir être fier. Père m'avait dit de ne laisser personne me traiter de bâtard. J'ai failli à mes devoirs vis à vis de lui, mais aujourd'hui je suis décidé, déterminé, et c'est le coeur léger que je pars au combat. "

Consuela, se mettant à sangloter, prit les mains de son fils :
" Mon chéri, tu m'avais promis de ne jamais y aller !
- Les promesses sont faites pour être briser !
- Ne dis pas ça, tu ne le penses pas ..
- Certes, s'emporta-t-il. Mais quelle autre solution avons-nous ?
- Tu n'es pas obligé Eli, on a toujours le choix !
- Oui, et j'ai fait, le mien mère, c'est ma décision, respectez-là s'il vous plait. "

Il baisa sa main avant de tourner les talons, mais la figure maternelle, s'accrocha à lui. Elle le stoppa et lorsqu'il se figea, elle lui sourit doucement :
" Tu es si jeune mon fils. Tu n'as pas conscience des horreurs de la guerre. Tu as vu comme elles ont transformé ton père. Nous devons faire la guerre pour l'honneur de la patrie, mais laisse les autres, et reste avec moi. Ce n'est pas lâche, moins lâche que d'aller massacrer des innocents pour sauver un nom de famille. "
Elle le considéra un instant avant de l'étreinte dans ses bras. Elijah la serra à son tour, embrassant tendrement ses joues, caressant ses cheveux :
" J'ai déjà perdu mon époux, je ne veux pas perdre mon fils.
- Vous ne me perdrez pas mère, soyez-en sûre. "


Spoiler:
 

Le combat avait été rapide, le petit groupe de narniens avait été réprimé rapidement. Elijah essuyait son épée en évitant de regarder les cadavres éventrés qui l'entouraient. Alors c'était donc ça, être un héros ? Le jeune homme n'en était pas convaincu, bien au contraire. Âgé de quinze ans, Elijah était devenu un beau jeune homme mais la vie l'avait déjà désabusé. Déçu et toujours aussi taciturne, il regardait l'avenir avec ce même regard vide qu'il contemplait son passé. Rapidement, il était monté en grade, développant un don pour le tir à l'arc qui attira l'attention de ses supérieurs. Au début, il avait trouvé l'armée sereine et conviviale jusqu'à ce qu'il ne soit envoyé sur le champ de bataille et qu'il ne tue son premier homme. Là, toute sa vie avait pris une autre tournure. Il ne voyait plus les choses de la même manière, et il avait l'horrible impression d'avoir deux grosses tâches de sang sur ses mains dont il ne parvenait à se défaire. Et puis l'inconcevable était arrivé, sa mère avait rendu son dernier souffle atteinte d'une pneumonie. Elijah ne le supportait toujours pas, bien qu'un an s'était écoulé, et il se sentait responsable, coupable de n'avoir été là. Consuela avait eu raison, la guerre en avait fait un homme dépité, bien que sa vie n'avait pas encore réellement commencé. Il regrettait son choix, avait voulu fuir, mais n'en avait pas trouvé la force. Après tout, il soutenait sa patrie.
L'un de ses compagnons de routes lui tapota l'épaule, le félicitant pour la bataille où il avait combiné tir à l'arc et combat d'épée. Eli lui rendit le compliment, avant de se rendre vers les prisonniers, un homme et deux femmes. Enfermés dans une cage, il leur tendit un peu d'eau avant d'entendre une petite voie :
" Merci. "
Il scruta l'intérieur de la cage et aperçut une jeune femme si belle, qu'il crut défaillir. C'était une narnienne qui dégageait tant de bonté qu'il se sentit coupable de l'enfermer dans un tel endroit. On aurait dit un oiseau, et elle avait un quelque chose en elle qui lui donnait de l'espoir.
" Reposez vous, répondit-il en guise d'excuse face à la situation. "
Puis il s'éloigna bien que le regard pacifiste de la jeune femme restait gravé dans son esprit.
Le sommeil fut difficile à trouver, la bataille du jour laissant pas mal de séquelles et le cerveau du jeune homme ne s'apaisant que très tard dans la nuit, mais lorsqu'il arriva, il écrasa de tout son poids Eli qui sombra dans un monde parallèle. Cependant, à peine une heure après, le soldat se réveilla en trombe alerté par un cri strident. Tout ses sens se remirent en marche, et tous ses réflexes militaires défilèrent dans son esprit. Le campement était-il attaqué ? Combien d'issues y avait-il ? Où se trouvaient ses compagnons ?
Elijah se leva pour se diriger vers les deux hommes qui faisaient la ronde, et rapidement, il se calma, bien que la haine remplaça la peur. Devant lui, ses amis telmarins traînaient au sol la jeune femme au regard pur avec laquelle il avait échangé quelques mots en fin d'après-midi. Elle hurlait alors que l'un la maintenait, tandis que l'autre lui écartait les jambes. Horrifié devant la scène, le jeune homme sentit monter en lui une profonde adrénaline et jeta au sol le soldat qui s'apprêtait à violer la prisonnière :
" T'es malade Shèpes ! Qu'est-ce qui te prend ? s'énerva celui-ci.
- On est des soldats Araz, pas ce genre d'hommes là.
- Laisse tomber ! Va te recoucher, c'est pas tes affaires !
- Je peux pas te laisser violer cette pauvre femme. "

Araz, qui s'était relevé, fit face à son compagnon, lui lançant un regard plein de défi. Elijah, quant à lui commença à percevoir cette boule de colère gagner en intensité. A cet instant précis, c'était comme si tout le poids de la guerre, tout ces regrets, tout les silences face aux horreurs désiraient être exorcisés en un dernier acte de bravoure :
" Je t'ai dit de laisser tomber Shèpes. Ce sont eux les ennemis, pas nous. Tu n'as pas envie de m'affronter n'est-ce pas ? Ce que je fais avec ma bite ne te regarde pas, moi je te dis rien quand tu baises tes putains, des putains comme ta mère, bâtard ! "
Cette fois-ci la boule éclata, se répandit dans tout le sang du jeune homme, jusqu'à en commander son corps. Sans réfléchir à ce qu'il faisait, il trancha la main de Araz qui s'effondra sur le sol en criant, tandis que déjà son autre camarade fondit sur lui. Eli se défendit à coup d'épée, et voyant le corps de l'autre telmarin s'affaler à son tour, il constata que les cinq autres compagnons qui étaient du voyage accoururent pour se jeter sur lui.
Le jeune Shèpes ne comprenait pas exactement ce qu'il était en train de se produire. Il ne voyait qu'une horde de corps qu'il affrontait, qu'une effusion de sang qui s'étalait sur son visage qui abordait parfois encore des expressions enfantines. Il n'avait que quinze ans ! Quinze ans ! Et la mort était déjà sa meilleure amie.
Quand les combats furent finis, Elijah se mit à pleurer à ne pouvoir s'en arrêter. Autour de lui gisaient les cadavres de ses amis telmarins, des personnes qui malgré les divergences l'avaient soutenu à travers les épreuves. Ils étaient ses frères d'armes, et il les avait tué.
" Noooooooooooon ! hurla-t-il. Mais qu'ai-je fait ? Qu'ai-je fait ? "
Une déferlante des pensées contradictoires lui brûlèrent la cervelle et la colère continuait de ronger son esprit. Cette maudite colère perpétuelle. Que pouvait-il faire désormais, se rendre ? Il avait voulu être un héros, mais à quel prix ? Par Aslan, à quel prix !
" S'il ... vous ... plait ... "
Une voix frêle et abîmée l'extirpa violemment de ses ténèbres intérieurs, le ramenant à une réalité encore pire. C'était la jeune narnienne qui lui parlait, encore étendue sur le sol, trop affaiblie pour lutter, se tordant comme un asticot, poussant des hurlements qui avaient de quoi faire saigner le coeur de quiconque.
Eli s'avança vers elle pour découvrir une chose à laquelle il n'avait prêté attention jusqu'à cet instant. La prisonnière était enceinte. Et sur le point d'accoucher ! Paniqué, le telmarin voulu fuir, mais la voix le retint à nouveau :
" Aidez-moi .. Je vous en supplie ! Mon enfant ... sauvez mon enfant ... "
Le jeune homme se sentit défaillir. Il venait de propager la mort autour de lui, et voilà que le destin lui permettait de donner la vie. Que pouvait-il faire ? Sans plus réfléchir, il s'approcha de la jeune femme, le visage encore maculé de sang, dilué par les larmes :
" Ne vous en faites, je vais vous aider, ou je vais vous aider. "
Et le soldat prit son courage à deux mains pour extirper ce bébé du corps mourant de la mère. L'accouchement fut rapide, mais particulièrement douloureux pour la mère, qui, souffrant d'une carence en nutriment et en minéraux, sentait que le repos éternel était proche. Quand Elijah lui déposa l'enfant, qui était une petite fille, la mère baisa le front rose de ce petit être, caressant sa joue, avant d'attraper le bras de son sauveur :
" Vous êtes quelqu'un de bien .. Je ... Je veux que vous preniez soin de ma fille, de ma petite Isallys ...
- Je suis désolé, je ne peux pas, refusa-t-il alors que l'étreinte de la jeune se fit plus forte.
- Je vais sans doute mourir, et ... je veux une vie convenable pour mon enfant ... Pitié ... "

Et le jeune homme ne réalisant pas vers quoi il s'engageait hocha la tête en signe d'acceptation. Cette petite serait comme lui, une bâtarde, et c'était pour cela qu'il l'aimait déjà.
La narnienne lui sourit doucement, le remerciant, avant de laisser la mort l'envelopper à jamais.



Anvard n'était qu'à une vingtaine de kilomètres, et Isallys se plaignait d'avoir mal au pied. Après tout, cela faisait à présent dix ans que les deux reclus traversaient le pays, nomades et ermites coupés du monde. Après avoir récupéré l'enfant, Elijah avait du se cacher, accusé de traîtrise à la couronne des Miraz. Il avait parcouru tout les pays mais n'était jamais retourné sur ses plaines d'étés qu'il avait tant chéri durant son enfant. Et il avait bien grandi, s'était endurci, renfermé, hermétique à tout échange. Il se contentait de marcher en compagnie de Isallys qui avait alors dix ans.
Cette petite, il l'avait élevé comme sa propre fille, bien qu'il est toujours pris soin à lui expliquer qu'il n'était pas son père, mais qu'il veillerait toujours sur elle. Pour le reste du monde, le telmarin et la narnienne n'étaient que des fantômes dont personne ne se rappelait du passage.
" Eli, j'ai mal, je suis fatigué ! "
L'homme de vingt-cinq ans s'avança vers la petite et lui lança un regard réprobateur :
" Il faut marcher Lys.
- Mais pour aller où ? Tu ne veux pas rester sur les terres de ma mère, et tu as préféré quitter les îles solitaires où pourtant nous étions bien !
- C'est compliqué, je te l'ai déjà expliqué. "

L'enfant hocha la tête mais ne résigna pas pour autant. Pour son âge, elle avait développer une certaine sagesse :
" Le passé est passé. Tu as le droit à un nouveau départ.
- Tu ne sais pas de quoi tu parles, tu n'es qu'une enfant, tu comprendras un jour. "

Un enfant, un gamin, voilà ce qu'était Elijah quand il décida de s'occuper d'Isallys. Pourtant, il avait bien grandit depuis, et la petite aussi.
" Il y a un village à derrière la montagne, il n'est pas loin d'Anvard, et nous devrions être tranquille. Nous allons nous y poser quelque chose, puis nous reprendrons la route, déclara-t-il.
- Pourquoi ne pas donner une chance à ce village ? "

Oui, pourquoi pas après tout ? Eli aussi était las de marcher, bien que l'effort physique lui permettait d'oublier toutes ses blessures mentales. Oui, il aurait voulu démarrer une autre vie, ailleurs, mais pourtant quelque chose lui empêchait de se décider. Comme une peur, comme une crainte, il ne savait pas, alors il se contenta d'articuler lentement :
" Nous verrons. "

La taverne était déserte en ce soir de printemps. Dehors, c'était la fête au village et personne ne voulait rester enfermé dans l'obscurité des Vagabons, l'unique taverne du petit village dépendant d'Anvard, perdu dans les montagne.
Elijah astiquait son comptoir alors qu'Isallys mettait de l'ordre dans la salle. La petit avait eu raison de lui, avait réussi à percer sa coquille et s'était infiltré en elle pour la remplir peu à peu. Et l'homme avait cédé, il avait pris cet établissement, et depuis six ans, il était devenu un élément du décor, le gentil tavernier archenlandais. A trente et un ans, une nouvelle vie avait débuté, et les souvenirs de son enfance à Telmar semblaient tellement loin. Loin, mais sans doute pas oublié.
Eli releva la tête pour observer la petite, elle était drôlement intelligente cette enfant là. D'ailleurs, pouvait-on encore parler d'enfant ? Bien sûr que non. Isallys avait à présent seize ans et était devenue une belle et charmante jeune femme. Peut être même trop belle, et trop charmante au goût d'Elijah, qui depuis quelques temps la regardait d'un oeil différent. Il était jaloux quand elle flirtait avec d'autres hommes, et si tout le monde pouvait penser qu'il s'agissait d'un regard protecteur d'un père sur sa fille, lui, savait qu'autre chose se cachait derrière cela. Une chose qui l'effrayait et le répugnait.
D'une démarche gracieuse, presque dansante, la jeune femme se dirigea vers le comptoir :
" Qu'est-ce qui te tracasse encore ?
- Rien du tout.
- Arrête de me mentir, je te connais par coeur, tu es comme mon père.
- Je ne suis pas ton père, s'emporta-t-il. "

Secouant la tête, Isallys souffla avant de poser la main sur le coeur d'Elijah. Elle ressemblait à sa mère, à la fois par son douceur, mais aussi par sa bonté sans faille :
" Tu as tellement de colère en toi ... "
Le tavernier préféra se taire. Elle avait raison, il était en colère, perpétuellement et inlassablement en colère. Et surtout, son coeur était noirci par les regrets. Il préférait se tenir loin du monde et de ses déviances, même si lui-même était issu de ces civilisations là.
Isallys s'avança vers la fenêtre de laquelle elle aperçut les lueurs de soldats archenlandais qui dressaient une armée pour aider les narniens. La guerre avait évolué et à présent, c'était l'impitoyable Nolan Dwegaz qui avait pris le pouvoir. Mais Elijah avait choisi de se tenir hors de tout ça.
" Nos soldats partent vers le nord. J'ai peur qu'ils ne soient pas assez nombreux. A ce que l'on raconte, l'armée insulaire est particulièrement peuplée.
- Ce n'est pas notre problème Lys.
- Bien sûr que ça l'ai ! s'indigna la jeune femme. Notre pays, nos amis, nos valeurs sont en danger ! "

Elle tourna le dos à Elijah qui s'avança pour la rejoindre :
" Tu es toujours en train de t'enfermer dans ta taverne, car tu as peur ! Tous les hommes seraient utiles dans cette guerre.
- Tu ne sais pas de quoi tu parles.
- Peut être, mais j'ai plus de courage que tu n'en auras jamais ! "

Il lui prit le bras l'obligeant à lui faire face, alors que le regard d'Isallys le fixait avec dédain :
" Tu te terres Eli, alors que tu pourrais combattre !
- Je ne veux pas combattre, s'emporta-t-il. La guerre est le mal, je le savais étant enfant, mais l'illusion m'avait ôté cette idée ! Elle tue les hommes, détruit les familles, brise les coeurs ...
- Parfois, un mal peut entraîner un grand bien. "

Cette fois-ci, Elijah s'assit à la table, tentant de calmer cette colère qui s'animait à l'évocation de ces blessures passées. Sa voix n'était qu'un murmure :
" Lys, je t'ai déjà expliqué comment je t'avais trouvé au bras de ta mère narnienne, mourante et comment je t'ai emmenée avec moi pour t'éviter la mort. "
Elle hocha la tête.
" Cependant, je ne t'ai pas dit ce que je faisais en terres narniennes. Des terres qui n'étaient pas miennes. "
Il marqua une pause et Lys vint s'asseoir à ses cotés, suspendu à ses lèvres, consciente qu'il allait enfin lui avouer la vérité sur son histoire, leur histoire :
" J'appartenais à l'armée de Miraz. Je n'avais que quinze ans, et je n'avais eu d'autre chose que d'embrasser cette carrière, bien que j'étais fier de mon choix. Mais rapidement, j'ai compris mon erreur. Nous étions en mission d'éclairage quand nous sommes tombés sur un groupe de narniens. Nous les avons massacré et nous avons fait trois prisonniers. Ta mère appartenait à ceux-là. Mais nous n'avions pas vu qu'elle était enceinte. "
Isallys sentait les larmes monter à ses yeux, et la voix de Elijah paraissait imperturbable. L'homme souffrait de devoir se rappeler l'un des épisodes les plus affreux de son existence, toutefois, il s'exécutai calmement :
" Le soir, alors que je dormais, j'ai entendu ta mère crier. Quand je me suis levée, je l'ai vu aux mains de mes compagnons. Ils essayaient de la violer, et je n'ai pas pu le supporter. Il y avait quelque chose chez ta mère qui m'évoquait l'espoir, la paix, et la force de croire en ma nature profonde. Alors je l'ai extirpé des griffes de ses bourreaux, mais la situation a dérapé. Je les ai tué. Je les ai tous tué. Mes amis, mes frères d'armes. Et j'ai aidé ta mère à accoucher. Seulement, son état était trop grave, et elle n'a pas résisté à ta naissance. Elle a tout juste eu le temps de me supplier de t'élever, alors j'ai accepté sa dernière volonté. "
Cette fois-ci, Isallys pleurait à chaudes larmes, agitant la tête comme si elle refusait de croire ce qu'elle venait d'entendre. Eli lui avait menti, il était un telmarin, le sang qui coulait dans son corps était de la même sorte que celui des hommes qui avaient brisé sa vie. Alors elle s'enfuit en courant, et Elijah ne la revit plus. Et il ne chercha pas à la retrouver, après tout, la solitude était le prix à payer ...

Spoiler:
 

Oui mère, j'ai toujours aimé la solitude, bien qu'aujourd'hui elle me pèse. Sans doute car Lys me manque ...
J'aurais tellement besoin de vous mère. Tellement. Mais vous n'êtes plus là, et aujourd'hui, je dois affronter les épreuves seuls, comme l'homme que je suis devenu. Je ne sais pas quoi faire, je ne sais plus où aller. Et parfois, je me demande même s'il ne serait pas plus simple de vous rejoindre, père et vous.
Et bien voilà mère, c'est sur ces quelques mots qui jamais ne vous parviendront que je laisse ma plume. Vous avez toujours été mon rayon de soleil, et à présent, le ciel me parait plus sombre que jamais.
Je vous embrasse ma très chère mère, je vous embrasse en espérant un jour pourvoir être à la hauteur de père, même si au fond de moi, je le sais, tout cela est impossible. Lys avait finalement raison, je ne suis qu'un lâche.
Votre fils qui vous aime, Elijah Joan Shèpes.

behind the scene

Ton prénom ∞ Déesse - Ton pseudo du net ∞ Siana - Ton avatar ∞ Richard Hypersexyetcarrémentcanon Madden - Ton avis sur le forum ∞ le meilleur des meilleurs - Comment tu nous a découvert? ∞ c'est Tonton Aslan qui m'a appelé - Es tu intéressé par le système de parrainage ? ∞ Oui mais pas par Peter - Code du règlement ∞ Il est temps de partir à l'aventure - Autres remarques? ∞ Vénérez Jason, c'est le plus beau et le plus intelligent


Code:
<b>[color=darkred]Richard Madden[/color]</b> ♦️ <i>Elijah Joan Shèpes</i>



Dernière édition par Elijah J. Shèpes le Dim 26 Jan - 13:26, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Esméralda N. Miraz
► Date d'inscription : 14/12/2012
► Messages : 1397
► Ma petite bouille : Nina Dobrev.
► Copyright : Liloon, Tumblr.
► Age du personnage : vingt-deux ans.
► Race : Humaine.
► Double Compte : Kelian est mon coloc'.


postrow.displayed.POSTER_RPG}


MessageSujet: Re: People couldn't believe what I'd become ~ ELIJAH Ven 24 Jan - 18:32

OUUUUUUUUUUUUUAI RICHARD
Je t'aime toi Violes moi
Re-beinvenue et bonine chance pour ta fiche ♥️

_________________
Now, he
let's go.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Kristin Amnell
► Date d'inscription : 21/01/2014
► Messages : 47
► Ma petite bouille : Kristen Stewart
► Copyright : Krikri
► Age du personnage : 26 ans en apparence
► Race : Esprit de l'air
► Double Compte : Non


postrow.displayed.POSTER_RPG}


MessageSujet: Re: People couldn't believe what I'd become ~ ELIJAH Ven 24 Jan - 23:21

Re bienvenue sur le forum

_________________
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Elijah J. Shèpes
► Date d'inscription : 24/01/2014
► Messages : 47
► Ma petite bouille : Richard Hot Madden
► Copyright : Castamere rains (gritsou) & tumblr
► Age du personnage : 31 ans
► Race : Humaine
► Double Compte : Oui, je suis schizo !


postrow.displayed.POSTER_RPG}


MessageSujet: Re: People couldn't believe what I'd become ~ ELIJAH Sam 25 Jan - 9:46

Merci Esmé
Il est sexy Madden ! Réserves moi un lien

Merci Kristin

_________________
Death is freedom
By Lollipops ©️
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Naïla S. Aryë
► Date d'inscription : 23/01/2014
► Messages : 147
► Ma petite bouille : Maggie Grace la magnifique
► Copyright : Bazzart
► Age du personnage : 28 ans
► Race : Sirène
► Double Compte : Eden & Eros & Arizona


postrow.displayed.POSTER_RPG}


MessageSujet: Re: People couldn't believe what I'd become ~ ELIJAH Sam 25 Jan - 12:14

MADDEN C'EST UN DIEU VIVANT Sexe à Telmar
Moi je veux des supers liens aussi

Re bienvenue, j'ai hâte de découvrir le perso Madden est absolument génial à jouer en plus Tu vas kiffer ma Lucette !

Spoiler:
 

_________________

If I look back I am lost
“We are only human, and the gods have fashioned us for love. That is our great glory, and our great tragedy.”
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Susan F.Pevensie
► Date d'inscription : 23/10/2013
► Messages : 175
► Ma petite bouille : Anna SEXY Popplewell
► Copyright : gifs reign tumblr+ Peter Pevensie <3
► Age du personnage : 19 ans
► Race : Humaine (Reine ,ça compte ??xp)
► Double Compte : /


postrow.displayed.POSTER_RPG}


MessageSujet: Re: People couldn't believe what I'd become ~ ELIJAH Sam 25 Jan - 13:16

OMG!!! Quel avatar,mais quel avatar !        Dodo Sexe à Telmar Sexe boule 
Moi aussi je veux un lien de fou ! Je te chérirai jusqu'à la fin de mes jours!!!!
Re-bienvenue

_________________

Since Susan, Queen of Narnia, was a child, the other kingdoms have wanted her country and her crown. She is sent to this magic land to save herself and her people of an evil witch.Now it's war again. But there are forces that conspire, forces of darkness, forces of the heart. Long may she reign.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Elijah J. Shèpes
► Date d'inscription : 24/01/2014
► Messages : 47
► Ma petite bouille : Richard Hot Madden
► Copyright : Castamere rains (gritsou) & tumblr
► Age du personnage : 31 ans
► Race : Humaine
► Double Compte : Oui, je suis schizo !


postrow.displayed.POSTER_RPG}


MessageSujet: Re: People couldn't believe what I'd become ~ ELIJAH Sam 25 Jan - 17:04

Merci les copines
Je suis d'accord, Madden il envoie du foie gras

Maggie, je te crois volontiers
C'est pour toi ça !:
 


Pas de soucis ma Susy
Tu as vu comme il est sexy mon avatar
Aucun problème pour le lien, j'aime être chouchouté Sexe Sexe à Telmar

_________________
Death is freedom
By Lollipops ©️
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Elora S. Deakin
► Date d'inscription : 23/05/2013
► Messages : 781
► Ma petite bouille : Ashley Benson
► Copyright : Elo'
► Age du personnage : La vingtaine
► Race : Humaine


postrow.displayed.POSTER_RPG}


MessageSujet: Re: People couldn't believe what I'd become ~ ELIJAH Sam 25 Jan - 17:15

Le fameux Elijah
Hâte de voir ce que ce personnage va donner, bonne chance petite déesse Rolling Eyes♥️

_________________
« Je l'aime, et c'est
bien ça mon problème »
Je suis fatiguée ; fatiguée de mes sentiments, lasse de mon cœur, lasse de cette guerre. Mes espoirs s'envolent, et je continue encore et toujours à m'accrocher bêtement à lui. Je voudrais le fuir; peut-être qu'au fond, une partie de moi aimerait qu'il me rattrape. Mais je ne peux pas me passer de lui.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Elijah J. Shèpes
► Date d'inscription : 24/01/2014
► Messages : 47
► Ma petite bouille : Richard Hot Madden
► Copyright : Castamere rains (gritsou) & tumblr
► Age du personnage : 31 ans
► Race : Humaine
► Double Compte : Oui, je suis schizo !


postrow.displayed.POSTER_RPG}


MessageSujet: Re: People couldn't believe what I'd become ~ ELIJAH Sam 25 Jan - 17:30

Merci ma belle !
Oui le voilà
J'espère qu'il vous plaira
c'était Mia qui m'a possédé quand j'ai dit ça !
Sinon, ta signature est magnifique ( et tellement triste )

_________________
Death is freedom
By Lollipops ©️
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Elora S. Deakin
► Date d'inscription : 23/05/2013
► Messages : 781
► Ma petite bouille : Ashley Benson
► Copyright : Elo'
► Age du personnage : La vingtaine
► Race : Humaine


postrow.displayed.POSTER_RPG}


MessageSujet: Re: People couldn't believe what I'd become ~ ELIJAH Sam 25 Jan - 19:28

Sacrée Mia!
Je suis certaine que ça va déchirer comme toujours

...Merci x) Que veux-tu, c'est à cause de Peter

_________________
« Je l'aime, et c'est
bien ça mon problème »
Je suis fatiguée ; fatiguée de mes sentiments, lasse de mon cœur, lasse de cette guerre. Mes espoirs s'envolent, et je continue encore et toujours à m'accrocher bêtement à lui. Je voudrais le fuir; peut-être qu'au fond, une partie de moi aimerait qu'il me rattrape. Mais je ne peux pas me passer de lui.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Mia I. Fial
► Date d'inscription : 02/03/2013
► Messages : 648
► Ma petite bouille : Clemence Poesy
► Copyright : rossylover & tumblr
► Age du personnage : 23 ans
► Race : Fée
► Double Compte : Lucy et Jasonou


postrow.displayed.POSTER_RPG}


MessageSujet: Re: People couldn't believe what I'd become ~ ELIJAH Sam 25 Jan - 21:43

Je suis un vrai petit démon, je sais
On verra ça
Réserves moi un lien en tout cas hein

Ah, tu sais ce que tu peux faire ... Oublie le et prend Jason

_________________
❝Cracks in the road❞
L’abîme de l’éternité nous hante. Ainsi, s’interroge-t-on : nos actes retentiront-ils à travers les siècles ? Des inconnus entendront-ils notre nom bien après notre mort et se demanderont-ils qui l’on était, si l’on bataillait avec bravoure, et si l’on aimait avec fougue ? TROIE
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Eden F. Niliys
► Date d'inscription : 16/12/2012
► Messages : 2423
► Ma petite bouille : Amber Heard
► Copyright : Bazzart
► Age du personnage : 22 ans
► Race : Esprit du feu
► Double Compte : Eros & Arizona


postrow.displayed.POSTER_RPG}


MessageSujet: Re: People couldn't believe what I'd become ~ ELIJAH Dim 26 Jan - 13:46



FEAT. TIC ET TAC
BIENVENUE CHEZ TOI !

Ton histoire est magnifique C'est très émouvant, avec les musiques en plus c'est juste parfait quoi ! J'ai hâte de voir le scénario de la petite demoiselle débarquer :hihihi! Et je veux des méga liens obligés !

OUUUI T'ES VALIDE ! . Tu as bien été ajouté au groupe des Archenlandais !
Bravo ! On est heureux de te voir parmi nous ! Tu vas maintenant pouvoir RP et faire tes fiches ! Ton avatar a bien été recensé, plus besoin de t'inquièter pour ta petite bouille. Je te conseille de te rendre dans la partie parrainage si tu souhaites trouver un parrain pour mieux t'intégrer ! N'oublie pas d'aller souvent faire un tour dans les nouveautés pour ne rien rater du forum !
Tu peux aussi aller te faire un scénarios et créer ta fiche de liens et celle de tes Topics ! Pour toutes tes demandes diverses rends toi ici !
On te rappelle aussi que tu as deux semaines pour te lancer dans un premier RP Tu peux faire une demande de RP ici, lancer un RP libre ou faire une demande dans les fiches de topic des autres membres
Pour t'intégrer fonces directement au FLOOD ou viens avec nous sur la CB, pour pouvoir t'amuser avec les autres membres !
Et voilà c'est terminé ! Bon jeu parmi nous, si tu as la moindre question le staff est toujours à ton écoute ♥️

_________________
sweet dreams are made of this + If this is to end in fire, Then we should all burn together Watch the flames climb high into the night Calling out father, stand by and we will Watch the flames burn auburn on the mountain side
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Mia I. Fial
► Date d'inscription : 02/03/2013
► Messages : 648
► Ma petite bouille : Clemence Poesy
► Copyright : rossylover & tumblr
► Age du personnage : 23 ans
► Race : Fée
► Double Compte : Lucy et Jasonou


postrow.displayed.POSTER_RPG}


MessageSujet: Re: People couldn't believe what I'd become ~ ELIJAH Dim 26 Jan - 14:06

Merci mon Eden ! Tes compliments me font plaisirs
elle va arriver la petite
Pas de soucis pour les liens calin

_________________
❝Cracks in the road❞
L’abîme de l’éternité nous hante. Ainsi, s’interroge-t-on : nos actes retentiront-ils à travers les siècles ? Des inconnus entendront-ils notre nom bien après notre mort et se demanderont-ils qui l’on était, si l’on bataillait avec bravoure, et si l’on aimait avec fougue ? TROIE
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Erylis E. Berzaliys
► Date d'inscription : 05/12/2013
► Messages : 77
► Ma petite bouille : Miranda Otto
► Copyright : hollow bastion
► Age du personnage : Une trentaine d'années d'apparence ; mais n'oubliez pas comme elles sont trompeuses.
► Race : Esprit du Vent


postrow.displayed.POSTER_RPG}


MessageSujet: Re: People couldn't believe what I'd become ~ ELIJAH Lun 27 Jan - 8:18

MADDEN!!!!      Mon dieu vivant est arrivé!!!    

Re-bienvenue sur le forum avec ce sexy-vava -et puis en plus il en jette trop ton nouveau perso, j'adore!!!!   L'histoire, le caractère.... Il est parfait!!    

_________________

❝ Tant qu´il y aura des hommes brisés, méprisés
Tant qu´il y aura des chaînes, des fouets, des prisons

Je reviendrai! Je serai des millions
Je reviendrai! Je serai la tempête
Quelque soit la saison
Le mois sur la planète
La douleur de la terre
Même si ça finit toujours dans la tempête
Même si c´est moi qui perds! ❞



« Tout ce que tu feras sera dérisoire, mais il est essentiel que tu le fasses.  »
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Elijah J. Shèpes
► Date d'inscription : 24/01/2014
► Messages : 47
► Ma petite bouille : Richard Hot Madden
► Copyright : Castamere rains (gritsou) & tumblr
► Age du personnage : 31 ans
► Race : Humaine
► Double Compte : Oui, je suis schizo !


postrow.displayed.POSTER_RPG}


MessageSujet: Re: People couldn't believe what I'd become ~ ELIJAH Lun 27 Jan - 13:48

Merci ma Erylis
C'est vrai que Madden est un dieu
Je suis contente qu'il te plaise , on se trouvera un lien

_________________
Death is freedom
By Lollipops ©️
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Cenred K. Mirigorin
► Date d'inscription : 23/02/2013
► Messages : 1695
► Ma petite bouille : Dave Franco
► Copyright : CRIPSOW.& Tumblr
► Age du personnage : 24 ans
► Race : Archenlandais
► Double Compte : Jace & Peter


postrow.displayed.POSTER_RPG}


MessageSujet: Re: People couldn't believe what I'd become ~ ELIJAH Jeu 30 Jan - 16:00

Oui mais pas par Peter
Nan mais il veut se faire tapiner la tronche ou quoi
T'aurais pu valider ton code du règlement au moins (mode rancunier)
L'histoire est crès crès longue je lirais ça dans la journée
Ravi de te voir avec un tout nouveau personnage tout beau tout neuf

Cenred, Jace & Peter

_________________
drink up with me now
Forget all about the pressure of days, do what I say and I'll make you okay and drive them away the images stuck in your head.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Elijah J. Shèpes
► Date d'inscription : 24/01/2014
► Messages : 47
► Ma petite bouille : Richard Hot Madden
► Copyright : Castamere rains (gritsou) & tumblr
► Age du personnage : 31 ans
► Race : Humaine
► Double Compte : Oui, je suis schizo !


postrow.displayed.POSTER_RPG}


MessageSujet: Re: People couldn't believe what I'd become ~ ELIJAH Jeu 30 Jan - 21:11

Petite vengeance déguisée (mode possédé par Jason)
J'ai même pas valider pour que tout le monde puisse copier sur moi
Oui tu as vu ça, je me suis lâchais pour le coup
Merci, et c'est vrai qu'il est beau Elijah ( Madden quoi )

_________________
Death is freedom
By Lollipops ©️
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé


postrow.displayed.POSTER_RPG}


MessageSujet: Re: People couldn't believe what I'd become ~ ELIJAH

Revenir en haut Aller en bas

People couldn't believe what I'd become ~ ELIJAH

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [RESOLU] Supprimer les icones HTC Calendar, Twitter, Music, People, Footprints dans Demarrer.
» [REQUETE] Recherche HTC PEOPLE dans la base de registre ....
» Les séries TV qui ont changé nos vies [Magazine People]
» People's Choice Awards 2009
» Why torture is wrong, and the People Who Love Them

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
New-Chronique-of-Narnia :: Bienvenues au Pays !-