AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez|

Let's drunk • Ft Even N. Nygard

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Eerin N. Numisen
► Date d'inscription : 16/02/2014
► Messages : 17
► Ma petite bouille : Jenna Louise Coleman
► Copyright : stillnotginger - Tumblr
► Age du personnage : 20 ans
► Race : Telmarin


postrow.displayed.POSTER_RPG}


MessageSujet: Let's drunk • Ft Even N. Nygard Ven 7 Mar - 23:34

You like to think that you're immune to the stuff
Eerin N. Numisen & Even N. Nygard



Je descends la rue d’un pas pressé et agacé, la tête, cachée par une capuche, baissée, les yeux fixant le sol. Rien de plus discret en temps de guerre et de soupçons général. Je crois que deux paires d’yeux se sont déjà retournés, je me sens constamment observée et cela m’étonnerait pas que dans les secondes qui suivent une main viennent m’attraper par l’épaule et qu’une voix autoritaire me dise de l’accompagner.
Les gens me gênent, la masse autour de moi est étouffante, je joue des coudes, parfois rudement, et me fraye un chemin parmi les badauds. Je sens que je vais exploser si je rente pas quelque part, que je ne bois pas quelque chose d’assez fort pour éteindre le feu de rage dans mon ventre. Je pousse la porte lourde d’une taverne, tout de suite les odeurs agressives d’alcool fort et de mauvaises cigarettes m’assaillent, et me rassure. Je suis dans mon élément, au chaud, bientôt une chope entre les mains, dans le coin d’une pièce, seule dans l’ombre.
Je prend la chope, et l’avale cul sec avant d’avoir rejoint la table que j’avais aperçue. Une descente plutôt bonne ce soir, au moins quelque chose de correct dans cette journée de merde. Je recommande une autre boisson. Autour de moi il n’y a que des soldats, des pauvres gars qui se sont retrouvés obligés à s’engager, croyant sûrement les vains discours prometteur de gloire et d’argent, à en juger l’état de leurs habits, l’argent et la gloire n’est pas encore au rendez vous pour eux.
Ils rigolent, chantent, et s’amuse grivoisement. Lance des blagues lourdes et rigole encore de leur rire tout aussi lourdingue.
Je n’aime pas les tavernes, mais j’aime l’alcool. Complexe dilemme hein ? Devoir se coltiner tout ces lourdaud, rien que pour assouvir son envie de degré étourdissants...
D’autant plus que cette taverne est au beau milieu de Telmar. Ville de mon désespoir et de ma rancœur. Qu’est ce qui m’a pris d’accepter cette mission, surtout qu’au final tout cela m’a servit à rien. Rien du tout ! J’ai dû affronter la vision de cette muraille détestée, des maisons pitoyablement pauvres et délabrées et des rues sales, me ravivant souvenirs sur souvenirs, pour...pour rien. Un frisson de colère me traverse, je serre ma main sur la poignée de la chope.

Telmar est toujours égale à elle-même après toutes ces années, toujours pauvre, sombre et repoussante. Je suis venue, à contrecœur, chercher des informations sur l’armée et les différentes actions qu’ils pourraient envisager contre Narnia. Une mission classique, la plupart des espions de basse catégorie le font. Et la plupart de ces espions arrivent à soutirer quelque chose, et moi ? Rien...
Je dois traverser encore un banc de testostérone mal dissimulée avant de pouvoir rejoindre ma table, je me fais discrète et pose enfin mes fesses sur le dur banc de bois. Il fait presque nuit, les heures dangereuses approche à grand pas, je ne devrais pas rester ici, la raison me ferait partir d’ici et de sortir de Telmar au plus vite. Seulement la raison m’est un peu étrangère avec deux chopes d’alcool dans le ventre.
Je regarde mes poches, il me reste assez pour une quatrième chope. Je me lève et me fraye une nouvelle fois entre les colosses sûrement autant, voire plus, alcoolisés que moi. Je sens déjà que ma tête tourne un peu, je pose ma main sur le comptoir pour garder mon équilibre tout en essayant de rester digne. Une femme dans un bar, même totalement soûl, se doit de rester plus digne que ces mâles supportant mal l’alcool.
Je tends les pièces au tenancier, ce dernier les considèrent quelques secondes puis les refusent d’un geste froid sans rien dire de plus.
-Pourquoi tu refuses !?
Je demande, agacée.
-Il y a pas assez.
Il répond, toujours aussi glacial.
-J’ai compté, et j’avais tout ! Alors tu me sers.
-Non.
Je ne suis pas d’un naturel très patient, mais avec les quelques petits grammes d’alcool qui commence à faire effet, je le suis encore moins. Je me redresse, incertaine sur mon équilibre, et m’approche du tenancier en lui disant, menaçante au possible :
-J’ai passé une très, très mauvaise journée, alors prend ce que je te donne, et pour une malheureuse pièce manquante tu pourrais faire une offre non ? Sinon tu risques de faire les frais de ma mauvaise humeur.
N’ai-je pas l’air crédible ? Oui je ne risque pas de lui faire grand mal, frêle comme je suis, mais j’ai un poignard à la ceinture et cela risque de causer quelques dégâts si je l’utilise. J’entends soudain un ricanement à côté de moi, c’est un homme plutôt bien bâti, les cheveux longs, l’air fatigués, une chope d’alcool devant lui. Je tourne la tête vers lui, vexée par son rire et l’interpelle :
-Qu’est ce qui te fait rire toi ?


_________________

Nous sommes de ceux qui établissent des stratégies dans l'obscurité, pour reprendre la main, jouer selon leurs propres règles et forcer le destin.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Even N. Nygard
► Date d'inscription : 07/02/2014
► Messages : 45
► Ma petite bouille : Sexy Chris *o*
► Copyright : Bazzart, Tumblr & Liloon
► Age du personnage : trente ans.
► Race : Fée.
► Double Compte : Je voudrais un nounours de neige *-*


postrow.displayed.POSTER_RPG}


MessageSujet: Re: Let's drunk • Ft Even N. Nygard Jeu 13 Mar - 12:14

Eerin N. Numisen & Even N. Nygard
Let's Drunk
Pourquoi je suis venu déjà ? Venir à Telmar n’est pas réellement une bonne idée quand on est recherché par la moitié du pays. J’aurais du me douter de ce qui allait se passer quand j’avais rejoints les troupes de J ason, mais non, je n’avais pas assez réfléchit. Trop fonceur, trop déterminé à détruire ceux qui avait causé ma peine, ceux qui s’amusait à prendre le bonheur des autres car ils n’en connaissaient rien. Parce qu’ils n’avaient pas la chance de pouvoir imaginé toucher des doigts cette lueur, ce simple souvenir qui pouvait vous rendre heureux et tout simplement bien dans votre vie.

Ce n’est pas la taverne où j’espérais pouvoir trouver un lit pour la nuit .Trop de bruit, de combats, de rires. Je n’arrive pas à me concentrer sur autre chose que ma bière qui tremblote sous les coups donnés sur la table. J’accepte tant bien que mal le brouhaha qui ne semble jamais s’arrêter tout simplement parce qu’il me protège. Personne ne s’intéresse à moi, je ne m’intéresse à personne, et je peux continuer à espionner sans trop de danger. Bien sûr être caché sous un capuchon n’aurait absolument rien servit qu’à encore plus apporter l’attention sur moi. Ainsi vêtu d’une simple cape, on pourrait juste croire que je suis frileux. Je suis bien le seul à savoir qu’elle ne me sert qu’à protéger mes ailes si fragile et qui pourrait être coupés en deux d’un seul coup d’épée. Rien qu’à cette idée je frémis légèrement. Mes ailes c’est un peu les restes de mon passé. La seule chose qui me rappelle encore ce qui a pu se passer avant que je parte de ma terre natale. Un sentiment d’amertume s’installa en moi et je laissais l’alcool couler le long de ma gorge. Je savais très bien que cela ne m’aidait en rien à calmer les blessures du passé mais que faire de plus aujourd’hui ? Rien. Je ne pouvais rien faire à part être un maudit pirate recherché dans tous les pays sous le sale nom de « DarkFairy ». Je trouvais ça vraiment moche. La fée sombre, le roi n’allait pas chercher bien les surnoms donnés à ses ennemis. Il n’avait aucune originalité chez lui. Son regard ne respirait pas la peur, mais la pitié. Il ne savait même pas pourquoi il était sur le trône, pourquoi il essayait de faire tenir un royaume debout. Il n’était ni fort, ni puissant, juste beau parleur. Rien d’autre…

Mes pensées furent stoppées par l’arrivé d’une jeune femme un peu trop gueularde à mon gout qui n’avait pas l’argent pour une nouvelle bière.  De toute façon, vu son état actuel, je lui aurais bien conseillé de stopper sa consommation mais je ne pouvais rien dire après tout, je n’étais ni son père, ni un exemple à suivre. Je ne me souvenais moi-même pas à combien j’étais... Quatre ? Ou peut-être six… Après tout, une de plus ou une de moins, je n’étais plus à ça près. Je ne pouvais pas m’empêcher de sourire face à cette situation qui m’était arrivé beaucoup plus de fois que je ne serais le dire.   -Qu’est ce qui te fait rire toi ? Elle avait un regard qui aurait pu tuer un homme, mais pas moi, je n’étais pas encore assez humain pour cela. J’haussais donc simplement les épaules, toujours sourire aux lèvres et terminant la bière qui se tenait devant moi. « Parce qu’il m’arrive souvent cette situation sauf que moi… » sortant une pièce de ma poche je lui envoyai dans ses mains. « Je ne suis pas une femme, et donc aucun homme ne souhaite m’aider.  » Retournant à ma propre bière, je vérifiais tout de même qu’il me restait encore pour un dernier verre. Je soupirais pensant qu’on m’avait trop bien élevé et qu’elle n’allait pas accepter si facilement cet argent. « Evitez tout de même de tuer quelqu’un pour un verre. Ca finit toujours en combat dans ce genre de taverne. » Le regard noir et sévère du patron me fit comprendre qu’il avait sûrement déjà vécu cette situation et que je n’avais pas intérêt d’être fauteur de trouble. Je lui rendis un simple sourire et reprit la parole. « Je suppose que vous êtes seule non ? Venez donc vous assoir. Et non ce n’est pas une technique de drague stupide de ce genre d’hommes complètement ivre. Je suis tout à fait conscient de mes mots.  » C’est vrai que d’aborder une femme ainsi c’était assez bizarre et pas franchement mon style. Je n’aimais pas spécialement plaire de toute façon et puis je n’étais pas à la recherche de quoique ce soit. Juste d’un peu de compagnie par un soir de printemps…

 
795 mots & 50 lignes complètes / fiche crée par © Summers
Revenir en haut Aller en bas

Let's drunk • Ft Even N. Nygard

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
New-Chronique-of-Narnia :: L'Auberge-