AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez|

Elijah ✘ Death is not for today.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Naïla S. Aryë
► Date d'inscription : 23/01/2014
► Messages : 147
► Ma petite bouille : Maggie Grace la magnifique
► Copyright : Bazzart
► Age du personnage : 28 ans
► Race : Sirène
► Double Compte : Eden & Eros & Arizona


postrow.displayed.POSTER_RPG}


MessageSujet: Elijah ✘ Death is not for today. Ven 14 Fév - 19:48

Elijah&Naïla ❥ What do we say to the god of death ? Not Today.

Mes journées se ressemblaient beaucoup ces derniers temps. La chaleur toride de Calormen devenait de plus en plus insupportable. La pays avait toujours été la « victime » de canicule insupportable, mais moi qui avait toujours connu la fraîcheur de l’océan j’avais énormément de mal à m’y faire. La mer me manquait énormément et plus que tout je regrettais le jour où mes jambes avaient remplacé ma queue de sirène. J’avais probablement tout perdu ce jour là. Bien que je n’avais ni amis, ni famille, j’avais perdu le peu que j’avais. Je m’étais perdue moi-même, le jour où j’avais perdu mes nageoires. Je savais que plus jamais je n’aurai la joie de nager à nouveau d’avoir cette liberté que je chérissais tant. Non aujourd’hui tout ça m’avait été enlevé. Pire encore, j’avais perdu ma liberté, j’étais prisonnière, esclave. Obligée de vendre mon corps à des hommes pour pouvoir survivre… Pitoyable vous dites ? Oui j’entends bien. Mais tous ces hommes qui sont passés dans le bordel où je « travaille », tous ils payeront. Je n’en ai peut être pas l’air, mais la vengeance bouillonne en moi, et je la mettrais en place. Je ferais payer ses hommes, ses femmes, ses dirigeants qui autorisent l’esclavage.

Sous cette chaleur insoutenable, un homme justement vient me faire quérir pour l’accompagner dans un de ses voyages à Anvard. Je levais les yeux au ciel avant de préparer un léger sac de voyage. En plus de passer mon temps au bordel certains des « habitués » exigeait que je parte avec eux, pour leur tenir compagnie en voyage… Je glissais au fond de mon sac un petit poignard en cas d’attaque sur le chemin. On ne savait jamais ce qu’il pouvait arriver et je me préparais à toutes éventualités. Je me laissais ensuite guider jusqu’au appartement de l’homme en question, avant de le suivre pour entamer notre voyage. Je ne savais pas pour combien de temps je partais, ni même pour quelle raison cet homme s’éloignait de la capitale, et je m’en fichais royalement. C’était lasse et morose que je quittais le soleil de Calormen.
Les jours de chevaucher s’enchainèrent, tantôt sous le soleil tantôt sous la pluie, jusqu’à ce soir où un violent orange nous obligea à nous  arrêter dans une auberge non loin de la capitale d’Archeland. Trempée de la tête au pied, je fus rassurée de pénétrer dans la bâtisse de bois qui me parut immédiatement chaleureuse et conviviale…. Peut être un peu trop d’ailleurs. Habituée à être vendue aux hommes, je redoutais devoir subir les mêmes supplices qu’à Calormen cette nuit. Soupirant je me rapprochais du feu, laissant la chaleur naturelle des flammes réchauffer ma peau, pendant que l’homme que j’accompagnais se rendait au comptoir.

Moins de cinq minutes plus tard, il revient vers moi. « T’inquiètes pas ma jolie ce soir toi et moi on pourra partager le même lit… » Murmura-t-il avant de s’éloigner non pas sans taper mes fesses. Je l’observais le regard noir, pendant qu’il rejoignait une bande d’homme visiblement déjà ivre… Avec un peu de chance, il serait suffisamment soul pour ne pas tenter quoique ce soit cette nuit… Mon regard balaya ensuite la salle avant de finir par croiser celui de l’homme qui se tenait derrière le comptoir. Nos regards s’accrochèrent un instant avant qu’un client ne requiert son attention, mais je le reconnus immédiatement. Elijah. Le seul homme à être passé dans mon lit sans jamais me toucher. Je restais un instant sous le choc de cette retrouvaille pour le moins inattendue avant de m’avancer à mon tour vers le comptoir. Je savais que l’homme que j’accompagnais pourrait réagir et venir défendre « ce qui lui appartenait » mais je n’en avais que faire. Quoiqu’il s’était passé cette nuit entre Elijah et moi, les mots que nous avions échangés avaient tisser entre nous un lien particulier.

Il était d’ailleurs l’un des rares humains que j’estimais. Il avait ce petit quelque chose de différent. Ce respect pour les autres que j’avais rarement trouvé ailleurs. Sauf peut être chez Jason. Pensez au petit prince me fit sourire, et c’est le visage amusé que j’abordais Elijah. « J’espère que la boisson est gratuite pour les femmes. Ou du moins pour les amis ».

©flawless

_________________

If I look back I am lost
“We are only human, and the gods have fashioned us for love. That is our great glory, and our great tragedy.”
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Elijah J. Shèpes
► Date d'inscription : 24/01/2014
► Messages : 47
► Ma petite bouille : Richard Hot Madden
► Copyright : Castamere rains (gritsou) & tumblr
► Age du personnage : 31 ans
► Race : Humaine
► Double Compte : Oui, je suis schizo !


postrow.displayed.POSTER_RPG}


MessageSujet: Re: Elijah ✘ Death is not for today. Lun 10 Mar - 21:32

Elijah&Naïla ❥ What do we say to the god of death ? Not Today.

Un à un, je rangeais mes verres sur l'étagère, le regard perdu dans le vide. Depuis le départ de Lys, mes journées étaient particulièrement insipides, et aucun objectif particulier ne m'animait. Je me contentais d'accomplir mes tâches quotidiens, dissimulant ma colère, continuant d'être l'aubergiste anonyme. Après tout, je me plaisais bien dans ma petite auberge sombre et paisible, éloignée des préparatifs de la guerre et des combats. Je voyais du monde - pas nécessairement du beau, mais je m'en satisfaisais. Certains ivrognes étaient même plutôt sympathiques. Et puis, il m'arrivait parfois de faire de belles rencontres.
A l'abri, dans l'obscurité, je me terrais comme pour me protéger. C'était cette attitude-là qui avait poussé Lys à la fuite, mais je n'étais pas encore décidé à en changer, trop marqué par mon passé. De toute manière, il m'aurait été impossible de la retenir indéfiniment, je n'étais rien pour elle, j'y avais veillé personnellement de peur de m'attacher à l'inconnu. Il était temps pour elle de voler de ses propres ailes et de s'éloigner du détraqué que je devenais. Car il fallait bien être franc et clairvoyant, les sentiments que j'éprouvais pour cette petite n'étaient pas naturels, pas normaux. Je l'avais recueilli bébé, je l'avais élevé, et à présent je ressentais une jalousie ardente lorsque je la voyais flirter avec les jeunes gens de son âge. Alors, je réprimais cela, conscient de l'atrocité de la situation, et ma colère ne faisait que croître.

Je jetai un coup d'oeil dans ma salle alors peu remplis à cette heure-ci, avant de porter mon regard sur l'extérieur. La pluie martelait le sol boueux et des éclairs fendaient l'air en un brouhaha terrifiant. Une sacré rincée qui nous couperait sans doute pendant quelques jours d'Anvard. Encastré dans les montagnes, nous étions perdu dans un coin de verdure, isolé du monde extérieur. J'aimais particulièrement ce genre d'endroit, surtout par un temps pareil. Je ne pus alors m'empêcher de penser à mes plaines d'été dans la région telmarine. Je les avais tellement aimé, elles me rappelaient tellement de souvenirs... Cela faisait pourtant plus de quinze ans que je n'y étais pas retourné...
Un bruit à l'extérieur m'extirpa de ma songerie, et je vis alors apparaître un attelage, se dirigeant d'un rythme décidé vers mon auberge. Par un temps pareil, il fallait être fou pour sortir, et de nombreux voyageurs chercheraient sans doute un endroit où se réfugier.

Les visiteurs arrivèrent tandis que je rajoutais quelques bûches dans le feu. Trempée de la tête aux pieds, ils avaient vraiment une sale tête, le genre de types mesquin et sadique, mais après tout le boulot était le boulot. Je retournais à mon comptoir tandis que Bran, mon collège se chargeaient d'eux. Ne les calculant pas, je ne vis pas directement ce visage familier s'approcher du feu. J'avais l'habitude de voir des tas de portraits défiler, mais tu savais reconnaître ceux que je connaissais.
L'un des hommes s'avança alors vers moi pour me commander une choppe de bière. Je m'exécutais sans chercher à faire la conversion et l'homme retourna directement vers la silhouette recroquevillée au pied du feu, me laissant tout de même profiter de son haleine putride. Sans trop savoir pourquoi, je restais fixée sur cette chevelure blonde, qui se retourna alors. Nos regards s'accrochèrent et je la reconnus alors.

Naïla se tenait là, dans mon auberge. C'était une jeune femme surprenante, pour laquelle je ressentais une profonde affection et une véritable considération. La vie ne l'avait pas épargné, mais je m'étais fais la promesse de l'aider d'une manière ou d'une autre. Nous nous étions rencontré au moment où j'en avais le plus besoin, et à présent j'étais ravie de la retrouver. Moins content toutefois de la voir sous le joug de ces monstres. Une envie de frapper m'envahie alors, en même temps que le colère. Naïla, quant à elle, semblait surprise mais je la vis néanmoins se lever et marcher dans ma direction. Je jetais au coup d'oeil à l'homme qui l'accompagnait. Je lui aurais bien fait la peau à celui-là.
" J’espère que la boisson est gratuite pour les femmes. Ou du moins pour les amis " Elle avait le visage amusée, et sa petite phrase me fit sourire à mon tour. Sans répondre tout de suite, je saisis deux verres les remplissant alors et en poussant un en sa direction. " Naïla, c'est un plaisir de te revoir. Prends, histoire d'emmerder ces abrutis, fis-je en désignant ses compagnons du menton. " J'étais vraiment heureux de la revoir, depuis mon passage au bordel je ne l'avais pas revu et cette visite surprise me fit chaud au coeur. Je fis alors le tour du comptoir pour m'asseoir à ses cotés. " Que fais-tu si loin de Calormène ? Et puis, tu es trempée, tu ne veux pas que j'aille te chercher des vêtements chauds et secs ? " Je tentais d'être prévenant avec elle, car somme toute, depuis qu'elle avait perdu ses nageoires, personne ne l'avait réellement été.

©flawless

_________________
Death is freedom
By Lollipops ©️
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Naïla S. Aryë
► Date d'inscription : 23/01/2014
► Messages : 147
► Ma petite bouille : Maggie Grace la magnifique
► Copyright : Bazzart
► Age du personnage : 28 ans
► Race : Sirène
► Double Compte : Eden & Eros & Arizona


postrow.displayed.POSTER_RPG}


MessageSujet: Re: Elijah ✘ Death is not for today. Sam 15 Mar - 16:33

Elijah&Naïla ❥ What do we say to the god of death ? Not Today.

L’auberge d’Elijah était à son image. Chaleureuse, acceuillante, et à la fois subtile et avec quelque chose de très réservé. Je n’aurai su vraiment expliquer les choses, mais je me sentais aussi bien ici que lorsque le beau brun avait passé la nuit au bordel en ma compagnie. Il y avait quelque part quelque chose de rassurant dans sa présence. Je savais qu’il ne laisserait pas les hommes qui m’accompagnaient lever la main sur moi et en même temps si il s’en prenait à eux, je n’osais imaginer ce qui pourrait se passer… Quoiqu’il en soit… pour le moment ces messieurs étaient bien plus intéressés par la boisson que par ma présence, ce qui m’arrangeait bien. En attendant et avec un peu de chance, ils seraient tous tellement ivre, qu’aucun ne se serviraient de moi.
Croiser simplement le regard d’Elijah m’avait donné une sorte d’électrochoc. Je n’allais pas rester prêt de ce feu toute la soirée, à attendre qu’un homme vienne me chercher pour satisfaire ses désirs. Non ce soir, j’allais boire et un verre et discuter avec une vieille connaissance. Une connaissance qui saurait m’apporter son soutien et que je saurais également écouter.

La présence de l’aubergiste avait au moins le mérite de faire apparaître mon sourire plein de malice sur mon visage. Sans grande surprise il répondit à mon sourire avant d’attraper deux verres qu’il remplit d’alcool. Un des verres arriva face à moi, sous la pression de sa main. " Naïla, c'est un plaisir de te revoir. Prends, histoire d'emmerder ces abrutis. " J’attrapais le verre, le levais en signe de remerciement, avant d’avaler le liquide cul sec. J’avais souvent vu les hommes agir ainsi mais je ne m’attendais pas à ce que le liquide vienne me brûler ainsi la gorge. Haussant les épaules, je grimaçais. A la fois cela m’avait fait du bien et en même cela était tellement dégoutant que je n’allais surement pas recommencer l’expérience. « Le plaisir est partagé Elijah. Ca fait un moment non ?»..
La dernière soirée que nous avions passée ensemble avait été rythmée par nos confidences, et si je me souvenais bien sa vie ne valait pas mieux que la mienne. J’espérais que les choses s’étaient arrangées entre temps pour lui. Il vient s’installer à mes cotés dissimulant alors les marchands que je suivais. " Que fais-tu si loin de Calormène ? Et puis, tu es trempée, tu ne veux pas que j'aille te chercher des vêtements chauds et secs ? ". Je lui souriais retrouvant l’homme attentionné et compatissant qu’il était. Je jetais un œil derrière lui pour être sûre que ma réponse ne serait pas entendue de ceux qui m’avaient conduite jusqu’ici. « Je ne dirais pas non à des vêtements secs si tu peux m’en trouver, voyager par ce temps là est plutôt éprouvant… Et je ne te parle pas de voyager avec ces types c’est encore pire. ».. M’arrêtant un instant pour je cherchais une façon délicate de lui expliquer pourquoi je suivais ces hommes. Je savais que ma condition l’agaçait et je ne voulais pas qu’il s’énerve. « Disons que mes activités englobent également le fait de suivre certaines personnes dans leur voyage si elles le désirent. Voilà pourquoi je suis dans le coin. Et par le plus grand des hasards je suis arrivée dans ton auberge. Pas mal comme endroit… Dis moi comment vas-tu depuis la dernière fois ?  »..

Lui adressant un sourire amical, j’attendais sa réponse. Je savais que la vie n’avait pas été tendre avec lui non plus. Nous étions tous les deux des âmes brisées tentant de nous faire un chemin parmi le dédale d’individus qui entraient et sortaient de nos vies.

©flawless

_________________

If I look back I am lost
“We are only human, and the gods have fashioned us for love. That is our great glory, and our great tragedy.”
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé


postrow.displayed.POSTER_RPG}


MessageSujet: Re: Elijah ✘ Death is not for today.

Revenir en haut Aller en bas

Elijah ✘ Death is not for today.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [SOFT] SECOND TODAY / WEATHERPANEL : La Météo qu'il vous faut! [Gratuit]
» [TUTO] Configurer Second Today
» Manga Death Note
» FABULOUS FAB - Death Guard
» Living Death

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
New-Chronique-of-Narnia :: Les villages alentours-