AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez|

Erylis # Ce sont les erreurs qui nous aident à progresser

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Elijah J. Shèpes
► Date d'inscription : 24/01/2014
► Messages : 47
► Ma petite bouille : Richard Hot Madden
► Copyright : Castamere rains (gritsou) & tumblr
► Age du personnage : 31 ans
► Race : Humaine
► Double Compte : Oui, je suis schizo !


postrow.displayed.POSTER_RPG}


MessageSujet: Erylis # Ce sont les erreurs qui nous aident à progresser Dim 16 Fév - 23:19

Erylis & Elijah ❥ Le début d'une longue fin

Les yeux rivés sur le plafond bancal de mon auberge, je peinais à me remettre de mes émotions. Mon esprit était encore affolé, tout comme mon corps qui gardait les traces de la nuit que je venais de passer. Que c'était-il produit ? Une tornade avait envahi la chambre, faisant trembler les murs, soulevant les draps, s'imprégnant dans nos corps où la sueur s'entremêlait. Un véritable ouragan. Intense. Ah ça oui, la nuit avait été intense, et elle allait rester, sans doute pour toujours, la plus surprenante de mon existence. Tout les sensations avaient été exacerbés, poussée à leur paroxysme, et je n'en revenais toujours pas.
Mon regard se porta alors vers la jeune femme qui dormait à mes cotés. Elle avait l'air si paisible et si douce à cet instant qu'il m'était difficile de concevoir qu'il s'agissait bien de la même fille qu'hier soir. Erylis, m'avait-elle dit qu'elle s'appelait, ce nom resterait sans doute gravé dans ma mémoire. C'était un sacré numéro cette fille-là, aussi changeante que le vent, surprenante comme la tempête. Mais à la regarder, une question me trottait dans la tête : comment en était-on arrivé-là ? Pourquoi avions-nous céder à nos pulsions ?

Je me rappelais parfaitement de la soirée de la veille. Je me souvenais de l'avoir vu pénétrer dans la taverne alors que je me perdais dans le nettoyage de mes verres, visage fermé par la colère qui gravitait en moi, esprit tiraillé par des souvenirs douloureux, plus au moins récents. Je ne parvenais à me remettre du départ d'Isallys, et les fantômes de mon passé s'ajoutaient à cet étau qui se resserrait autour de mon coeur. Erylis était alors arrivée comme une fleur, et sans que je ne comprenne pourquoi, nous nous étions mis à parler, à se confier dans l'obscurité de la grande salle qui s'était peu à peu vidée. Et comme deux âmes perdus dans les restes de leur passé, nous avions fini par rapprocher nos corps autant que nos esprits. J'avais joué de sa tristesse, comme elle de la mienne, et finalement, cela s'était terminé dans une frénésie de bourrasques.
Je me demandais encore pourquoi j'avais décidé de coucher avec elle. Non pas que la nuit que je venais de passer n'était pas agréable, mais cela n'était pas dans mes habitudes. A l'accoutumée, j'attendais de connaître un minimum la personne avant de tenter quoi que ce soit. Seulement, Erylis avait titillé mon instinct, et de toute manière, je ne m'étais pas vraiment posé de questions jusqu'à présent. Et cela demeurait sans doute le plus inquiétant.

Lentement, en évitant de faire grincer le parquet humide, je m'extirpai du lit pour m'avancer vers la fenêtre. Le contact du froid sur ma peau nu me tira un frisson, toutefois, cela ressemblait plus à une caresse après la folle nuit qui venait de se produire. J'enfilai rapidement un bas, avant de pousser légèrement le rideau pour regarder à l'extérieur. Le soleil venait d'apparaître et il était déjà temps pour moi de me mettre au travail. Depuis le départ de Lys, je croulais sous le boulot, contraint de gérer l'auberge à moi tout-seul. Je commençais à ressentir la fatigue, toutefois, je ne me plaignais pas. J'aimais mon auberge et sa taverne, derrière laquelle je pouvais dissimuler mon passé et ma colère. Être le tavernier, cette personne connue par tous mais pourtant anonyme me convenait parfaitement. Et grâce à ce mode de vie, je parvenais, parfois à oublier les images qui peuplaient ma mémoire.
Calmement, je m'approchai du lit en pagaille, pour m'asseoir aux cotés de la jeune femme. Un simple drap couvrait son corps léger et élancé, mais une partie de sa poitrine était visible aux yeux de tous. Je la recouvrais alors, comme porté par un excès de pudeur. Elle était belle, très belle, trop belle. Elle ressemblait un peu à la narnienne, à la mère d'Isallys... Je chassais immédiatement cette pensée. Seule Lys traîna encore dans mon esprit.

En regardant ma conquête d'un soir, je me demandais alors ce qu'Isallys en penserait si elle avait été là. Une question idiote, bien sûr, puisque rien de tout ça ne se serait produit si la jeune femme ne m'avait pas abandonné. Que faisait-elle à ce moment précis ? Où se trouvait-elle ? Et avec qui ? Pff, toutes ces interrogations étaient inutiles. Elle avait été claire. Elle m'avait dit ce qu'elle pensait de moi, et le tableau n'était guère glorieux. Cela me peinait beaucoup mais après tout, à quoi continuer de me battre pour elle ? J'en avais assez de mener des combats perdus d'avance, et c'était d'ailleurs cela qui nous avait séparé.
Je secouai la tête avec dépit, avant de me décider à porter ma bouche à l'oreille d'Erylis qui dormait toujours, coupée du monde, gravitant dans le sien. " Le matin est là, il faut se réveiller. " Ma voix était un murmure, sans tonalité ni expression. Derrière ma mine renfrognée, je dissimulais une certaine appréhension à l'idée de devoir faire face à la jeune femme. Si nous avions partagé ma couche, elle restait une étrangère pour moi, et cela rendait la confrontation encore plus terrible.

©flawless

_________________
Death is freedom
By Lollipops ©
Revenir en haut Aller en bas

Erylis # Ce sont les erreurs qui nous aident à progresser

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [WE NEED YOU!] Vous voulez devenir newser? Quels sont les critères? + Suivez-nous sur Twitter + RSS!
» Jeu des répliques cultes de films
» ici quelques modeles sont regroupés par catégories :pour progresser :
» Les extraterrestres sont parmi nous !
» Les envahisseurs sont parmi nous - Strange Invaders - 1983 - Michael Laughlin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
New-Chronique-of-Narnia :: Les villages alentours-